[40] XLandes n°24 déc 12/jan 2013
[40] XLandes n°24 déc 12/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de déc 12/jan 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Landes

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : les médiathèques à l'heure numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Dossier Déplacements Trans-Landes tisse son réseau La société publique locale « Trans-Landes », qui exploite une centaine de lignes de transport scolaire et quatre lignes interurbaines XL’R, assure désormais la gestion et l’exploitation des transports collectifs dans l’agglomération de Dax. En anticipation du futur règlement européen qui interdira à partir de 2019 aux organismes de type « régie » d’intervenir en dehors des compétences dévolues à l’autorité organisatrice des transports de rattachement, un nouvel outil a été choisi pour continuer la permanence du transport public dans les Landes. En effet, les régies, comme la RDTL, ne pourront bientôt plus fournir de prestations relevant du secteur concurrentiel (transports urbains, tourisme, périscolaire). La création de Trans-Landes par le Conseil général des Landes et la Communauté d’agglomération du Grand Dax répond à une volonté commune de garder en main le secteur du transport public. Par ailleurs, l’échéance en avril 2012 du marché public conclu entre l’agglomération du Grand Dax et la RDTL nécessitait une nouvelle consultation. C’est dans ce contexte que les élus du Grand Dax ont écarté la solution de la délégation de service public à un opérateur privé pour conserver une gestion publique grâce à la création d’une société publique locale (SPL). Un choix politique fort pour Jean-Marie Abadie, président de la Communauté d’agglomération. Dénommée Trans-Landes, la nouvelle structure a été lancée au premier semestre 2012. Et elle assure désormais la gestion et l’exploitation des transports collectifs dans l’agglomération de Dax en plus de l’exploitation des lignes scolaires et interurbaines du réseau XL'R. Nouvelle organisation À ce jour, une centaine de lignes scolaires (environ 20% de l’ensemble des lignes scolaires du département) et quatre lignes interurbaines XL’R au tarif unique de 2 euros (1) ont été transférées de la RDTL à la SPL Trans-Landes. Ce nouveau statut présente l’avantage majeur d’obtenir une plus grande souplesse dans l’exploitation du réseau. Ainsi, les circuits, les tarifs, le matériel peuvent être modifiés rapidement sans relancer de consultations. Dans tous les cas, cette mutation n’a pas affecté le statut des salariés intégrant la nouvelle structure. Sur l’agglomération dacquoise la SPL travaille notamment sur une nouvelle billettique et une simplification tarifaire afin de renforcer l’attractivité des transports publics. À terme, une réorganisation est envisagée pour rapprocher le transport scolaire et le transport urbain avec une offre optimisée. L’objectif est de créer des économies d’échelle tout en proposant aux conducteurs des postes à temps complet. Par exemple, on peut concevoir en dehors des heures de pointe du matin et du soir, alors que les transports scolaires sont effectués, la mise en œuvre de services périscolaires. Diversification de l’offre De façon concrète, Trans-Landes a déjà apporté deux nouveautés dans le service offert aux usagers dacquois. Depuis le 1 er juin, le service de navettes gratuites, Vitenville, reliant les parkings périphériques au centre-ville de Dax a été lancé. Ce service fonctionne en continu du lundi au samedi de 7 h 30 à 19 h 30. Cinq lignes sillonnées par douze minibus cadencés toutes les 10 à 15 minutes desservent le centre-ville. En cinq mois de fonctionnement, près de 120 000 trajets ont été effectués. Résultat : une amélioration perceptible des conditions de circulation et de stationnement dans la ville. En outre, ce service est plébiscité par les salariés contraints jusqu’alors de se déplacer en voiture et de payer le stationnement de leur véhicule. andes magazine N°24 DÉCEMBRE 2012. JANVIER 2013 - www.landes.org
Dossier Déplacements 15 Autre avancée : la refonte totale du réseau de bus Urbus. Constitué de 14 lignes non cadencées et jugées peu performantes, ce réseau sera revu en 2013. Quatre lignes transversales seront structurées en étoile autour du cœur d’agglomération. On imagine également la mise en place d’un transport en commun en site propre (couloir dédié aux bus) entre les centres de Saint-Paul-Lès-Dax et Dax. Ces services sont financés par le versement transport, un impôt créé à la fin des années 70 et acquitté par les entreprises de plus de neuf salariés. D’autres développements pour la SPL La navette gratuite Vitenville relie les parkings de la périphérie aux centres-villes de l’agglomération dacquoise « Les SPL ne sont pas figées, d’autres collectivités peuvent y participer », avait annoncé Henri Emmanuelli, président du Conseil général lors du lancement de Trans-Landes. L’appel semble avoir été entendu puisque d’autres collectivités sont susceptibles de rejoindre le mouvement comme Biscarrosse et la Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud. (1) Il s’agit des lignes Hagetmau/Mont-de-Marsan, Vieux-Boucau/Dax, Hagetmau/Dax et Amou/Orthez Actionnariat Conseil général des Landes : 60% Agglomération du Grand Dax : 40% Capital social : 250 000 euros répartis en 2 500 actions de 100 euros. Le chiffre 120 salariés. andes magazine N°24 DÉCEMBRE 2012. JANVIER 2013 - www.landes.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :