[46] Contact lotois n°58 jui/aoû/sep 2006
[46] Contact lotois n°58 jui/aoû/sep 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de jui/aoû/sep 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Lot, un festival de festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Balade à Cuzals Joug contre joug Une paire de vaches Salers entre dans la danse des animations du musée de plein air du Quercy – Cuzals durant l’été : joug et attelage au programme. ı Depuis 2005, le Conseil général du Lot a marqué son engagement en faveur du patrimoine en s’investissant dans la gestion du musée de plein air du Quercy - Cuzals. Le Département a souhaité le rendre encore plus accessible, en révisant les tarifs et en privilégiant un niveau d’animations de qualité. Différentes activités sont ainsi proposées au public cet été : > « Les promenades de Cuzals » : visites commentées du site et des collections (sur réservation). > « Les arts de Cuzals » : présentations animées des métiers agricoles et artisanaux (le programme est affiché chaque jour à l’accueil). contact lotois juillet 2006 « Arrer ! ». Jean-Claude Cassan commande à ses deux vaches de reculer. Sœurs de joug, elles se présentent de travers devant la charrette, sous les yeux d’un groupe de jeunes Américains qui assistent au spectacle. Pas évident de diriger un tel attelage. Marche arrière, créneau, Jean-Claude Cassan manœuvre pourtant le duo de Salers avec dextérité. Pour se faire entendre, comme les bouviers d’autrefois, il ne leur parle qu’en occitan. Voisin du musée de plein air du Quercy – Cuzals, l’éleveur a prêté les deux jeunes vaches de 26 mois pour les animations estivales de ce lieu dédié à l’histoire de la vie rurale. Le Conseil général du Lot, gestionnaire du site à Sauliac-sur-Célé, a en effet choisi de réintroduire des animaux pour l’été. Deux ânes et des brebis viennent aussi agrémenter la visite. Les deux vaches au pelage fauve ont été habituées au joug durant l’hiver. Yves Segond, animateur du musée, les a « entraînées » en compagnie de leur propriétaire. « Nous les avons d’abord amadouées en leur faisant tirer un rondin pour qu’elles comprennent les ordres », explique-t-il. « Puis nous les avons attelées à la charrette : d’abord sur le plat, puis en pente. Ce n’est pas un geste naturel pour elles : il faut leur apprendre à ne pas se laisser entraîner par la charge ». Car la traction est frontale, le joug étant solidement arrimé aux cornes par de grandes longes de cuir (les « julhas »). ı Des journées à thèmes chaque dimanche ı Eclipsées par les tracteurs « Outre le travail agricole qu’elles effectuaient chaque jour à la ferme, les vaches avaient une deuxième utilité : pour les veaux et le lait », rappelle Yves Segond. Le musée de Cuzals présente aujourd’hui cette utilisation ancestrale. Car avec l’arrivée des tracteurs, les jougs ont disparu peu à peu après la Seconde Guerre mondiale : ils ont été transformés en lustres dans les maisons de campagne… > « Les savoir-faire de Cuzals » : démonstrations de quelques métiers d’autrefois (le programme est affiché chaque jour à l’accueil). > « La boulangerie de Cuzals » : fabrication et vente de pains. Un ticket de 2 € permet de retirer un pain. > « Les dimanches de Cuzals » (un programme de journées à thème avec des animations et des ateliers) : 9 juillet, « l’eau du causse… à la cuisine » ; 16 juillet, « construire : la pierre, le bois et le végétal » ; 23 juillet, « artisans ou artistes, les métiers d’art » ; 30 juillet, « moissons de Cuzals » ; Des
ı animaux de ferme sont réintroduits cet été à Cuzals. Tout l’été, les deux pensionnaires bovines de Cuzals effectuent des démonstrations à travers le domaine : scènes de « jougage » à l’étable (« C’est physique ! », sourit Yves Segond) et balades en charrette. Attelées, elles partent en direction du château, menées à la voix et à la baguette. Au loin, le groupe de jeunes Américains présent ce jour-là poursuit sa visite. « Arrer ! », reprennent-ils en chœur. Et en occitan. 6 août, « l’alimentation, un patrimoine à déguster » ; 13 août, « faune sauvage et animaux domestiques » ; 20 août, « petits métiers oubliés » ; 27 août, « histoire d’objets, mémoire des gens » ; 10 septembre, « fête de Cuzals ». > Par ailleurs, l’association Les Amis du Célé et le club d’astronomie de Gigouzac organiseront sur place les 3 e rencontres astronomiques du « Ciel noir en Quercy », du 24 au 27 août. 1. 3. Quand les o∫jets parlent du passé 2. Ustensiles oubliés, ancêtres de nos outils d’aujourd’hui ou instruments insolites : le musée de plein air du Quercy – Cuzals possède plus de quinze mille objets dans ses différentes salles d’exposition et dans ses réserves. Voici un bref aperçu en images de cette collection qui retrace l’histoire du monde rural à travers les objets usuels. 1. Râpe à semelle : ustensile de cuisine bricolé à la maison avec du métal perforé et un socle de bois (fin XIX e siècle, début XX e). 2. Grilloir à café : on plaçait des grains d’orge à l’intérieur de cet ustensile afin de les griller (le café d’orge a longtemps été le café des pauvres), le grilloir était ensuite déposé sur les chenets de la cheminée. 3. Gant de velours : cet outil très pratique permettait de cueillir les fruits, même très hauts, sans grimper dans l’arbre. Mode d’emploi : soulever l’outil afin de placer le fruit à l’intérieur, le faire pivoter, les bords acérés tranchent la tige du fruit qui tombe doucement dans le gant de velours… Infos pratiques 4. Cocotte-minute : ce lourd objet hors d’âge est tout bonnement l’ancêtre de nos actuels autocuiseurs. 5. Petite machine à carder : c’est la taille de cet objet qui est insolite. Les machines à carder la laine sont d’habitude beaucoup plus grandes (avec un banc intégré). S’agit-il d’un jouet ? Ou d’un modèle réduit pour démêler de petites quantités de fils de laine ? 6. Rouanne : outil typique des régions viticoles utilisé pour marquer les tonneaux, cet objet « deux en un » se déplie tel un compas, pour entailler d’abord le bois et le signer ensuite (fin XVIII e). 7. Herminette : outil de base pour le travail du bois (commun aux charpentiers, tonneliers, sabotiers, menuisiers…), cette hachette à tranchant recourbé sert à dégrossir. Son manche court permet de ne pas gêner le mouvement du poignet. Le musée de plein air du Quercy - Cuzals (à Sauliac-sur-Célé) est ouvert jusqu’au 30 septembre : > juillet et août : tous les jours de 11 heures à 19 heures. > septembre : du mercredi au dimanche, de 14 heures à 18 heures. Pique-nique autorisé sur le site ; bar et restauration. Tarif plein 4 € - Tarif réduit 2,5 € Gratuité selon certaines conditions Tél. 05 65 31 36 43 Sites Internet du Conseil général : www.lot.fr et www.patrimoine-lot.com 7. 4. 5. 6. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :