[42] Loire magazine n°127 jan/fév 2018
[42] Loire magazine n°127 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de jan/fév 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : en piste !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
EN ACTION À VOS CÔTÉS PEU CONNU DU GRAND PUBLIC, LE LABORATOIRE VÉTÉRINAIRE DÉPARTEMENTAL JOUE POURTANT UN RÔLE CAPITAL EN MATIÈRE DE SANTÉ PUBLIQUE. À MONTBRISON, LES 25 AGENTS DE TERANA LOIRE TRAQUENT BACTÉRIES ET VIRUS. LEUR MISSION  : VEILLER À LA SANTÉ ANIMALE ET À LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE. REPORTAGE. Gardien de votre santé 20 LOIRE MAGAZINE T erana est un allié de taille pour les éleveurs et les vétérinaires, mais aussi pour les professionnels de l’agroalimentaire et de la restauration. Santé animale, hygiène alimentaire, analyse de l’eau, formations, audits… Le laboratoire vétérinaire départemental est reconnu pour sa réactivité et son expertise technique. Pour développer leur offre, tout en restant un partenaire public et local, le Cantal, le Puy-de-Dôme, la Loire et la Haute-Loire ont mutualisé leurs moyens en 2016  : depuis, ils forment Terana. « À plusieurs, on est plus fort », lance Jean-Louis Moreau, directeur de Terana Loire. HARO SUR LES BACTÉRIES Blouse blanche enfilée, ce dernier rejoint son équipe dans des locaux interdits au public, où règne une hygiène impeccable. Ici, les préleveurs techniciens et les analystes de microbiologie alimentaire veillent au contenu de nos assiettes. « C’est dans l’alimentation 1
1. Hygiène alimentaire. « Il arrive qu’on ait de mauvaises surprises ». Conservé jusqu’à 5 jours à une température constante de 30 °C, l’échantillon a révélé ici la présence d’une bactérie infectieuse  : la salmonelle. 2. Antibiogramme. Une fois la bactérie isolée, plusieurs antibiotiques sont testés à l’aide d’un antibiogramme. Celui-ci permet de mesurer la capacité d’un panel d’antibiotiques à inhiber la croissance bactérienne, et donc de déterminer le meilleur traitement. 2 4 5. Santé animale. Terana est l’un des premiers maillons de la chaîne sur le territoire en cas de crise sanitaire telle que la 4. Hygiène et sécurité. Analyses bactériologiques, radioactivité… grippe aviaire ou la besnoitiose bovine. En surveillant la santé Après chaque test, les déchets sont incinérés. Terana surveille des animaux d’élevage, il assure des productions animales également la qualité des eaux des piscines, abreuvoirs, etc., saines au consommateur  : cela représente 80% de l’activité à travers des analyses hydrologiques. du laboratoire ligérien rattaché au Département. qu’on vérifie le niveau d’hygiène », explique M. Moreau. Car du produit brut au plat cuisiné, du plat frais à la conserve, des parasites sont susceptibles de contaminer les aliments et de les rendre dangereux pour les consommateurs. À leur demande, ou dans le cadre de contrôles officiels, des prélèvements sont donc réalisés chez les industriels et artisans de la filière, ainsi que dans la grande distribution, les restaurants scolaires, les maisons de retraite, etc. Des quantités microscopiques d’aliments sont conservées quelques jours à 30 °C pour laisser aux germes le temps de se développer. Puis les analyses permettent de détecter les éventuelles bactéries responsables d’intoxications, comme la salmonelle, la listeria ou les staphylocoques. Les particuliers peuvent aussi faire appel à Terana en cas de doute sur un produit alimentaire. DES CHEPTELS BIEN SUIVIS De l’autre côté du bâtiment, les agents départementaux se consacrent à la santé animale. 2 3. Sérologie. Les analyses de sang permettent de détecter d’éventuelles maladies afin de prévenir les épidémies et de conserver des cheptels sains. Suite à la récente fusion avec les laboratoires vétérinaires de trois autres départements, Terana Loire a bénéficié d’équipements supplémentaires pour cette activité. Ils dépistent les maladies et préviennent les risques d’épidémie. Vanessa, technicienne de laboratoire, isole la bactérie responsable des symptômes dont souffre une volaille. À l’aide de l’antibiogramme, testeur d’antibiotiques, le vétérinaire de l’élevage pourra déterminer le traitement adéquat. De nombreux élevages sont ainsi sauvés chaque année. Plus loin, les analyses sanguines défilent pour traquer les virus  : « Plusieurs milliers de tubes par semaine en ce moment ! » Ces tests permettent par exemple de s’assurer de l’absence de fièvre catarrhale sur les troupeaux de bovins. Le quotidien est aussi rythmé par les urgences. Des abeilles aux ruminants, pas question de perdre une seconde pour rechercher les causes de la maladie ou de la mort. « Si on nous apporte un animal le vendredi, on ne va pas remettre nos travaux au lundi », souligne le directeur. Les équipes autopsient, analysent, diagnostiquent, mettent en place des mesures de prévention… Avec un objectif clair  : assurer des productions saines aux consommateurs. + D’INFOS À VOS CÔTÉS 3 5 http://labo-terana.fr www.loire.fr/webzine JANVIER - FÉVRIER 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :