[42] Loire magazine n°126 nov/déc 2017
[42] Loire magazine n°126 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°126 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : génération trail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Courir pour des pommes. Cette course au départ de Génilac est l’un des plus anciens trails de la Loire. Fin septembre, sa 24 e édition a attiré près de 800 coureurs, venus parfois de loin pour traverser cinq villages surplombant la vallée du Gier. L’occasion aussi de découvrir le patrimoine local et le terroir, et de repartir avec une cagette de pommes !
+ D’INFOS www.loire.fr/sportsnature DOSSIER DÉPASSEMENT DE SOI, PROXIMITÉ AVEC LA NATURE… LE TRAIL PROCURE DES SENSATIONS FORTES DANS UNE AMBIANCE CONVIVIALE. UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE ASCENSION DANS LA LOIRE, AVEC LE SOUTIEN DU DÉPARTEMENT, QUI EN FAIT AUSSI UN OUTIL DE VALORISATION DU TERRITOIRE. L’essor du trail S urfant sur la vague des sports de pleine nature, la pratique du trail se développe à vitesse grand V. Cette course de pleine nature, qui se pratique toute l’année, exploite les reliefs et sentiers du territoire. Dans la Loire, pas moins de soixante-dix événements sportifs seront dédiés à cette discipline en 2018. « Chaque année, on voit naître de nouveaux trails sur le territoire, et le nombre de coureurs explose », souligne Roland Rivet, président de la commission départementale de course hors stade et fondateur du Sainté trail urbain Cœur - Vert. Car des déclinaisons citadines proposent désormais des parcours atypiques au cœur des villes, parsemés de volées d’escaliers. UN PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ Comment expliquer cet essor ? « Les gens se retrouvent autour de valeurs comme la liberté, l’effort, la convivialité, la découverte. Le trail se développe surtout comme un sport loisir, sans esprit de compétition et avec peu de contraintes. On va chercher ses propres limites dans un cadre nature – ou urbain le cas échéant », analyse Roland Rivet. Le caractère festif et familial de ces événements attire aussi un public plus jeune et plus féminin que celui de la course sur route, en particulier sur les courtes distances. La quasi-totalité des trails ligériens comportent en effet des tracés de moins d’une dizaine de kilomètres, accessibles au plus grand nombre. Et la moitié d’entre eux seulement proposent des parcours de plus de 21 km, avec quand même quelques courses de plus de 42 km pour les plus aguerris. Amplifié par l’apparition de gammes de vêtements, chaussures et accessoires dédiés, ce phénomène de société s’appuie sur NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :