[42] Loire magazine n°131 sep/oct 2018
[42] Loire magazine n°131 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : les trésors du pilat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LA LOIRE ET VOUS INITIATIVES LA RÉVÉLATION Rapsa LE 20 JUIN DERNIER, CE RAPPEUR STÉPHANOIS DE 32 ANS A REMPORTÉ LA PREMIÈRE ÉDITION DES RÉVÉLATIONS FRANCE BLEU. e rap est un courant musical 11 ans, inspiré par des artistes comme « Laujourd’hui reconnu. C’est de la NTM ou IAM. Quatre ans plus tard, il poésie moderne pour être entendu. On a monte sur scène. Rapsa, c’est un rap cassé les préjugés », souligne fièrement qui fait réfléchir. Parfois réagir. Ses Rapsa, première Révélation du concours de chansons abordent les maux de la talents régional organisé par France Bleu société  : conflit israélo-palestinien, Saint-Étienne Loire. Au départ, ils étaient racisme, enfants battus… « À travers le quarante artistes à concourir. Face à rap, on constate. C’est le spleen, avec un jury de professionnels présidé par parfois une note d’espoir. Mais c’est le chanteur Michael Jones, le talent surtout réaliste. » Un artiste prometteur, du rappeur stéphanois a éclaté au en quête d’idéal. grand jour. Il s’était déjà fait un nom sur les réseaux sociaux, notamment + D’INFOS avec 42 mesures à Sa(i)nté  : un titre www.loire.fr/webzine et page Facebook qui a pour thème « Saint-Étienne, une L’album Entre réalité et fiction est disponible ville remplie de valeurs. » Le chanteur sur toutes les plateformes fait ses premières armes à l’âge de de téléchargement/streaming. ENSEMBLE, CRÉONS ! Isabelle Astor SOUTENUE PAR L’ASSOCIATION VITAMINES, CETTE ÉDUCATRICE SPÉCIALISÉE PROPOSE À DES PERSONNES DE TOUT ÂGE, VALIDES OU PORTEUSES D’UN HANDICAP, DE S’ÉPANOUIR À TRAVERS DES ATELIERS CRÉATIFS ET MUSICAUX. Lorsqu’on est atteint d’un handicap physique ou mental, il n’est pas toujours facile de pratiquer des activités de loisirs en milieu ordinaire. « Or cela permet de découvrir ses capacités et de prendre confiance en soi », insiste Isabelle Astor. Forte de son expérience d’éducatrice spécialisée, cette mère de quatre enfants a lancé des ateliers alliant plaisir, développement de la 26 LOIRE MAGAZINE créativité et de l’autonomie. « Après un accident ou une maladie par exemple, c’est aussi un bon moyen de se remettre en dynamique. » Le projet est porté par l’association Vitamines, basée à Saint- Just-Saint-Rambert, avec des cours et stages ouverts à tous, des enfants aux seniors, qu’ils soient valides ou non. Ensemble, ils s’initient aux arts créatifs ou à la musique grâce au Bao Pao, un instrument qui permet d’accéder à la musique de façon simplifiée, à l’aide d’arcs métalliques et d’une baguette assistée par ordinateur. Le mardi après-midi, place au modelage de la terre. Gérard et Odile, retraités, savourent ce « moment de détente et de création ». Anne-Charlotte, 27 ans, affiche un sourire radieux  : elle est heureuse de sortir de son foyer de vie pour adultes handicapés et de pratiquer des activités manuelles. Fathia, elle, est fière de montrer ses œuvres. « Je suis contente de moi, même si ce n’est pas parfait ! Je suis en train de perdre la vue et le travail de la terre me permet de développer un nouveau sens. Ça me procure un vrai sentiment de revalorisation personnelle. » + D’INFOS ET INSCRIPTIONS Tél. 06 74 85 82 79 vitamines.asso@gmail.com www.loire.fr/webzine et page Facebook
La Petite Stéphanoise, Amour à la stéphanoise, Ligérienne de Saint-Étienne ou encore Stéphanoise de cœur. Quatre thèmes pour afficher son amour pour Sainté ! « Je me suis inspirée d’un concept breton, certaine de la forte identité stéphanoise, et plus largement ligérienne », explique Tiffany. Née début avril, cette gamme de produits personnalisables a déjà séduit de nombreuses femmes… et fait beaucoup de jaloux ! À tel point que la créatrice a lancé dans la foulée une ligne pour enfants et pour hommes. Certains produits sont entièrement conçus dans la Loire. À tout juste 22 ans, Tiffany est une entrepreneuse dans l’âme. À la tête d’une entreprise d’architecture d’intérieur à Lyon, INITIATIVES QU’EST-CE QU’ON MANGE DEMAIN ? Meal Canteen CETTE START-UP STÉPHANOISE A LANCÉ UNE APPLICATION WEB ET MOBILE POUR RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE. UNE PREMIÈRE MONDIALE. Chaque année, 540 000 tonnes de nourriture sont jetées dans la restauration collective en France. Pour une cantine servant 500 collégiens, cela représente 22 000 repas par an… Face à ce constat, l’application Meal Canteen est née il y a deux ans. Objectif  : permettre aux restaurants collectifs de connaître à l’avance l’affluence et les plats choisis par les clients, via un système de réservation. En pratique, il suffit de se connecter pour réserver son repas du lendemain. Simple et innovante, l’application est une première mondiale ! La start-up Meal Canteen a été sélectionnée parmi « les 1000 start-up les plus remarquables qui feront l’économie de demain » du guide Génération French Tech 2018. Aujourd’hui, son fondateur Denis Olivier lance avec ses collaborateurs une deuxième levée de fonds pour développer au maximum le potentiel de ce self virtuel. Des milliers d’utilisateurs l’ont déjà adopté, dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes, les restaurants administratifs de la Région, les gendarmeries, etc. Une expérimentation a par ailleurs débuté dans les collèges de la Loire, avec le soutien du Département. + D’INFOS www.mealcanteen.com et page Facebook Tél. 07 69 60 54 53 LA PETITE STÉPHANOISE QUI MONTE Tiffany Fayolle TEE-SHIRTS, SWEAT-SHIRTS, CABAS, POCHETTES… ARCHITECTE D’INTÉRIEUR ET GÉRANTE D’UN CONCEPT-STORE, TIFFANY FAYOLLE PROPOSE UNE GAMME DE VÊTEMENTS ET D’ACCESSOIRES JOUANT SUR LA FIERTÉ DES STÉPHANOIS POUR LEUR VILLE. elle a voulu revenir aux sources en ouvrant en décembre dernier la boutique Utopium, passage Sainte-Catherine à Saint-Étienne. La jeune femme, qui partage son temps entre les deux villes, a plus d’un tour dans son sac ! Avec La Petite Stéphanoise, Tiffany s’est lancée dans une nouvelle aventure qui pourrait se décliner ailleurs dans la Loire et même au-delà. Et comme si cela ne suffisait pas, elle est aussi présidente des associations de commerçants Carré Sainte-Catherine et Sainté Shopping ! Une chose est sûre, Tiffany a son cœur à Saint-Étienne. + D’INFOS www.utopium.shop/la-petite-stephanoise SEPTEMBRE - OCTOBRE 2018 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :