[42] Loire magazine n°96 nov/déc 2012
[42] Loire magazine n°96 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : la Loire terre de saveurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Dossier À votre santé, avec modération ! Notre département produit des vins de renom, dont cinq sont classés AOC : Côte Roannaise, Côtes du Forez, Château Grillet, Condrieu et Saint-Joseph. Sans oublier les vins de pays. À la santé de la boisson ligérienne ! Dominique ROUVIÈRE Présidente de la Fédération des Associations Viticoles de la Loire « Le vin, c’est un grand moment de plaisir à partager entre amis. Cette année, après un printemps tumultueux, nous n’avons pas la quantité mais une belle qualité. Nous aurons un très beau millésime ! » 18 Terre de contrastes, la Loire unit le Forez, le Roannais et le Pilat autour de 1000 hectares d’exploitations viticoles. Petit voyage à la découverte des vins de la Loire… Des vins de caractère au nord Issus du cépage gamay, les vins rouges de la Côte Roannaise sont des crus francs et étonnamment fruités, qui se savourent avec une bonne viande ou du fromage. Les rosés et les blancs sont parfaits pour accompagner des grillades ou du poisson. Les Côtes du Forez, eux, tirent leur caractère des reliefs volcaniques des Monts du Forez. De couleur rubis, ils se consomment assez frais avec des charcuteries ou des fromages. Au sud, des crus enivrants Saint-Joseph, Condrieu, Château Grillet : le sud du département abrite de prestigieux Côtes du Rhône. Le Saint-Joseph est un syrah à la belle robe grenat. Puissant et expressif, il séduit par sa fragrance de fruits cuits et d’épices. Le Condrieu, un vin blanc aux arômes raffinés d’abricot, de figue et d’orange amère, se sert en apéritif. Il se marie bien également avec le foie gras ou la Rigotte de Condrieu. Enfin, exposé plein sud, le Château Grillet est un vin blanc d’exception à la robe dorée et ambrée. Un cru incomparable aux parfums de fruits exotiques, de cannelle et de gingembre. Les vins de pays vous invitent à table Cultivés dans le Forez et le Roannais, les vins du Pays d’Urfé proviennent de différents cépages. Gamay, pinot noir et syrah pour les rouges et les rosés. Pour les blancs, le chardonnay côtoie le viognier, floral et gourmand, ou encore le pinot gris. Les vins de pays des Collines rhodaniennes sont denses et profonds pour les rouges, avec des notes minérales. Les rosés sont fruités et équilibrés. Quant aux blancs, vous apprécierez leur vivacité, tout en finesse. n L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. Des eaux qui coulent de source La Loire met aussi un peu d’eau dans son vin ! De nombreuses sources jaillissent sur notre territoire. Cinq sites embouteillent les eaux ligériennes. Source Badoit à Saint-Galmier : eau gazeuse préférée des Français, la Badoit pétille sur les tables du monde entier. Source Parot à Saint-Romain-le-Puy : naturellement gazeuse, cette eau minérale prend sa source dans les terres volcaniques des plaines du Forez. Source de Saint-Alban-les-Eaux : cette eau pétillante est riche en bicarbonate. Selon la légende, elle serait miraculeuse, guérissant les malades. Source de Montarcher : cette eau minérale de montagne jaillit dans la commune la plus élevée du département. Sources de Sail-les-Bains : les vertus thérapeutiques de ces six sources d’eaux minérales ont été vantées par Louis Pasteur. Loire Magazine n n°96 - Novembre - Décembre 2012
La Loire, terre de saveurs Dossier Du pain sur la planche Plébiscité par 98% des Français, le pain reste une valeur sûre ! De la culture du blé à la production de farine sans oublier la boulangerie artisanale, notre département n’a rien à envier aux grandes régions céréalières. Dans la Loire, on peut produire des baguettes de A à Z ! Un bon goût de terroir pour cette filière bien organisée qui allie qualité, diversité et proximité. Du blé et des hommes Depuis 10 ans, une soixantaine de producteurs ligériens ont fait le choix, au sein du groupe Euréa, de produire du blé et du seigle pour l’alimentation humaine. Ils disposent de 700 hectares de cultures pour un rendement de 4 000 tonnes par an. « Il s’agit d’une filière locale de qualité où chaque stade de la production est contrôlé par un bureau de vérification indépendant », explique Bertrand Relave, Directeur général d’Euréa. Le blé récolté, certifié « CRC » *, garantit une parfaite sécurité au consommateur, dans le respect de l’environnement. Des farines de qualité Une fois récolté, le blé est transformé en farine. Il est écrasé, puis l’amande farineuse est extraite de l’enveloppe. Des mélanges spécifiques peuvent ensuite être réalisés, notamment avec des graines. Les minoteries produisent aujourd’hui une large palette de farines. Certaines entreprises ligériennes proposent jusqu’à 130 recettes : préparations pour le pain, la brioche, les biscottes… Une très grande importance est accordée à la qualité avec des contrôles à chaque étape de transformation. Du bon pain artisanal Si la concurrence industrielle est réelle, les artisans boulangers de la Loire restent sereins. « Les gens préfèrent le pain artisanal », assure Georges Barret, Président de leur fédération départementale. « Les clients apprécient les croûtes épaisses et craquantes », approuve David Pouilly, boulanger à Saint-Just-Saint- La Loire compte près de 340 artisans boulangers. Rambert. Champion de France en pain biologique en 2010 et 2011, il travaille avec des fournisseurs locaux. « La filière courte est très avantageuse. Je suis heureux d’utiliser des farines provenant du blé ligérien, qui sont d’excellente qualité. » n * Signe officiel de qualité signifiant Culture Raisonnée Contrôlée. Le saviez-vous ? Parmi les produits locaux qui se vendent comme des petits pains, le « forézien », réalisé à partir d’une farine ligérienne, est proposé par 150 artisans. Ce pain se caractérise par des arômes de beurre et de noisette légèrement grillée. Gros plan sur la Minoterie Dupuy Couturier La Minoterie Dupuy Couturier, à L’Étrat, transforme chaque année 36 000 tonnes de matières premières. Cette entreprise familiale, riche de 120 ans d’expérience, reçoit 50% de céréales bio, 30% de céréales « CRC » et 20% de céréales non traitées aux insecticides. « 90% de la farine est réalisée à partir de blé tendre de différentes qualités », précise son Président, Jean-Louis Dupuy. « Nous utilisons aussi du seigle, du grand épeautre, du petit épeautre… » 19 Loire Magazine n n°96 - Novembre - Décembre 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :