[46] Contact lotois n°54 jui/aoû/sep 2005
[46] Contact lotois n°54 jui/aoû/sep 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°54 de jui/aoû/sep 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : nature, culture, loisirs... un été à savourer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
∫rèves 6 Des week-ends pour découvrir les énergies renouvela∫les et l’écoconstruction Vous avez envie d’installer un chauffe-eau solaire, de construire une maison en bois, d’habiter dans un logement respectueux de l’environnement… Pour confronter vos désirs à la réalité, Quercy Energies, agence locale de l’énergie soutenue par le Conseil général du Lot, vous propose tout au long de l’année des visites gratuites de sites remarquables en termes d’énergie renouvelable et d’écoconstruction. Chèques horizon 487 bénéficiaires ont pu pratiquer des activités sportives et culturelles contact lotois juillet 2005 Les conseils de Tilt Le Conseil général emploie, au sein de ses services, des conseiller(e)s en économie sociale et familiale. Budget, logement, maîtrise de l’énergie, vie quotidienne, endettement : sur tous ces domaines, il ou elles sont présents sur tout le département pour des informations, des conseils et des accompagnements. Retrouvez-les dans chaque Contact lotois, à travers la rubrique « les conseils de Tilt ». En été, ne subissez pas la chaleur Si les effets bénéfiques du soleil sur notre vitalité et le bon fonctionnement de notre organisme sont prouvés, l'exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l'organisme. Pour profiter au mieux de votre été sans subir la chaleur, TILT vous incite à suivre ces quelques conseils : Protegez-vous Evitez les sorties et les activités entre 12 h et 16h. Si vous devez sortir : > portez un chapeau. > portez des vêtements larges et amples de couleur claire. > protégez votre peau (crème solaire) et vos yeux (lunettes de qualité). > restez à l'ombre. Fermez les volets, les rideaux et les fenêtres. Rafraichissez-vous > Humidifiez-vous le corps plusieurs fois par jour (brumisateur, gant de toilette…). > Buvez le plus possible même sans soif (ne consommez pas d'alcool) et mangez de préférence des fruits et des légumes. > Aérez votre logement la nuit. Parmi les prochaines visites : 24 juillet : chauffage solaire à Latronquière, électricité solaire et chauffe-eau solaire à Lacam-d’Ourcet. 28 août : chauffe-eau solaire à Vers (chauffage bois) et à Cahors (chaudière à condensation). 25 septembre : chauffage solaire à Floressas (appoint bois), maison en bois au Boulvé. 16 octobre : chauffage solaire à Rouffilhac (piscine solaire), chauffage automatique au bois à Marminiac. Sachez que les nourrissons et les personnes âgées sont les plus exposés aux risques de déshydratation et de coups de chaleur, restez vigilants. En cas de maux de tête, de vertige, de fièvre, de malaise, de sensation de faiblesse, de crampes etc… N'hésitez pas à consulter votre médecin ou appelez le 15. Pour toute information : N°Vert : 0 800 240 250 Site Internet : www.santé.gouv.fr 20 novembre : chauffage automatique au bois à Concots, construction bois-paille à Escamps. 11 décembre : chauffage solaire à Montvalent (isolation en vermiculite), maison boispaille à Saint-Denis-les-Martel. Pour participer à une ou plusieurs de ces visites, il suffit de vous inscrire auprès de Quercy Energies, 70 rue Clémenceau à Cahors. Tél. 05 65 35 30 78 Comment inscrire son fils à l’école de rugby ou permettre à sa fille de s’essayer à la danse quand on n’en a pas les moyens ? Ce sont 2 874 chèques horizon qui ont été distribués dans le Lot en 2004. Ce dispositif vise à favoriser le développement du sport et des activités culturelles auprès des familles les plus défavorisées. Trente-deux activités différentes ont donc été pratiquées grâce à ces chèques par les 487 bénéficiaires recensés par ce programme d’insertion sociale. Les chèques horizon sont financés aux deux tiers par le Conseil général, en partenariat avec la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales, la Mutualité sociale agricole et les collectivités locales de plus de 1000 habitants. Pour être bénéficiaire d’un ou plusieurs chèques (6 maximum par an), il faut être âgé de moins de 26 ans et attester d’un quotient familial inférieur ou égal à 442 €. Ces chèques, retirés auprès d’un point d’accueil, ont une valeur de 7,75 €. Le bénéficiaire les présente au club ou à l’association de son choix, avec une participation de 0,75 € par chèque. Le Conseil général compense ensuite directement au club ou à l’association la somme de 7 € par chèque remis. Le budget 2005 prévoit la mise à disposition de 4 000 chèques et atteindra la somme de 30 000 €.
Le Département du Lot est l’un des premiers de la région à avoir recruté au sein de ses services des animateurs départementaux emploi (ADE). Quatre professionnelles emploi ont donc déjà été embauchées. En prolongement du travail réalisé par les assistantes sociales du Département, et en collaboration avec les partenaires de l’insertion, leur mission consiste dans un premier temps à établir un diagnostic professionnel avec les bénéficiaires du RMI. Elles vont également à la rencontre des employeurs potentiels pour les informer des différentes possibilités en matière de contrats aidés. En effet, la loi de cohésion sociale (dite « loi Borloo ») réforme les emplois aidés et instaure, entre autres, les CI-RMA (contrats d’insertion – revenu minimum d’activité) pour les entreprises et les contrats d’avenir pour les associations et les collectivités territoriales. Ces contrats engagent directement le Conseil général auprès des bénéficiaires du RMI pour favoriser leur retour durable à l’emploi. Dans ce cadre, le Département sera particulièrement exigeant sur les actions d’accompagnement et de formation qui doivent se conjuguer avec ces contrats. Les animatrices emploi, dont l’intervention pourra être complétée par celle d’un psychologue du travail, également récemment embauché, ont chacune en charge un secteur du département. Toutes sont aguerries au domaine de l’insertion ainsi qu’aux relations et à la prospection avec le monde de l’entreprise. L’an prochain, trois autres animateurs viendront compléter le dispositif. Aller au-devant des entreprises Concrètement, lorsqu’un allocataire du RMI entre en contact avec une animatrice, il doit s’engager sur des objectifs professionnels précis. A ses côtés, l’animatrice emploi s’investit pour tenter de décrocher un contrat de travail. Parallèlement, elle va audevant des entreprises, collectivités, organismes divers pour leur faire valoir l’intérêt de telles embauches. Des secteurs économiques (restauration, artisanat…) proposent aujourd’hui plus d’offres que de demandes. Des gisements d’emplois que les animatrices vont investir. Il n’est bien évidemment pas question de se marcher sur les pieds avec l’ANPE. solidarité Offensive pour l’accès à l’emploi En créant quatre postes d’animateurs départementaux emploi (ADE), le Conseil général du Lot confirme sa volonté d’aider les bénéficiaires du RMI à intégrer le monde du travail. ıJean-Claude Bessou, Conseiller général de Castelnau-Montratier. ı « Une meilleure adéquation entre offre et demande » « En créant des postes d’animatrice-emploi, le Conseil général s’organise pour trouver la meilleure adéquation possible entre la demande et l’offre d’emploi. En tant qu’élu, souvent confronté à de difficiles situations de chômage, je ne peux que m’en réjouir. Ces animatrices cerneront probablement mieux les situations individuelles que ne peut le faire l’ANPE et comprendront également mieux les besoins réels de chacune des entreprises. Je crois aussi beaucoup au travail qu’elles pourront réaliser en réseau avec les Au contraire : une complémentarité s’exercera. C’est en étant particulièrement à l’écoute des personnes et de leurs parcours de vie et professionnel, en suivant très régulièrement chaque personne concernée, que le Conseil général réussira à faire baisser le nombre d’allocataires RMI —au nombre de 2 900 aujourd’hui dans le Lot— à condition, toutefois, que le contexte économique national soit un peu plus favorable… Les animatrices départementales emploi récemment embauchées par le Conseil général. associations intermédiaires dont le rôle est essentiel. Ce n’est bon ni pour le demandeur d’emploi, ni pour l’employeur, ni pour l’organisme intermédiaire de constater un échec. On ne réinsère pas un demandeur d’emploi longue durée comme quelqu’un qui est au chômage depuis une semaine. Le travail d’insertion est plus long, plus délicat ». 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :