[46] Contact lotois n°56 jan/fév/mar 2006
[46] Contact lotois n°56 jan/fév/mar 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de jan/fév/mar 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : handicapés, le département solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Collèges : dou∫lement du ∫udget annuel ! Ces trois dernières années, le Département consacrait en moyenne 3,2 millions d’euros aux collèges. Pour les cinq années à venir, ce seront 6,5 millions qui seront investis par an sur les 20 établissements publics. L’objectif est de lancer d’indispensables opérations d’envergure pour assurer un bon fonctionnement des établissements et pour homogénéiser la qualité de ces mêmes établissements sur l’ensemble du territoire. Au total donc, en cinq ans, plus de 32 millions d’euros seront consacrés aux collèges du département. contact lotois février 2006 ı ıClaude Galtié, Conseiller général du canton de Latronquière. Cahors (collège Olivier de Magny) : construction du foyer des élèves Cette opération prévue en 2005 a dû être retardée suite à un appel d’offres infructueux. Le nouveau bâtiment sera situé à proximité du bâtiment externat du collège et ouvert sur la cour qui sera elle aussi rénovée. Un projet paysager accompagnera le tout. Montant prévisionnel : 720000 € TTC. Cahors (Gambetta) : réhabilitation de la partie ancienne Les études s’achèveront au 1 er trimestre. Elles seront suivies d’une consultation des entreprises pour un début des travaux au dernier trimestre. Les travaux touchent la totalité de la partie 17 e siècle. Seront notamment installés dans ces surfaces exceptionnelles : le CDI, les salles de technologie et des salles banalisées, la salle audiovisuelle, des bureaux administratifs. L’opération comprend également la réfection de la couverture, des menuiseries extérieures et des façades, la rénovation de la cour des garages et des acacias. La création d’un nouvel accès élèves avec abri à vélo et monte-personnes (accès handicapés), donnant sur les allées Fénelon est également intégrée à l’opération. Ce nouveau chantier s’inscrit dans une volonté affirmée de pouvoir offrir dans ce collège un équipement moderne et de qualité tout en respectant un patrimoine tout à fait remarquable. Enveloppe globale de l’opération : 3600000 €. « Le prix à payer pour respecter la loi » « La loi interdit d’abattre le bâtiment d’internat sans le désamiantage. Ce bâtiment ne répondait plus aux règles en vigueur. Alors oui, le coût est très élevé, mais c’est un passage obligé, respectueux de la sécurité. Avec un effectif globalement stabilisé autour de 120 élèves cet établissement a connu des travaux conséquents : l’équipement de la demi-pension avec un self-service, la réhabilitation du bâtiment d’accueil. ı L’internat du collège de Latronquière : désamiantage et déconstruction du bâtiment d’internat Ce bâtiment est désaffecté depuis huit ans après la fermeture de l’internat, les faux plafonds contenant un flocage d’amiante. Par ailleurs, ce qui n’arrange rien, la structure du bâtiment et métallique (type Pailleron). Coût de l’opération : 550000 € TTC. Maîtrise d’œuvre : bureau d’études spécialisé dans le désamiantage. Luzech : construction et extension En 2006, les crédits prévus permettront de choisir le maître d’œuvre sur concours et de commencer les études d’extension de l’établissement. A cet effet, en 2005, le Conseil général a acheté une propriété voisine du collège pour 310000 €. Les travaux débuteront fin 2007. Enveloppe globale : 4700000 €. Nous sommes donc maintenant sur la destruction de cet internat. Après quoi, nous pourrons, d’ici trois ans, envisager le réaménagement des salles d’externat. C’est l’autre gros chantier à venir. Il en coûtera 900 000 € sur deux exercices. Les façades ainsi que l’intérieur seront rénovés. C’est une bonne chose pour ce collège et pour le canton ».
ı Bretenoux : création du foyer des élèves dans le bâtiment de l’ancien atelier de technologie. Coût : 280000 €. Gourdon : création d’un ascenseur pour rendre le bâtiment externat accessible. Coût : 100000 €. Gramat : aménagement du pôle scientifique (physique et SVT). Coût : 274000 €. Prayssac : restructuration ateliers SEGPA. Coût : 550000 €. Puy-l’Evêque : salle d’arts et atelier de technologie. Coût : 495000 €. Souillac : rénovation du gymnase. Coût : 295000 €. en ∫ref... Une œuvre pour les générations futures ı Latronquière sera désamianté avant d’être détruit. On connaît la fameuse horloge le long des quais à Cahors construite par le génial Michel Zachariou. Les visiteurs du futur Hôtel du Département auront le plaisir d’être accueillis par une autre œuvre de ce même Lotois, une sculpture qui s’étirera sur plusieurs mètres, Des Maisons pour les Lotois L’Hôtel du Département : ouverture en 2007 Le futur Hôtel du Département sera une véritable maison des Lotois puisque dans cet immeuble actuellement en construction à Cahors (Regourd) les Lotois pourront trouver, rassemblés, tous les services du Conseil général ce qui leur facilitera amplement la vie : actuellement, les services sont éclatés dans toute la ville en près d’une dizaine de sites ! ı ı ı La mise hors d’eau de l’Hôtel du Département, c’est pour ce premier semestre empreinte d’une grande originalité. Comme l’y oblige aujourd’hui la législation afin de favoriser la création artistique, le Conseil général a donc fait appel à un créateur pour habiller cette construction neuve. Dans un département où nos ancêtres nous ont laissé un patrimoine remarquable, aujourd’hui véritables atouts touristiques, la collectivité départementale ne pouvait faire moins que de léguer ainsi aux générations futures une création contemporaine entièrement dédiée au public, dans ce qui sera la maison des Lotois. Le collège-cocon de Mikael Il a 12 ans et un regard lumineux. Depuis deux ans, Mikaël, domicilié à Labastide- Marnhac fréquente le collège de Castelnau-Montratier qui a la particularité de posséder un ascenseur. « C’est un établissement de petite taille qui nous avait été recommandé. Quelques modifications ont été réalisées pour lui faciliter son quotidien », explique ses parents. Mikaël, handicapé moteur et malvoyant, s’est vite forgé un réseau d’amitié. Jérôme et Angélique font partie de ses anges-gardiens. « Oui, ici, tout le monde est très gentil avec moi. Tous les après-midi, j’ai une auxiliaire de vie scolaire qui travaille à mes côtés, elle me recopie les cours. J’ai à ma disposition un ordinateur dans la plupart des cours ». Mikaël est un brillant élève. Il devient aussi un sportif de bon niveau. Malgré sa malvoyance, il obtient de très bons résultats au tir à l’arc ! Sa passion ? La vie. La première tranche de ce bâtiment ouvrira au public au cours du premier trimestre 2007. Cette année 2006 débutera, au niveau des travaux, par la fin du gros-œuvre et se prolongera, tout au long de l’année, par les équipements intérieurs. Auparavant, pour fermer le bâtiment, il sera procédé à la pose des surfaces vitrées et des brise-soleil qui seront gérés automatiquement afin de réaliser des économies d’énergie. A noter que l’Hôtel du Département, ce qui est rare pour un immeuble de cette envergure, sera chauffé par une chaudière bois. Saint-Céré : acquisition du terrain et études C’était une promesse du Président Miquel : Saint-Céré disposera de la première maison du Département décentralisée. Après l’acquisition du terrain (opération menée l’an passé) il s’agit maintenant de se lancer dans les études. Les travaux débuteront en 2007 pour se terminer en 2009. Là aussi, les habitants du bassin de Saint-Céré pourront avoir accès à toutes les infos utiles sur les services du Conseil général, de l’action sociale aux transports en passant par les routes, la culture, l’environnement. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :