[42] Loire magazine n°129 mai/jun 2018
[42] Loire magazine n°129 mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°129 de mai/jun 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : fleurir la Loire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
EN ACTION DOSSIER Jardin thérapeutique. Au Chambon-Feugerolles, les Jardins du Bois permettent à des personnes handicapées de se ressourcer et de partager des moments conviviaux en jardinant. Les bienfaits du jardinage Les jardins permettent de faire pousser des plantes… mais aussi de cultiver les liens sociaux, d’éduquer à la nature et de prendre soin de soi. Depuis quelques années, de nouveaux jardins apparaissent dans le paysage ligérien. Leur objectif  : permettre aux habitants de tout âge, y compris aux publics fragiles, de découvrir les joies du potager. Un moyen de se ressourcer, de s’éveiller à la nature et de développer des liens intergénérationnels. De nombreuses communes mettent ainsi des terrains à disposition pour des jardins partagés, souvent gérés par une structure associative. Des jardins solidaires offrent aussi un précieux vecteur de socialisation à des personnes en difficulté d’insertion, tandis que des jardins pédagogiques ouvrent aux plus jeunes un formidable terrain d’expérimentation et d’éducation Que représente aujourd’hui le végétal dans l’espace public ? Au-delà de l’embellissement, les fleurs et végétaux sont devenus synonymes de bien-être, de lien social et de préservation de la biodiversité dans nos villes et villages. La place de la nature dans l’espace public est désormais considérée comme un critère majeur de la qualité de vie. 18 LOIRE MAGAZINE Brigitte Thollot à l’environnement. Dans la Loire, berceau des jardins ouvriers à la fin du 19 e siècle, ces nouveaux espaces collectifs viennent compléter le maillage de 5 000 parcelles de jardins familiaux issus de cette tradition. EFFACER LES DIFFÉRENCES Pour permettre à tous les publics de cultiver la terre, certaines municipalités aménagent aussi des potagers pour les personnes à mobilité réduite. Ainsi, au Chambon-Feugerolles, les Jardins du Bois accueillent depuis 2015 des personnes atteintes de différents handicaps, en lien avec quatre associations locales. Allées accessibles, tables de culture surélevées… Animatrice départementale de la campagne Fleurir la Loire Toutes les communes sont-elles concernées ? Bien sûr, tant en zone rurale qu’en agglomération  : les atouts du végétal profitent à tous les centres-bourgs et centres-villes. Depuis une dizaine d’années, les collectivités et les habitants sont de plus en plus mobilisés sur cette thématique, avec de nouvelles orientations et initiatives… « Durant toute la période estivale, une cinquantaine de personnes non valides jardinent ici confortablement, souligne Vincent Vacher, conseiller municipal et président de l’association Transverse. Cela leur permet de s’évader et de partager une activité avec des personnes valides, qui disposent aussi de deux parcelles sur place. Une façon d’effacer les différences et de créer de précieux moments de partage. » Un nombre croissant d’établissements de soins s’intéressent aussi à l’hortithérapie sur le plan médical  : elle pourrait aider à traiter certains troubles, ou encore ralentir la maladie d’Alzheimer… Bref, le jardinage n’a pas fini de livrer ses secrets. Quelques exemples d’initiatives ? On peut citer les coulées vertes, l’utilisation de végétaux pérennes, la valorisation d’espaces naturels, ou encore la création de jardins thématiques ou pédagogiques, qui permettent d’éduquer les enfants à l’environnement dès la maternelle… Sans oublier les manifestations qui se multiplient sur le territoire  : trocs et fêtes de plantes, cours de taille, expositions florales…
LA CAMPAGNE « FLEURIR LA LOIRE » 2017 VILLES ET VILLAGES 41 villes et villages labellisés de 1 à 4 fleurs, avec un total de 71 fleurs pour ce label national 150 participants à la conférence annuelle proposée aux élus communaux et techniciens des espaces verts MAISONS FLEURIES 430 particuliers inscrits au palmarès départemental REPÈRES LA MISSION « FLEURISSEMENT ET CADRE DE VIE EN LOIRE », C’EST EN 2017  : 20 000 € alloués par le Département 8 500 € alloués par les partenaires (Crédit Agricole Loire Haute-Loire et GIE Hortiloire) 131 communes inscrites au palmarès départemental 20 événements recensés  : marchés aux fleurs, expositions florales, etc. 38 prix remis à des professionnels du tourisme pour la mise en valeur de leurs structures d’accueil 1 prix spécial « Village de caractère » remporté par Sauvain 2 150 élèves impliqués dans l’opération nationale Écoles fleuries - Jardinons à l’école, soit 87 classes de la maternelle au collège 2 lycées horticoles partenaires de nombreux projets LE TROPHÉE « DÉPARTEMENT FLEURI » Après avoir déposé pour la première fois sa candidature, la Loire a reçu en mars le trophée « Département fleuri ». À ce jour, seuls 22 départements français disposent de ce label, qui récompense les stratégies de valorisation d’un territoire départemental à partir de critères liés à la qualité de vie des résidents et des visiteurs. Décernée pour cinq ans, cette distinction témoigne de la qualité de l’animation départementale en matière de fleurissement. Plus d’infos sur www.fleurissement.loiretourisme.com MAI-JUIN 2018 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :