[42] Loire magazine n°131 sep/oct 2018
[42] Loire magazine n°131 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : les trésors du pilat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
EN ACTION DOSSIER On peut citer également l’animation de la charte forestière du Pilat et du concours agricole prairies fleuries. « Nous avons aussi lancé un prêt de scooters, puis le premier service français d’autopartage dans un territoire rural ! La mobilité est en effet un enjeu important pour les habitants du Pilat, qui sont nombreux à travailler dans les agglomérations alentour. » Autres innovations  : les Nouveaux Ateliers du Dorlay, une offre d’installation pour créateurs textiles ou d’accessoires de mode, ou encore un dispositif de financement participatif à destination des porteurs de projet du Pilat, mis en place l’an dernier. Quant à la nouvelle programmation culturelle Autour du crépuscule, elle valorise le patrimoine pilatois à travers des randonnées, spectacles et repas à la ferme. Prochains rendez-vous le 22 septembre à Bourg-Argental et le 3 novembre à Saint-Pierre-de-Bœuf ! Faites le plein de sport dans le Pilat TOUT AU LONG DE L’ANNÉE, CE MASSIF DE MOYENNE MONTAGNE VOUS INVITE À PROFITER DE NOMBREUSES ACTIVITÉS SPORTIVES DE PLEINE NATURE. 184 voies d’escalade 2 via ferrata 1 500 km de sentiers de randonnée balisés 3 sentiers de Grande Randonnée (GR) 16 LOIRE MAGAZINE 384 km de sentiers balisés équestres 3 espaces nordiques 80 km de pistes de ski de fond 31 circuits VTT balisés 634,5 km de parcours au total 1 432 M C’EST L’ALTITUDE DU CRÊT DE LA PERDRIX, POINT CULMINANT DU PILAT. ÉQUIPÉ D’UNE TABLE D’ORIENTATION, CE SITE OFFRE UNE VUE PANORAMIQUE À 360° SUR LES ALPES ET LE MASSIF CENTRAL. 17 courses nature organisées chaque année 1 espace trail en cours d’aménagement 2 espaces de course d’orientation structurés pour le grand public 7 sites de décollage de parapente/vol libre 1 site sportif d’eau vive (le plus visité de France) 55 000 embarquements par an en kayak, raft, nage en eaux vives
Une nature préservée Écrevisses à pattes blanches, laitue de Plumier, rapaces… Avec ses 200 milieux naturels différents, le massif du Pilat est un réservoir de biodiversité à l’échelle régionale. Un patrimoine préservé et propice au développement d’un tourisme durable. Zones humides. Réservoir d’eau et de vie, la tourbière de Gimel abrite de nombreuses espèces remarquables, comme la droséra à feuilles rondes, une plante carnivore rare et protégée, ou le lézard vivipare. Forêts de sapins, pâturages, crêtes, landes, hêtraies, coteaux… Proche des agglomérations, le Parc naturel régional du Pilat attire les citadins en quête d’un bol d’air frais. « Nous devons valoriser nos richesses, tout en les protégeant », souligne Régis Didier, responsable de l’observatoire de la biodiversité du Parc. OBSERVER LA NATURE Depuis 2009, ce service étudie la flore patrimoniale, les papillons de jardin, les amphibiens et les effets du changement climatique, en lien avec des associations et des conservatoires botaniques. « On préserve les espaces naturels remarquables, les corridors biologiques, et on invite les habitants à observer la nature qui les entoure. » Une cinquantaine de bénévoles suivent ainsi les populations d’espèces menacées ou protégées, mais aussi l’évolution globale de l’environnement naturel à travers une vingtaine d’indicateurs  : surface des zones humides, nombre de chouettes chevêches, présence d’écrevisses à pattes blanches, qui témoignent de la qualité de l’eau, etc. Régis Didier et son équipe constatent la raréfaction de certaines espèces et une augmentation pour d’autres, comme les papillons. Le Pilat abrite d’ailleurs certaines populations menacées à l’échelle nationale, comme le hibou grand-duc. Autre constat  : la présence d’espèces méditerranéennes qui n’existaient pas jusqu’alors sur ce territoire. Peut-être une conséquence du changement climatique… PRÉSERVER UN POUMON DE VERDURE Pour protéger et faire découvrir ce patrimoine naturel, les agents du Parc entretiennent les sentiers de randonnée, rénovent l’offre VTT, sensibilisent les visiteurs à la faune et à la flore… et encouragent chacun à les respecter. Habitants et touristes peuvent ainsi participer à de multiples actions de préservation de la nature. De quoi permettre aux amoureux d’activités de plein air, de beaux paysages ou de cueillette de champignons de continuer à profiter de ce poumon de verdure. DOSSIER Véronique Chaverot Vice-présidente chargée du tourisme Le Parc naturel régional du Pilat attire de nombreux visiteurs  : le tourisme s’y est développé grâce à ses paysages variés et aux diverses activités de pleine nature proposées en toute saison. L’enjeu est de développer un tourisme durable, grâce à une offre adaptée et de qualité, afin d’en faire un atout économique pour ce territoire, tout en préservant les paysages, la biodiversité et la qualité de vie des habitants. Daniel Fréchet Vice-président chargé de l’environnement En collaboration avec le Parc naturel régional, le Département de la Loire a notamment mis en place un programme d’actions spécifique pour préserver et valoriser les hêtraies du Pilat. Ces feuillus d’altitude sont remarquables, tant d’un point de vue écologique que paysager. Nous souhaitons donc mettre en place une gestion sylvoenvironnementale durable de ces forêts, qui constituent des espaces naturels sensibles caractéristiques du Pilat. SEPTEMBRE - OCTOBRE 2018 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :