[46] Contact lotois n°64 jan/fév/mar 2008
[46] Contact lotois n°64 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : économie : des aides concrètes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
actualités La médiation au service des familles 6 « Je ne comprends pas : je fais le maximum pour mon enfant et ça ne se passe pas bien ». C’est pour dénouer des problèmes familiaux que le Conseil général du Lot a mis en place une convention avec l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales). « Les parents ne sont pas forcément en capacité de repérer les besoins fondamentaux des enfants », constatent les professionnels du service de la protection de l’enfance. « Cela ne signifie pas que les parents n’aiment pas leurs enfants. Mais en offrant un service de médiation familiale, nous pouvons à la fois prévenir la rupture des liens familiaux et valoriser les compétences familiales ». Dans le cadre d’une contractualisation passée avec les parents, il s’agit de construire ou de reconstruire ce lien, parfois très ténu. La médiation familiale, forte de ses compétences et de son impartialité, cherche à rétablir la communication entre les personnes et à créer un climat de confiance propice à la recherche d’accords, d’organiser les droits et devoirs des parents, voire des grands-parents. contact lotois février 2008 Ces actions de prévention s’organisent concrètement ainsi : une première rencontre gratuite avec le médiateur et, si la famille est d’accord, cette rencontre sera suivie de trois ou quatre autres. Une participation financière est alors demandée aux familles pour les autres séances. Elle constitue une forme d’engagement des intéressés pour la résolution du conflit. Cette médiation se retrouve dans les schémas suivants : - couples ou parents en situation de rupture, séparation, divorce - jeunes adultes en rupture de liens avec leur famille - grands-parents qui souhaitent garder des liens avec leurs petits-enfants - familles recomposées ayant à faire face à des conflits familiaux. Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact réel de ce dispositif. À terme, bien évidemment, un bilan sera établi. Mais il y a fort à parier que la médiation, en desserrant des étaux, adoucit les douleurs familiales. Renseignements : Conseil général, service de la Protection de l’enfance. Tél. 05 65 53 40 00 Les vœux aux Lotois Pour la première fois, les vœux du Conseil général du Lot avaient lieu dans le nouveau bâtiment de Regourd, en présence des représentants des communes du département et des différents organismes publics et du monde associatif. Lors de son intervention, Gérard Miquel a présenté une synthèse de ses quatre années de présidence et dessiné quelques pistes pour ı la prochaine mandature qui débutera après les élections du mois de mars. Parmi les propositions sur lesquelles devront se prononcer les élus, citons la création d’un établissement public dédié à l’insertion des Rmistes. Les thèmes de l’économie, des collèges, des routes, de l’environnement ont également été mis en exergue lors de cette présentation des vœux.
ı La médiation peut prévenir la rupture des liens familiaux. Du 23 février au 2 mars, le Lot sera très fortement représenté sur le Salon international de l’agriculture. Authenticité, qualité des produits agroalimentaires lotois mais aussi modernité trouveront une résonance particulière sur le très beau stand créé par le Comité de promotion des produits du Lot et la chambre d’Agriculture, Les conseils de TilT Le Conseil général emploie, au sein de ses services, des conseiller(e)s en économie sociale et familiale. Budget, logement, maîtrise de l’énergie, vie quotidienne, endettement : sur tous ces domaines, ils ou elles sont présents sur tout le département pour des informations, des conseils et des accompagnements. Retrouvez-les dans chaque Contact lotois, à travers la rubrique « les conseils de Tilt ». Démarchage : la marche à suivre Qui d’entre nous n’a pas été un jour confronté au démarchage à domicile ? Dès qu’une vente se réalise en dehors des circuits de distribution traditionnelle, il s’agit d’un démarchage. Cette pratique commerciale peut s’accompagner de méthodes abusives, si bien que tout un chacun peut acheter un bien ou demander l’exécution d’un service qui ne l’intéresse pas. Une réglementation stricte protège le consommateur. Les types de démarchage:• un vendeur vient à votre domicile, ou sur votre lieu de travail, pour vous vendre un bien ou un service, même si c’est vous qui lui avez demandé ; • vous avez été invité par carton d’invitation à une vente effectuée dans un lieu non destiné au commerce (salle des fêtes, hôtels, vente en réunion au domicile d’une autre personne…) ; • vous avez été invité par téléphone à aller retirer un cadeau à un magasin ; • ne sont pas concernées les ventes dans les foires, les salons, les ventes à distance ou par correspondance et les ventes à domicile de denrées ou de produits de consommation courante réalisées au cours de tournées régulières. Le démarchage à domicile concerne tous types de contrats : l’achat, la vente, la location, la location-vente de biens et de services. Soyez vigilant:• exigez toujours un contrat écrit ; • vérifiez attentivement les termes du contrat de vente et les diverses mentions obligatoires (en particulier le mode de paiement comptant/crédit) ; Le Lot présent au Salon International de l’Agriculture avec l’appui de nombreux partenaires dont le Conseil général du Lot. Le Comité départemental du tourisme participe également très activement à cet évènement. Les Lotois pourront voir le stand en direct, grâce à un système de webcam sur www.lot.fr. actualités• ne signez jamais de contrat ou de chèque antidaté : vous ne bénéficierez plus du délai de réflexion ; • n’hésitez pas à demander et à noter l’identité du démarcheur s’il ne figure pas sur le contrat ; • faites inscrire sur votre contrat toutes les propositions commerciales qui vous sont faites oralement et en cas de démarchage par invitation, conservez-la précieusement : c’est une preuve ; • refusez tout paiement à la commande. Pour renoncer à la vente:• vous avez un délai de 7 jours et vous devez envoyer le formulaire de rétractation (joint au contrat) en recommandé avec accusé de réception ; • sachez encore qu’un démarcheur ne peut abuser de la faiblesse ou de l’ignorance d’un consommateur, ce qui impliquerait la nullité du contrat. N.B. : Les sanctions encourues par le démarcheur peuvent aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 9000 € d’amende en cas de non respect de la loi et/ou d’abus de faiblesse. Pour tout renseignement, contactez:• une association de défense des consommateurs ; • la direction départementale de la concurrence, consommation et répression des fraudes 05 65 35 78 24 Pour joindre un(e) Conseiller(e) en économie sociale et familiale : la direction de la Solidarité départementale, service logement et vie sociale 05 65 53 40 00 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :