[42] Loire magazine n°137 sep/oct 2019
[42] Loire magazine n°137 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°137 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : un nouvel écrin pour les archives départementales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
EN ACTION À VOS CÔTÉS Quand les collèges font peau neuve SAVIEZ-VOUS QUE LES DÉPARTEMENTS ONT EN CHARGE LES TRAVAUX DES COLLÈGES ? UNE MISSION QUI MOBILISE DE NOMBREUSES PERSONNES DANS LA LOIRE. TANDIS QUE LES ADOLESCENTS SONT EN VACANCES, C’EST L’EFFERVESCENCE CÔTÉ CHANTIERS. REPORTAGE. 20 LOIRE MAGAZINE Mercredi 24 juillet, collège du Bois de la Rive à Unieux, 9 h du matin. Il fait déjà 29 degrés à l’ombre et tous les ouvriers sont à pied d’œuvre depuis le début de la matinée. Si l’heure des vacances a sonné pour les adolescents, dans les bâtiments, l’agitation reste de mise. N’allez pas croire que la vie des établissements secondaires s’arrête avec la fin des cours  : les chahuts et rires des collégiens ont simplement laissé place au bruit des marteaux-piqueurs, des chalumeaux ou encore des nombreux engins de travaux. Les entreprises s’activent. Malgré la chaleur caniculaire, les travaux vont bon train. Avec l’absence des élèves, la période de juillet-août est propice aux restructurations, aménagements et rénovations. Dix collèges sont concernés cet été (voir encadré). UNE PRÉPARATION MINUTIEUSE 9 h 15  : Jérôme Poncet arpente les couloirs. Il fait le point avec les différents responsables d’opération. Dans un quart d’heure, la réunion de chantier va commencer. Il en profite pour faire une petite visite des lieux. Cet employé du Département est l’un des cinq techniciens chargés de suivre l’avancement des opérations. Urgences, maintenance, aménagements d’envergure… chacun supervise entre 10 et 15 collèges, en concertation avec les responsables d’établissement, sans oublier les autres bâtiments de la collectivité. Une mission qu'ils exercent tout au long de l'année. « Nous avons 267 opérations 1
1. Adaptabilité. Des déplacements nombreux, des horaires parfois matinaux et flexibles, les journées de Jérôme et ses collègues se déroulent à vitesse grand V. Ici, le technicien est rassuré  : la pose des câbles respecte le calendrier prévu. 2. Collaboration. Jérôme Poncet salue Nathalie Barbier, l’architecte. Il connaît bien les cabinets et entreprises du secteur et les rencontre au moins une fois par semaine. 3. Anticipation. Il faut entre deux et quatre ans pour une grosse opération avec maîtrise d’œuvre avant qu’un projet ne voie le jour. Les contraintes réglementaires sont nombreuses. sur notre plan de charge de 2019, indique Catherine Prost, la directrice des bâtiments et moyens généraux du Département. Le démarrage des travaux correspond à la partie émergée de l’iceberg. Une grosse partie de notre activité se fait en amont et se termine quand les entreprises arrivent. » Du recensement des besoins en passant par les études de maîtrise d’œuvre, l’analyse des offres ou encore la planification, pas le temps de s’ennuyer pour son équipe ! DES DIZAINES DE CORPS DE MÉTIERS « 1, 2, 3 ! Vas-y, c’est bon ! » Francesco et Frédéric tirent des câbles. Ils permettront d’alimenter en électricité les paillasses, nom donné au mobilier utilisé dans les salles de sciences. Pendant ce temps, Nacim s’applique à la plomberie ; il a déjà réalisé de nombreux raccords. À l’étage, des experts préparent les murs pour la suite des travaux, une opération minutieuse où aucun détail ne peut être négligé. Un peu en contrebas, on aperçoit la cage d’ascenseur  : il manque encore les machines, mais à l’automne, la structure sera 100% accessible aux personnes à mobilité réduite. Le chantier avance bien. D’ici quelques semaines, les peintres pourront intervenir pour les murs et les sols seront posés. Jérôme a apporté des échantillons afin de pouvoir choisir les futurs carrelages avec le reste de l’équipe. Il est 9 h 30. Pas une minute à perdre, il presse le pas. Jusqu’à midi, il va faire le point avec les treize entreprises impliquées dans cette réfection… avant de repartir pour un nouveau chantier. + D’INFOS www.loire.fr/webzine 2 3 À VOS CÔTÉS 10 COLLÈGES EN TRAVAUX CET ÉTÉ Anne Franck à Saint-Just- Saint-Rambert Restructuration 12 026 000 € Bois de la Rive à Unieux Restructuration et mise en accessibilité 1 400 000 € Jules Vallès à Saint-Étienne Rénovation énergétique 899 700 € Saint-Bonnet-le-Château Création d’un préau et déplacement de la Vie scolaire 550 000 € Pierre Joannon à Saint-Chamond Mise en accessibilité 531 000 € Massenet Fourneyron au Chambon-Feugerolles Mise en accessibilité 505 000 € Jean Rostand à Saint-Chamond Mise en accessibilité 497 000 € Aristide Briand à Saint-Étienne Rénovation énergétique 490 000 € Ennemond Richard à Saint-Chamond Mise en accessibilité 365 000 € Waldeck-Rousseau à Firminy Mise en accessibilité 316 000 € SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :