[46] Contact lotois n°61 avr/mai/jun 2007
[46] Contact lotois n°61 avr/mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°61 de avr/mai/jun 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : les bonnes notes des collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Bâtiments Le partage des tâches Autour de Cahors, une équipe d’entretien intervient dans plusieurs établissements. ı contact lotois mai 2007 ı ıDaniel Maury, vice-président du Conseil général chargé de l’éducation, des transports, du sport et de la jeunesse. ı Plancher, moquette, tomette, marbre ou vitre : en matière d’entretien, aucune surface ne fait peur à ces quatre-là. Pierre Laborie, Jean- François Cleuzel, Philippe Lefèvre et Laure Garcés forment l’équipe mobile chargée de l’entretien de plusieurs collèges, pour le Conseil général : Gambetta et Olivier-de- Magny à Cahors, Puy-l’Evêque et Castelnau- Montratier. Unique dans le département, cette équipe volante se met aussi en quatre, en accord avec la Région, pour les lycées publics de Cahors. « Nous effectuons le travail que nos collègues, qui travaillent dans ces établissements, n’ont pas le temps de faire. Et surtout ils ne sont pas outillés comme nous le sommes, avec du gros matériel ». Ainsi, ils ont pris le temps (une semaine) pour décaper, teinter (trois couches) et vitrifier (cinq couches) les deux escaliers du collège Gambetta, véritable patrimoine cadurcien. Mise en commun des moyens Passant chaque jour d’un collège à l’autre, cette équipe d’entretien incarne la mutualisation efficace des moyens. « Le mouvement est parti du nord de la France », « Nous sommes à l’écoute » « Le Conseil général est fidèle à ses engagements en matière d’investissement dans les collèges. La décentralisation semble aujourd’hui bien se passer. Peut-être parce que le Conseil général fait confiance à ceux qui sont en place pour un passage de témoin en douceur, dans la continuité. Nous sommes à l’écoute pour continuer nos actions. Cela vaut en particulier pour ı L’équipe expliquent-ils. « Les premières équipes de ce type ont été créées dans l’académie il y a dix ans ». Elles étaient alors rattachées à l’Education nationale, puis elles ont été mises, depuis janvier dernier, sous la responsabilité des Départements et des Régions avec la décentralisation. « Souvent, les élèves, les enseignants nous prennent pour une entreprise privée », s’amusent-ils. Ce quatuor travaille en effet avec les transports pour lesquels nous voulons maintenir la gratuité. Mais la charge financière est chaque année toujours plus lourde pour le Département. Elle est l’expression d’une volonté de traitement égalitaire pour tous les Lotois, quel que soit leur lieu d’habitation. » a
ı rejoint le Conseil général depuis le début de l’année dans le cadre de la décentralisation. des horaires décalés (le mercredi de 12 heures à 20 heures, le samedi de 7 heures à 13 heures, et les vacances d’été seulement au mois d’août) pour pouvoir intervenir sans gêner la bonne marche des établissements. Ils ont aussi à cœur de toujours tester de nouveaux produits (produits bio estampillés de l’Eco-Label) et de nouveaux matériels. A les écouter parler de leur métier avec passion, le grand ménage est un art, voire une science. C’est bien connu : pour se tenir à la page en matière informatique, il faut investir sans cesse. Après une première vague d’équipement en 2000-2001 (234 ordinateurs et 99 imprimantes acquis), le Département vient de boucler un nouvel investissement de 420 000 euros. Ce chiffre impressionnant représente 386 micro-ordinateurs, 46 valises expérimentales pour les disciplines sciences et vie de la terre et physique, 13 vidéoprojecteurs, 18 ordinateurs portables et 13 serveurs pédagogiques. Actuellement, les 6 083 collégiens lotois disposent, en théorie, de 923 ordinateurs. Mais force est de constater que la première génération n’est pas toujours adaptée aux besoins actuels. D’où, déjà, la nécessité de réfléchir à une vague future d’équipement, l’objectif étant de fournir un ordinateur performant pour six élèves. A ces équipements, le Conseil général fournit un abonnement Internet professionnel ADSL ainsi qu’un abonnement, à titre expérimental, à www.lesite.tv, un outil pédagogique composé de séquences vidéo pour illustrer un cours. La maintenance de ces outils reste à la charge des établissements. Du neuf pour le collège de Luzech Sans aller jusqu’à reconstruire un collège neuf, le Conseil général se lance dans un sacré programme pour remettre à niveau l’établissement de Luzech situé actuellement en zone inondable : 4,2 millions d’euros seront consacrés à la construction d’un nouveau service de restauration, du pôle scientifique, des services généraux pour une superficie de 2 000 m². Un préau complètera Des travaux ont été, sont ou seront menés aux collèges de Castelnau-Montratier, Gourdon et Lacapelle-Marival (ascenseurs) afin de faciliter l’accès aux élèves handicapés. Par ailleurs, des bureaux ont été aménagés dans les collèges de Cahors, Souillac et Lacapelle- Marival pour les référents de la Maison départementale des personnes handicapées. O∫jectif : un ordinateur pour 6 élèves ı ı 420 000 € ont été investis par le Conseil général pour l’équipement informatique des collèges. La tendance future sera de développer les « espaces numériques de travail ». Il s’agira d’offrir à terme aux élèves la possibilité de se connecter sur un serveur dédié, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, dans une classe où même chez eux. Cela ouvrira de nouvelles et vastes perspectives en matière pédagogique. Parallèlement, le Conseil général déploie actuellement un ordinateur dans chaque collège, à destination des personnels techniciens ouvriers spécialisés (TOS). Cela permettra aux 161 TOS de pouvoir être reliés directement au réseau intranet du Département et rapprochera un peu plus ces personnels de leur nouvel employeur, le Conseil général. cette belle extension. L’architecte cadurcien Patrice Bosc a été retenu pour cette construction très contemporaine, à l’abri de tout risque d’inondation. Début des travaux : printemps 2008. Livraison : fin 2009, soit 18 mois de travaux. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :