[42] Loire magazine n°123 mai/jun 2017
[42] Loire magazine n°123 mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de mai/jun 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Loire

  • Format : (206 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : prenez la route !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
EN ACTION DOSSIER de Saint-Marcellin-en-Forez et le contournement sud de Bonson ont été ouverts en 2015, et les travaux se poursuivent jusqu’à la dernière étape du chantier à Sury-le-Comtal en 2018. D’autres projets visent à résorber des points de congestion du trafic. L’échangeur A 72/RD 498 sera notamment aménagé au niveau de La Fouillouse et Andrézieux-Bouthéon. VERS UNE VOIRIE PARTAGÉE Utilisées à la fois par les automobilistes, les poids lourds, les transports en commun et les deux-roues, les routes départementales nécessitent par ailleurs la mise en place d’une gestion partagée et durable de la voirie. Pour encourager les modes de transport doux, le Département déploie une politique cycliste ambitieuse qui permet de valoriser son patrimoine routier, tout en encourageant la pratique du vélo. Conformément au schéma de développement du vélo dans la Loire, une véloroute voie verte de 21 km est en cours de réalisation dans le Roannais. Cette nouvelle infrastructure offrira une liaison avec l’Eurovélo 6, qui relie l'Atlantique à la mer Noire. 16 LOIRE MAGAZINE 2 7, 6 millions C’EST LE NOMBRE MOYEN DE KILOMÈTRES PARCOURUS CHAQUE JOUR SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES DE LA LOIRE Principaux chantiers 2017 1 3 3V Nord Loire Ce tronçon de véloroute voie verte reliera Roanne à la Saône-et-Loire sur 21 km. Sa mise en service est prévue au printemps 2018. La première étape des travaux est en cours avec l’élargissement du pont sur la Loire entre Pouilly-sous- Charlieu et Briennon (voir page 18). Déviation de la RD 8 (Bonson et Sury-le-Comtal) Après l’ouverture du contournement sud de Bonson, puis d’une section desservant la zone des Plaines, les travaux se poursuivent pour le franchissement de la voie ferrée et la mise en service du contournement complet de Bonson à la fin de l'été 2017. La dernière tranche est programmée en 2018, avec la déviation de Sury-le-Comtal. Nota bene  : D’importants travaux de rénovation/consolidation sont par ailleurs réalisés par les services de l’État sur le viaduc de La Ricamarie, situé sur la RN88. Ce chantier engendre des difficultés de circulation jusqu’à fin novembre. 2 1 Échangeur A 72/RD 498 (La Fouillouse et Andrézieux-Bouthéon) Pour résoudre les problèmes de congestion à l’arrivée sur le giratoire de l’échangeur, une voie sera créée pour permettre de s’insérer directement sur l’autoroute en direction de Saint-Étienne. La mise en service est prévue d’ici 2018. 3 4 4 Pont du Pertuiset À partir de cet été, tous les haubans de ce pont suspendu seront changés et la structure va être renforcée. Les travaux devraient s’étaler sur 14 mois. Durant cette période, la circulation sera interdite aux poids lourds dans les deux sens. Le chantier nécessitera aussi 7 à 8 jours de fermeture totale à la circulation.
Une démarche éco-responsable Chantiers, entretien des routes, assainissement… Des pratiques durables ont été mises en place pour limiter l’impact de ces interventions sur l’environnement. Objectif  : un territoire toujours plus vert. Fauchage raisonné. Pour allier sécurité des automobilistes et préservation de la biodiversité, les accotements des routes départementales sont désormais fauchés à la fin du printemps, puis après l'été. Fortement mobilisé en faveur du développement durable et de la préservation des ressources naturelles, le Département de la Loire se doit de donner l’exemple. Il a donc mis en place une gestion durable des routes, qui concerne aussi bien les projets de construction ou de rénovation que les opérations courantes d’entretien. Signataire d’une convention avec les professionnels des travaux publics, la collectivité veille ainsi au respect des règles environnementales sur les chantiers. Elles sont intégrées dans tous les appels d’offres et les techniques à faible émission de gaz à effet de serre sont mises en avant. Cela se traduit par le recyclage des déchets, l’utilisation d’enrobés tièdes sur les chaussées, de peinture à l’eau pour la signalisation au sol, etc. S’ADAPTER AU MILIEU Pour l’entretien des routes, les agents départementaux adoptent des pratiques de plus en plus éco-responsables. « L’objectif est de trouver le meilleur compromis entre sécurité et écologie, avec un traitement différencié suivant les milieux », explique Roland Duchamp, directeur des agences territoriales. En hiver, la consommation de sel est optimisée grâce à la saumure, un mélange très efficace contre le verglas. Sur les routes enneigées, la pouzzolane, une roche volcanique naturelle, permet de gagner en adhérence. Et aux beaux jours, le fauchage raisonné, mis en place depuis plusieurs années, s’adapte au cycle des plantes et favorise la biodiversité en bord de route. Certains secteurs, comme les zones maraîchères de la plaine du Forez ou les zones de protection incendie du Pilat, nécessitent néanmoins un entretien spécifique. Le tout sans aucune utilisation de pesticides, et en luttant contre les plantes invasives allergisantes comme l’ambroisie, qui constituent également un enjeu de santé publique. Alain Laurendon Vice-président chargé des infrastructures « Le réseau routier est au cœur de notre stratégie de développement équilibré du territoire. Grâce à des routes bien entretenues et aménagées, le Département contribue à renforcer la sécurité des automobilistes et des motards, sans oublier les cyclistes. Par ailleurs, nous investissons dans l’amélioration des infrastructures, en construisant par exemple de nouveaux tronçons  : cela renforce la qualité de vie des habitants et l’attractivité de la Loire. » Jérémie Lacroix DOSSIER Vice-président chargé du développement durable « Qu’il s’agisse des travaux sur les chaussées, du fauchage des bords de route ou de la viabilité hivernale, l’entretien des routes départementales s’inscrit dans la préservation de l’environnement et de la biodiversité. Nous veillons aussi à rétablir la continuité écologique des cours d’eau et le passage de la faune, tout en préservant le patrimoine arboré routier. En parallèle, l’aménagement du réseau encourage les modes de circulation doux  : transports en commun, covoiturage, vélo... » MAI - JUIN 2017 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :