[46] Contact lotois n°61 avr/mai/jun 2007
[46] Contact lotois n°61 avr/mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°61 de avr/mai/jun 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : les bonnes notes des collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
patrimoine 10 Dolmen de Limogne : cérémonie de couronnement Des renforts sont nécessaires le 13 mai pour achever l’opération Peira Levada. ı contact lotois février 2007 Que les gros bras se préparent, que les costauds se tiennent prêts. Ils sont attendus le dimanche 13 mai, à 15 heures à Limogne, pour une étape cruciale de l’opération Peira Levada. Depuis 2003, l’association Découverte et sauvegarde du patrimoine de Limogne a entamé la construction d’un dolmen, en utilisant uniquement la force humaine, des cordes et des leviers… « C’est de l’archéologie expérimentale », explique Thierry Pélissié, vice-président de l’association. Il s’agit de comprendre comment ces monuments formant des chambres funéraires ont été construits il y a environ 4 000 ans. Les montants de ce dolmen (4 tonnes chacun) ont déjà été déplacés grâce à des rouleaux de bois, puis érigés, « histoire de s’entraîner ». Et la construction du tumulus autour du dolmen a été entreprise (tous Une logique de développement économique et touristique Le Lot est un territoire qui a pu et qui a su préserver la richesse de son patrimoine archéologique, paléontologique et historique. Il est même considéré comme une « réserve » précieuse du fait de l’existence de sites importants, d’un peuplement très ancien, et d’un mode de fossilisation exceptionnel. En créant une mission archéologie-paléontologie au sein de ses services, le Conseil général a décidé de s’engager dans une politique concertée en matière de conservation et de valorisation de ce patrimoine, afin d’inscrire ce potentiel dans une logique de développement ı La construction du dolmen a débuté il y a quatre ans. les lundis matin, pendant une dizaine de semaines l’hiver dernier, par des bénévoles). Reste maintenant à mettre en place la table du dolmen : une dalle de 5 m sur 3 qui pèse 8 tonnes. Cette pierre d’une dimension hors norme vient du Gard (« au niveau géologique, c’est équivalent à ce qu’on aurait pu trouver dans le Lot, mais techniquement ce n’était pas possible de la sortir d’une carrière proche »). 200 volontaires attendus Pour installer ce chapeau énorme sur le dolmen et tirer sur les cordes, les renforts sont nécessaires. Les organisateurs tablent sur 200 personnes pour cette « cérémonie de couronnement » (ils repartiront avec un T-shirt souvenir). « On ne prétend pas que c’est la technique qui était utilisée, mais pour nous c’est la plus plausible… sauf qu’elle nécessite beaucoup de main-d’œuvre ». Les préparatifs débuteront le samedi 12 mai. Si l’opération du dimanche 13 mai est un succès, l’inauguration officielle de ce dolmen du XXI ème siècle aura lieu en 2008. Et le site deviendra un lieu de visite et d’explication sur le mégalithisme du Lot (architecture et usages). Si vous êtes volontaire : 05 65 31 48 78 ou 05 65 24 36 19. économique et touristique. Le Conseil général met donc en place une gestion raisonnée des ressources archéologiques et paléontologiques départementales, aussi bien pour les sites que pour les collections. Il développe la valorisation des équipements et des différents sites, et apporte un accompagnement technique et scientifique aux projets portés par les communes ou les communautés de communes.
ı ı Archéosite des Fieux : remontez le temps A Miers, l’archéosite des Fieux ouvre ses portes cet été (visites guidées en juilletaoût, du mercredi au dimanche). La communauté de communes du pays de Padirac a aménagé et protégé ce site exceptionnel, habité depuis plus de 100 000 ans et classé monument historique. Sur plus de 10 m de profondeur, pas moins de 25 couches différentes ont été mises au jour par les archéologues, ce qui permet de balayer l’ensemble de la préhistoire. L’effondrement d’une galerie a creusé un trou dans le causse, ce qui a constitué un piège naturel (des restes de mammouths, de rhinocéros, de panthères, d’ours, de lions ont été retrouvés…). Au fil du temps, ce trou s’est comblé. Grâce à plus de 30 années de fouilles, le site a déjà fourni plusieurs milliers d’objets en silex ou en quartz, des outils en os, des éléments de parure… Un parcours permet de mesurer la richesse de ces découvertes et de suivre la recherche archéologique. Animations : championnat d’Europe de tir à l’arc et aux propulseurs les 28 et 29 juillet ; cinéma en plein air le 16 août ; repas préhistorique le 22 août. Tél. 05 65 38 79 87 Phosphatières de Bach : les secrets des fossiles Anciennes mines de la fin du XIX ème siècle (elles ont permis la découverte de fossiles qui racontent 34 millions d’années d’évolution de la faune et du climat), les phosphatières du Cloup d’Aural à Bach ouvrent cette année un nouvel espace dédié au climat. Egalement : du 16 au 20 mai, animations sur le parcours de l’eau. Du 17 juillet au 14 août, les mardis et jeudis, initiations à la fouille paléontologique Pech-Merle : 80 ans de visite Pour fêter les 80 ans d’ouverture au public de la grotte ornée, le Centre de préhistoire du Pech-Merle a mis sur pied une exposition temporaire (la première depuis plus de vingt ans) : « Cabrerets, capitale des découvreurs de la préhistoire du Quercy » (tous les jours jusqu’au 4 novembre). Depuis la découverte en 1922 de ce chef-d’œuvre de l’art paléolithique, la mobilisation du village qui s’ensuivit (avec le rôle central du curé, Amédée Lemozi, pour étudier le site et l’aménager), jusqu’au musée actuel, l’exposition retrace près d’un siècle de passion de la préhistoire à Cabrerets. ı ıLe site est également un lieu de conférences. Prochains rendez-vous : 11 mai, « Changements climatiques : hier, aujourd’hui et demain » ; 1 er juin, « Lecture moléculaire de l’histoire de l’Homme » ; 29 juin, « Recherches génétiques sur l’Homme de Néandertal et Sapiens sapiens » (à 20 h 30, au musée – entrée libre). Tél. 05 65 31 23 33 La plage aux ptérosaures, pas à pas Il y a 140 millions d’années, Crayssac était au bord de la mer, et de nombreux animaux (dont les ptérosaures, des reptiles volants) venaient se nourrir sur le littoral : ils ont laissé leurs empreintes de pas dans la vase, devenue calcaire aujourd’hui. Les fouilles actuellement menées sur « la plage aux ptérosaures » sont propices à la découverte d’une démarche scientifique qui avance … pas à pas. Du 17 juillet au 17 août (fermé le lundi), les paléontologues accueillent gratuitement le public en fin d’après-midi et au crépuscule (les fouilles étant principalement menées la nuit sous un éclairage rasant) ; avec chaque vendredi soir, des discussions avec des scientifiques. Tél. 05 65 30 93 15 ı patrimoine pour les 8-14 ans. Le site est ouvert jusqu’au 7 novembre. Tél. 06 03 93 45 91 Et les grottes ornées… ı Vous pouvez également visiter les grottes de Cougnac (05 65 41 47 54) près de Gourdon, et la grotte des Merveilles à Rocamadour (05 65 33 67 92). 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :