[42] Loire magazine n°128 mar/avr 2018
[42] Loire magazine n°128 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de mar/avr 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le boom des circuits courts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LA LOIRE ET VOUS INITIATIVES Elles sont entrepreneuses, artistes, sportives, chercheuses ou engagées au service des autres pour faire progresser la société… À l’occasion de la Journée internationale des femmes célébrée le 8 mars, Loire Magazine met en avant quelques-unes de ces Ligériennes qui font bouger la Loire ! DÉFENDRE LES DROITS DES FEMMES Odile Proust GRAINE DE CHAMPIONNE Zoé Maras ELLE A 16 ANS ET UN PARCOURS HORS DU COMMUN. PARAPLÉGIQUE DEPUIS L’ÂGE DE 3 ANS SUITE À UNE TUMEUR À LA MOELLE ÉPINIÈRE, ZOÉ MET TOUTE SON ÉNERGIE AU SERVICE DE SA PASSION  : LE TENNIS. Trois fois par semaine, Zoé s’entraîne sur les courts du tennis squash club de Saint-Chamond. « Le tennis, c’est toute ma vie. » Mais la jeune fille, qui vit à Génilac avec sa famille, n’en oublie pas pour autant ses études. Actuellement en 1 re S au lycée Georges Brassens à Rivede-Gier, elle prépare les épreuves de français du baccalauréat qu’elle passera en juin. Difficile parfois de tout concilier, quand on participe à de nombreuses compétitions en France et même à l’étranger… Des compétitions handisport et parfois valides  : « Ce sont les même règles, j’ai juste droit à un rebond de plus », précise Zoé. Première junior française, cette Ligérienne est aussi 26 LOIRE MAGAZINE DIRECTRICE DU CENTRE D’INFORMATION SUR LES DROITS DES FEMMES ET DES FAMILLES (CIDFF) DE LA LOIRE, ELLE ŒUVRE POUR L’ÉGALITÉ HOMMES-FEMMES. Quelles sont les missions du CIDFF ? Nous informons les femmes, les hommes et leurs familles sur leurs droits. Les questions les plus fréquentes portent sur le mariage, le divorce, les droits des parents et des enfants, ou encore le droit du travail. L’association renseigne aussi sur les discriminations et les violences faites aux femmes. Enfin, nous accompagnons les femmes dans leur recherche d’emploi ou leur projet de création d’activité. Tous nos services sont gratuits, confidentiels et ouverts à tous. L’an dernier, nous avons eu 1 740 demandes ! Et en matière d’égalité hommes-femmes ? Nos actions de sensibilisation vont de la maternelle aux étudiants, en passant par les entreprises, les professionnels en relation avec le public, les bénévoles, les 92 e au classement mondial en catégorie dames. De l’avis de ses entraîneurs, la marge de progression de Zoé est grande. « Je dois travailler sur la gestion de mon stress en compétition », confie notre jeune championne, qui vise le top 50 à court terme. Pour être plus performante, Zoé doit s’équiper d’un nouveau fauteuil adapté (7 000 € ) , qui vient s’ajouter aux coûts élevés de ses nombreux déplacements. Pour l’aider, le Département et le comité handisport de la Loire lui ont octroyé une bourse et l’association Les supporters de Zoé a été créée. Déterminée, la sportive s’est fixé un objectif  : être sélectionnée pour les Jeux paralympiques de Paris en 2024 ! élus, etc. Nous avons, par ailleurs, mis en place des ateliers collectifs pour aider les femmes à mieux trouver leur place dans la société  : chacune est la bienvenue pour échanger, croiser ses expériences, se créer un réseau… la Journée internationale des droits des femmes a lieu le 8 mars… Oui, avec de nombreuses initiatives dans la Loire ! Dans le cadre d’un atelier d’écriture qui a vu le jour via nos cafés-rencontres au Chambon-Feugerolles, les participantes présentent un livre de témoignages. À Saint-Étienne, une marche-course mixte pour l’égalité propose aussi des animations au parc de l’ASPTT, en lien avec de nombreux partenaires. Ce ne sont que quelques exemples. + D’INFOS www.loire.fr/webzine Tél. 04 77 01 33 55 - cidff42@cidff42.fr + D’INFOS Page Facebook « Les supporters de Zoé »
INITIATIVES AU COMMENCEMENT ÉTAIT LA DANSE Manon Contrino À 29 ANS, CETTE PASSIONNÉE A OUVERT SA PROPRE ÉCOLE DE DANSE À SAINT-ÉTIENNE, OÙ ELLE PROPOSE AUSSI UNE FOIS PAR MOIS DES ATELIERS PARENTS-ENFANTS « U n moment rien qu’à nous deux. » Chaque mois, en complément des cours de danse qu’elle propose à partir de 4 ans, Manon Contrino ouvre les portes de son lumineux studio à des mamans et des papas accompagnés de leurs enfants, dès 3 ans, pour un atelier autour du mouvement et du langage corporel. « C’est un moment de partage total, où il n’y a pas besoin de paroles », témoigne Françoise, venue avec sa fille. « Ça crée de la complicité, et enrichit notre relation. » Pendant 45 minutes, Manon guide petits et grands avec un bonheur évident. « Le corps est notre premier outil d’expression. Pour moi, c’était important de proposer ce temps d’éveil autour de la danse aux tout-petits. » Hip-hop, classique, contemporain… Cette Montbrisonnaise danse elle-même depuis son plus jeune âge. Professeur diplômé d’État, elle a aussi une formation d’auxiliaire de puériculture, qui a développé son regard de pédagogue. Cette ancienne interprète de la compagnie Dyptik a débuté l’enseignement auprès d’Évelyne Guichard à Saint-Étienne, avant de cofonder l’an dernier son école avec son compagnon, le danseur et chorégraphe Toufik Maadi. Une structure qui jette aussi des ponts entre amateurs et professionnels, en accueillant des compagnies tout au long de l’année… + D’INFOS Prochains ateliers parents-enfants  : 31 mars, 28 avril, 12 mai et 9 juin (12 € par duo). Stages pour les 8-16 ans du 19 au21 avril  : danse contemporaine, hip-hop et création chorégraphique. www.edmcdanse.fr LE PLASTIQUE, VERSION ÉCOLOGIQUE Marie-Hélène Gramatikoff LA FONDATRICE DE LA START-UP LACTIPS VEUT RÉVOLUTIONNER LA PLASTURGIE GRÂCE À UN MATÉRIAU BIOSOURCÉ, À BASE DE PROTÉINES DE LAIT. origine argentine, Marie-Hélène déjà couronnée d’une vingtaine de D’Gramatikoff est arrivée en France il prix en quatre ans de recherche et y a un peu plus de quarante ans. Après un développement. Des contrats de vente cursus d’ingénieur en plasturgie à l’Itech sont actuellement en cours de signature à Lyon, elle démarre sa carrière dans en vue du lancement du premier produit l’industrie  : automobile, plasturgie… Sur de Lactips, destiné à fabriquer un film son chemin, elle croise un jour Frédéric plastique hydrosoluble pour le marché Prochazka, chercheur à l’Université Jean des détergents en poudre. Des projets Monnet et inventeur d’un brevet industriel ont aussi démarré pour les marchés de révolutionnaire. Ensemble, ils créent en l'agroalimentaire et de l'agrochimie. 2014 la société Lactips, avec une grande Implantée à Saint-Jean-Bonnefonds ambition  : produire un matériau plastique au sein du parc Métrotech, l’entreprise à base de caséine, en transformant cette emploie déjà plus de 20 personnes. Elle protéine issue de lait devenu impropre vise un chiffre d’affaires de 20 millions à la consommation. « L’originalité de d’euros et un effectif de 60 salariés d'ici notre produit est qu’il est complètement 2020. Une start-up prometteuse ! hydrosoluble, biodégradable et non + D’INFOS toxique. Il est même comestible », explique la dirigeante. Une innovation www.lactips.com MARS - AVRIL 2018 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :