[38] Isère magazine n°7 jan/fév 2017
[38] Isère magazine n°7 jan/fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jan/fév 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (211 x 281) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'Isère prend de la hauteur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
DU SPORT POUR NE PAS RESTER SUR LA TOUCHE VILLEFONTAINE Handi Touch’est un jeune club handisport prometteur. Créé en 2014 à Villefontaine, il compte déjà dans ses rangs un vice-champion de France et plusieurs champions départementaux et régionaux. En Isère, c’est le seul à proposer de pratiquer la boccia et le tir à la sarbacane, deux disciplines méconnues et accessibles à tous, y compris à des personnes lourdement handicapées. « La boccia, qui est un sport paralympique depuis 1984, s’apparente à la pétanque. D’origine gréco-romaine, il se joue avec des boules en cuir, de couleur rouge ou bleu », explique Thomas Ramsawmy, président d’Handi Touch’et vice-champion de France 2016 de boccia. D.R. Créé sous l’impulsion du Comité départemental handisport Isère, Handi touch’compte 12 adhérents et trois bénévoles, dont un entraîneur multisports. Les licenciés se retrouvent deux fois par semaine, pour s’entraîner à la pratique en loisir ou en compétition. « L’objectif, c’est de rompre l’isolement des personnes en situation de handicap, en permettant 530 licenciés D.R. « L’accès au sport pour tous » LE HANDISPORT EN ISÈRE 27 associations handisport 250 bénévoles 26 disciplines, pratiquées en loisirs, compétition ou très haute compétition, du handbike à la sarbacane, en passant par le tennis de table, l’escrime ou la natation au plus grand nombre d’avoir accès au sport, et de créer du lien social entre valides et handicapés », souligne Thomas Ramsawmy. Retourner à des activités, s’entretenir, se sentir valorisé, se faire plaisir… Les bienfaits du handisport sont nombreux. « Personnellement, je voulais me changer les idées et je me suis découvert un talent sportif », témoigne Thomas, qui a déjà participé deux fois aux championnats de France de sa discipline. Par Sandrine Anselmetti 4 ATHLÈTES ISÉROIS AUX JEUX RI0 2016 DAVID SMETANINE (club de Grenoble-Echirolles), seul médaillé rhônalpin, médaille d’argent en 50 m nage libre ANNE-LAURE FRAPPART en aviron (Fontaine) CHRISTOPHE COROMPT en quad rugby (Bourgoin-Jallieu) ISABELLE LAFAYE-MARZIOU en tennis de table (Crolles) ASSOCIATIONS I ENSEMBLE D.R. À TABLE ! Lancé en septembre dernier pour valoriser nos talents culinaires, le programme « Isère Gastronomie » met le couvert. Accompagnés de leurs complices producteurs, cinq jeunes chefs isérois étoilés (Alexandre, Florian Poyet, Mathew Hegarty, Romain Hubert et Jeremy Izarn) composeront cinq dîners à quatre mains dans leurs restaurants respectifs, au profit d’associations caritatives, entre le 29 janvier et le 15 mai. Des menus thématiques à base de produits locaux et de saison qui misent sur la créativité et le partage. rogramme sr www.iseregastronomie.fr ILS CRÉENT UN SPECTACLE DE RÊVE Les 20 et 21 janvier prochains, l’association Les Ineables, créée en 1 à la Villeneuve de Grenoble pour développer la créativité et l’imaginaire, présente sa première création à l’espace René Proby de Saint-Martind’Hères. Ce spectacle poétique, intitulé Voyage oublié, mêle danse, musique, écriture, masques… Encadré par trois professionnels, il a demandé deux ans de travail avec une vingtaine d’amateurs et de nombreux ateliers d’arts plastiques etvivants. Contact  : #07 I JANVIER/FÉVRIER 2017 I ISÈRE MAG > >
> 42 ENSEMBLE NOTRE HISTOIRE Avril 1  : pour mettre fin à 36 ans de guerre civile et religieuse, enri I signe l’édit de Nantes, par lequel il accorde aux protestants la liberté de conscience et une liberté de culte étroitement contrlée. Le roi leur reconnat aussi l’égalité d’accès aux charges publiques.nfin, il ordonne la création, auprès des parlements de oulouse, Nantes, ordeaux et renoble, d’une chambre de l’édit. omposée à parité de conseillers catholiques et protestants, celle-ci est chargée de juger les procès civils et criminels mettant en cause des huguenots. Pour garantir la sécurité des protestants, l’édit leur attribue également 10 places fortes, dont ort-arraux et renoble. LE DAUPHINÉ, TERRE DE RÉFORME La éforme a trouvé un écho favorable dans le Dauphiné dès le début du I e siècle. 72 000 protestants, soit des huguenots du royaume, vivent dans cette province, qui abrite plus de 0 églises réformées, dont celle de ens, bastion militaire et terre d’asile pour les protestants. es derniers sont également bien implantés en atheysine, dans l’isans, dans leiennois et dans le résivaudan. > ISÈRE MAG I JANVIER/FÉVRIER 2017 I #07 Le texte original des 56 articles secrets de l’édit de Nantes est conservé aux Archives départementales de l’Isère. LES SECRETS DE L’ÉDIT DE NANTESn, enri signe le premier acte ocialisant la liberté e conscience en France, a terme e ans e gerre entre catolies et genots. L’édit de Nantes ouvre une période de coexistence stable. A renoble, les protestants obtiennent, en plus de la chambre de l’édit, une reconnaissance politique et ecclésiastique, une concession au cimetière et deux places de sreté, à renoble et ort-arraux. Néanmoins, l’édit porte en lui les germes de sa décomposition. « C’est l’accord de circonstance d’un roi pragmatique, voulant ramener la paix dans le royaume », explique élène iallet, directrice des Archives départementales de l’Isère. n déclarant dès le préambule le catholicisme comme première religion du royaume, l’édit fait ainsi apparatre la religion prétendue réformée comme une déviation tolérée. DESTRUCTION DU TEMPLE DE GRENOBLE L’assassinat d’enri I, en 1610, ne remet pas en cause le traité, que Louis III confirme en 1614. Les premières tensions apparaissent dix ans plus tard. Le roi, qui doute de la loyauté des protestants, les prive de leurs places de sreté. partir de 1661, Louis I, sous l’influence du parti dévot, réduit leurs libertés civiles et religieuses, et ferme de nombreux lieux de culte. n 1663, il autorise la chambre de l’édit du parlement de renoble à siéger en l’absence des juges protestants, avant d’en ordonner la suppression 16 ans plus tard. n 1671, le temple de renoble est démoli. n nouveau temple, aussitt construit hors de la nouvelle enceinte, subira le même sort en 16.nfin, les dragonnades atteignent le Dauphiné en 16. Les soldats, envoyés en missions bottées, s’installent che les protestants qu’ils pillent et maltraitent. A renoble, la simple annonce de leur arrivée entrane des abjurations massives, tandis que iille et La ure se convertissent en trois jours. Partout dans le royaume, les protestants abjurent ou s’exilent, ce qui fera dire à Louis I  : « Puisque la meilleure et la plus grande partie des sujets de la religion prétendue réformée ont embrassé le catholicisme, tout ce qui a été ordonné en faveur de la dite religion demeure inutile. »’est le prélude à la révocation de l’édit de Nantes, qui sera signée par le roi le 1 octobre 16 à ontainebleau. Par arion rison



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 56