[42] Loire magazine n°123 mai/jun 2017
[42] Loire magazine n°123 mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de mai/jun 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : prenez la route !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LA LOIRE ET VOUS INITIATIVES UN VRAI BOL D’ART Terre de Potes CET ÉTÉ, L’ART URBAIN S’INVITE À VILLEREST ! AVEC « BOL D’ART », L’ASSOCIATION TERRE DE POTES VOUS INVITE À DÉCOUVRIR LE TRAVAIL DE GRAFFEURS RENOMMÉS. Du 20 mai au 15 juin, dix artistes unanimement reconnus dans l’univers du graff seront en résidence dans la Loire. Motte, Sirob, Iggy, Waro, Keymi… « Des graffeurs accessibles au plus grand nombre », souligne Marc Giroudon, président de l’association Terre de Potes, qui les hébergera à Villerest dans sa poterie l'Antre aux Pots. Ils seront ainsi au cœur de « Bol d’art »  : un événement ludique, drôle, coloré, décalé et participatif qui vise à démocratiser le street art, « véritable vecteur de rencontres ». Ces « agitateurs de conscience » pourront ainsi s’exprimer et échanger avec la population. Ils prépareront en un mois une exposition qui sera ensuite présentée tout l’été. Les 26 LOIRE MAGAZINE UN BUREAU DE PLEIN AIR Buron SPÉCIALISÉE DANS LE MOBILIER URBAIN, LA SOCIÉTÉ GAILLARD-RONDINO A TESTÉ, À L’OCCASION DE LA BIENNALE DU DESIGN, UN PROTOTYPE INNOVANT DE BUREAU… D’EXTÉRIEUR ! Avec pour thème « Les mutations du led, et dotée de détecteurs de présence. travail », la 10 e Biennale Internationale « Un concept nomade, ergonomique, Design Saint-Étienne est tombée à point économique, environnemental mais aussi nommé pour Gaillard-Rondino. Afin de un lieu de partage », soulignent la directrice répondre aux besoins de travailleurs de générale Marlène Gallien et le responsable plus en plus mobiles, cette société basée du bureau d’études Daniel Beauchet. Le nom à Savigneux veut leur offrir un vrai service de ce « cocon » ouvert sur l’extérieur fait sur les lieux de passage ou d’attente  : gares, référence aux constructions montagnardes places, etc. Avec le designer stéphanois où les bergers auvergnats s'abritaient Jean-Sébastien Poncet, elle a développé autrefois et faisaient leurs fromages en une gamme de mobilier urbain novateur. été. « Avec leurs troupeaux, les bergers se Conçu en bois de pin du Massif central, déplaçaient pour travailler. » La vie a-t-elle le « Buron » offre un lien concret entre finalement tant changé ? authenticité et nouvelle ère. Cette installation + D’INFOS légère est équipée de panneaux solaires pour alimenter ses prises USB et son éclairage www.rondino.fr Les graffeurs Iggy, Motte et Keymi au travail. visiteurs, eux, disposeront d’un mur pour s’essayer à l’art urbain. Ce dernier sera photographié chaque soir. Unique dans la région, cette initiative se terminera par une vente aux enchères le 15 septembre… Laissez-vous surprendre par le graffiti ! + D’INFOS Bol d'art - Association Terre de Potes Du 20 mai au 15 septembre Poterie L’Antre aux Pots à Villerest https://lantreauxpots.fr
LA THÉRAPIE TEXTILE Emotis ÉTOLES, FOULARDS, PLAIDS… GÉRALDINE MATTHEY A IMAGINÉ UN CONCEPT INNOVANT EN INTÉGRANT DES FLEURS DE BACH AU TEXTILE. Et si l’avenir du textile était le bienêtre ? Pour que sa clientèle se sente belle et bien dans sa peau, la créatrice Géraldine Matthey a toujours privilégié les matières naturelles  : cachemire, laine, soie… Convaincue des bienfaits apaisants de la thérapie florale, elle donne en 2014 une nouvelle dimension à son savoir-faire en intégrant la nature dans ses collections. Sa société Emotis, basée à Andrézieux- Bouthéon, développe ainsi une gamme d’accessoires de mode intelligents. Une idée florissante ! Mais comment l’alliance fleurs-tissus est-elle née ? « Après des mois de recherche en laboratoire », souligne cette avant-gardiste. Les fleurs de Bach, destinées à apaiser nos émotions, sont micro-encapsulées puis appliquées sur le textile en plein bain. Imprégné des vertus Auto, moto, poids lourd, bus, bateau, véhicule agricole, jet-ski… « Dans 80% des cas, les professionnels ne trouvent pas la bonne pièce d'occasion et sont obligés de faire le tour des casses », souligne Jérôme Marcon. Or en France, plus d’1,5 million de véhicules sont déclarés hors d’usage chaque année. Et si on recyclait les pièces détachées pour leur donner une seconde vie ? C’est le défi relevé par ce Montbrisonnais de 38 ans. Lancé en janvier, son site La Bonne Épave propose au grand public et aux professionnels de vendre leurs pièces d’occasion en quelques clics, dans tout l’Hexagone. La petite annonce est gratuite pour les particuliers, qui doivent obligatoirement des fleurs, le tissu les libère au contact de la peau. Une invention pour être aussi chic que sereine. indiquer le numéro de série de la pièce, dans un souci de traçabilité. Quant aux garagistes, réparateurs, démonteurs, etc., qui bénéficient grâce à cette plateforme d’une vitrine nationale, ils doivent s’acquitter d’un forfait de 30 euros pour dix annonces. Le destin fait parfois bien les choses  : un décret vient d’entrer en vigueur, obligeant les professionnels de l'entretien et de la réparation automobiles à proposer aux consommateurs l'utilisation de pièces de rechange issues de l'économie circulaire à la place de pièces neuves. « Une belle opportunité ! » + D’INFOS www.labonnepave.fr + D’INFOS INITIATIVES Principe actif jusqu'à 20 lavages, puis spray rechargeable disponible en ligne. www.emotis.fr UN SITE QUI ROULE DES MÉCANIQUES La Bonne Épave ANCIEN MÉCANICIEN, JÉRÔME MARCON LANCE UNE PLATEFORME DÉDIÉE À LA VENTE DE PIÈCES DÉTACHÉES D’OCCASION, QUI FAIT LE BONHEUR DES PARTICULIERS COMME DES PROFESSIONNELS. MAI - JUIN 2017 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :