[46] Contact lotois n°66 jui/aoû/sep 2008
[46] Contact lotois n°66 jui/aoû/sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de jui/aoû/sep 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'été au fil de l'eau?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Aménagement du territoire 8 Assier soigne son avenir En construisant sur un même site, tout à côté du foirail, une maison médicale, une bibliothèque et un bâtiment intergénérationnel, Assier s’efforce de fixer la population du territoire, bien au-delà du périmètre de sa commune. Pour concrétiser une telle ambition, Département, Région, État ont mis la main à la poche. « Le pourcentage des subventions évolue en fonction du projet mais, globalement, nous espérons, au final, atteindre environ 60% d’aides, estime Jean Lafon, maire d’Assier. Cela nous paraît d’autant plus justifié que cet ensemble a une véritable vocation de bassin. Son impact dépasse le canton ». Ainsi le centre médical abritera sous un même toit deux médecins, une infirmière, un dentiste et un kinésithérapeute. L’activité de chacun dépasse largement la commune. Ce bâtiment recèlera même un local technique destiné à de la téléassistance, en relation avec le CHU. Effet induit de cette construction, l’institut Camille-Miret envisage d’installer une unité tout à proximité. À terme, cela contribuera Le Conseil général renforce et clarifie ses aides aux collectivités 1) Le FAIE (Fonds d’Aménagement et d’Intervention Économique) s’inscrira dans le cadre des futurs schémas de cohérence des aménagements, équipements et services (SCAES) et concernera des investissements véritablement structurants. Ces projets devront prendre en compte des critères de contact lotois juillet 2008 à fixer quelques emplois sur le territoire. Relié par une passerelle, comme si tout était étroitement et harmonieusement lié, le second bâtiment est dédié à la culture et à la communication : deux vastes salles pour la lecture, l’une adulte, l’autre jeunesse et un espace pour la cyberbase d’où les usagers pourront communiquer avec les administrations. Enfin, en prolongement, le troisième espace, ı développement durable. 2,5 millions d’euros sont prévus à cet effet sur le budget 2008. 2) Substitution au FDE (Fonds Départemental d’Équipement) d’un nouveau fonds dit « Fonds d’aide aux petits équipements communaux » (FAPEC). Il s’adresse aux communes de moins de 1500 habitants et concerne des travaux de petits équipements communaux, de portée essentiellement locale : bâtiments communaux, éclairage public, petits aménagements de villages ou petits équipements sportifs et de loisirs. consacré à l’intergénérationnel, de la petite enfance au 3 e âge, et donc le péri-scolaire. « Là aussi, la structure s’adresse à tout le bassin », insiste le maire. L’ensemble de cette construction de qualité, chauffée à la géothermie, alliant adroitement pierre et matériaux plus contemporains, aura coûté 1,3 million d’euros. Un véritablement engagement sur l’avenir. Avec ces nouveaux bâtiments, Jean Lafon, maire d’Assier veut assurer l’avenir de sa commune et plus largement du bassin de vie. 3) Actions en faveur du patrimoine rural non protégé : il est à noter un renforcement significatif des moyens consacrés à la dotation budgétaire du patrimoine rural non protégé. 4) Enveloppes cantonales destinées au monde associatif pour lequel il est prévu le doublement des crédits budgétaires. Il y aura obligation d’affecter au moins la moitié de l’enveloppe à des projets culturels, l’autre moitié étant ouverte à des projets d’animation sportive, éducative ou de loisirs.•
ı Économe en énergie, la Maison du Département de Saint-Céré produira aussi de l’électricité. La première pierre de la Maison du Département à Saint-Céré n’est pas encore posée mais ce bâtiment apparaît déjà exemplaire. Construit entièrement en bois, avec des matériaux écologiques à tous les niveaux (laine de bois isolante), des éclairages intelligents anti gaspi, une chaudière au bois, des toits végétalisés, des citernes de récupération des eaux de pluie, ce bâtiment est conçu par l’architecte figeacois Philippe Bergès, associé au Toulousain Joseph Almudever, pour être très peu consommateur d’énergie. « C’est un bâtiment qui sera globalement très performant, si on le compare à ce qui se construit aujourd’hui », juge ainsi Sébastien Chevet, chargé de mission « énergies et bâtiments publics » pour l’association Quercy Énergies. Grâce à un logiciel de simulation, en entrant tous les paramètres du projet, il a pu déjà étudier le comportement (prometteur) du futur bâtiment, selon les saisons. 1 400 m² de panneaux photovoltaïques Très peu coûteuse en énergie, la Maison du Département sera en outre productrice d’électricité. Elle possédera tout bonnement une Et si nous nous racontions le Lot ? Sur Internet, un blog vous ouvre ses pages afin que vous puissiez raconter le Lot en ligne, décrire les images que vous associez à votre territoire, participer à différents jeux, et vous exprimer librement sur votre cadre de vie… Toutes ces contributions serviront à dresser le portrait du Lot. Le Conseil général, en coordination avec le Comité départemental du tourisme, a confié une étude au cabinet Qappa. Des interviews ont été menées auprès d’une trentaine d’acteurs locaux, une analyse de différentes publications concernant le Lot a été lancée. Et aujourd’hui le blog http://et-si-nous-nousracontions-le-lot.over-blog.com/, libre d’accès, s’adresse à tous ceux qui ont des choses à dire et à partager sur le département. Ce portrait affiné permettra de cerner les spécificités et les valeurs portées par le département, afin de servir de référence à l’image que le Lot devra véhiculer. Plus largement, cette étude s’inscrit aussi Aménagement du territoire Une maison modèle pour l’environnement ı ı Parmi les propositions de l’opération Lot 2020, la proposition n°25 demandait la promotion de l’éco-habitat, à travers la réalisation d’opérations publiques de référence. Ce sera chose faite à Saint-Céré. « centrale électrique » sur le toit : 1400 m² de panneaux photovoltaïques qui fabriqueront tout au long de l’année de l’électricité. « C’est une installation conséquente, et ce sera la première de cette ampleur dans le Lot sur un bâtiment », indique Sébastien Chevet. Ces panneaux photovoltaïques (de type amorphes, ils ne renferment pas de métaux lourds et sont moins coûteux) permettront à ce bâtiment, situé au Pré de Bonneau, d’être « passif » du point de vue énergétique. En 2010, les services du Conseil général déjà basés à Saint-Céré y seront tous réunis : le Centre médico-social, le service territorial routier, le centre d’exploitation des routes, l’antenne de la Bibliothèque départementale de prêt, l’espace personnes âgées, et une équipe d’entretien pour les bâtiments du Conseil général du nord du Lot. Cette Maison du Département sera alors un « laboratoire » pour les autres bâtiments du Conseil général (collèges, centre départemental de l’enfance…), engagés aujourd’hui vers la réduction de leurs factures énergétiques. Et elle aura pour but d’être un modèle, tout autant pour les collectivités que pour les particuliers. dans une démarche « qualité Lot » qui s’appliquera auprès des acteurs lotois qui adhéreront aux valeurs portées par le territoire et qui partageront une même exigence de qualité, dans les domaines du tourisme, de l’agroalimentaire, de la culture, de l’urbanisme, etc. A terme, une marque estampillée « Lot » pourrait voir le jour. Cette démarche s’inscrit dans la droite ligne de l’enquête « Lot 2020 », rejoint des opérations comme « Le Lot, un festival de festivals », et est un axe de travail du nouveau mandat de la majorité départementale.• 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :