[38] Isère magazine n°7 jan/fév 2017
[38] Isère magazine n°7 jan/fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jan/fév 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (211 x 281) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'Isère prend de la hauteur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
F. Pattou ENTREPRISES I L’ISÈRE AVANCE LES GRANDS CHANTIERS DU DÉPARTEMENT TRÈS HAUT DÉBIT L’ISÈRE HAUSSE LE DÉBIT Un accès rapide à Internet pour tous les Iséroisd’ici à 2024, y compris dans les zones rurales  : c’est l’objectif ambitieux que s’est fixé le Département de l’Isère avec son projet Isère D très haut débit, lancé le décembre dernier. Concrètement, il s’agit de déployer la fibre optique partout en Isère en construisant une véritable autoroute numérique de 2 00 m de réseau structurant, à laquelle e préient eanPierre arier a lancé officiellement le proet re D le écemre ernier l’tel u Département renole aec tou e partenaire PLAN DE RELANCE APPEL À PROJETS  : 23 LAURÉATS ! projets de grands équipements 23 publics, portés par les communes ou les intercommunalités de l’Isère, ont été retenus par le Département dans le cadre de son Plan de relance. Au total, 22 millions d’euros de subventions départementales seront alloués pour soutenir ces projets et booster l’économie locale et l’emploi. Jusqu’à présent, près de 90% des entreprises intervenues dans le cadre du Plan de relance sont iséroises. Parmi ces chantiers, ont déjà démarré, représentant 24 millions d’euros de travaux  : la reconstruction de la piscine de orestel visuels d’architecte ci-contre, la construction du parc industriel d’Aoste PIDA, unbtiment relais pour accueillir les jeunes entreprises sur la D.R. pourront se raccorder 40 000 foyers et entreprises isérois. Pour mener à bien ce chantier mobilisant 20 millions d’euros d’argent public, comparable à l’électrification au début du e siècle, le Département a confié une délégation de service public à la société SFR Collectivités. Celle-ci investira pour sa part 260 millions d’euros pour amener la fibre à domicile avec plus de 000m de réseau capillaire. « Isère THD concerne 480 communes iséroises qui sans l’initiative publique, n’auraient pas t raccordes la bre optique. Ce chantier est notre priorité en termes d’aménagement du territoire car il en va de notre compétitivité et de l’attractivité de l’Isère », a rappelé ean-Pierre arbier. Dès son arrivée en 201, le président du Département a souhaité accélérer la cadence  : le calendrier initial a été ramené de 2027 à 2024 et le cot public résiduel réduit de 33 à 20 millions d’euros dont, 7 millions d’euros de l’tat, 2, millions de la Région et le solde partagé entre le Département et les intercommunalités iséroises. Pendant ce temps, en attendant l’arrivée du D, le Département continue de moderniser et d’étendre son réseau Wifi dans les zones pas ou mal desservies par l’ADL. 4 nouvelles communes dans Nord-Isère et le résivaudan sont partiellement couvertes par ce réseau depuis la fin 2016. infos :.iseret.fr REPÈRES% de la population 97% esentrerses elus e slrs rores% es sros rors commune de hélieu, une nouvelle unité de production pour les liqueurs de hartreuse à Entre-Deux-Guiers et la création d’un centre nautique à Pontcharra. Les derniers travaux seront lancés au plus tard fin juin 2017. REPÈRES € e trux estms € e subenton e se uln e relne Par Sandrine Anselmetti #07 I JANVIER/FÉVRIER 2017 I ISÈRE MAG > 11 >
> 12 > L’ISÈRE AVANCE I ENTREPRISES F. Pattou TEXTILE  : L’ISÈRE SORT SES GRIFFES ! Riche d’une longue tradition héritée des soyeux lyonnais, l’Isère a conservé une forte spécialisation textile. C’est même un secteur d’avenir qui continue de recruter, entre le et bres tecnies aec es jenes créaters e moe prts releer le gant L’Isère est davantage connue pour ses hautes technologies que pour ses créateurs de mode. De jeunes marques grenobloises comme le Pull français (des pulls en laine mérinos et cachemire, vendus sur Internet) ou FST Handwear (des gants graphiques qui « habillent » la main) prouvent pourtant que le chic et le style ne sont pas l’apanage de Paris ou New York. Fabrice Jonas, éditeur de la toute première revue consacrée à la « fashion tech » à Grenoble, Modelab, fait même le pari que le futur de la mode pourrait s’inventer ici, avec les vêtements intelligents et connectés. Ces jeunes entrepreneurs s’inscrivent dans une longue tradition héritée des soyeux lyonnais ou de la ganterie au XIX e siècle. De fil en aiguille, au cours du siècle dernier, l’Isère a vu aussi naître des marques prestigieuses  : alisère et Lou pour la lingerie, Moncler pour les doudounes… Si les usines de confection ont été emportées ISÈRE MAG I JANVIER/FÉVRIER 2017 I #07 par les grandes vagues de délocalisation des années 1980, le savoir-faire textile n’a pas disparu. Notamment, dans le tissage et l’ennoblissement de la soie. Depuis 85 ans et cinq générations, le groupe familial Tissages Perrin au rand-Lemps, premier tisseur de soie français, perpétue au plus haut niveau un savoir-faire d’exception dans le luxe. « La dextérité manuelle est cruciale dans nos métiers. Mais nous sommes une industrie de pointe, très loin de son image obsolète », explique le PDG Jean-Hugues Perrin. Ce n’est pas par hasard si le groupe Hermès – l’un de ses principaux clients et actionnaire-, a choisi en 2010 de relocaliser une bonne partie de ses activités en Isère, où il compte quatre sites de production… > DU FIL DE SOIE À LA FIBRE DE CARBONE D’anciens soyeux comme Porcher Industrie numéro un mondial des tissus en fibre de verre) ou Ferrari dans le Nord-Isère, ont su Textiles lumineux, vêtements sans couture, soierie de luxe… se ade la e Le textile est une industrie d’avenir qui recrute (comme ici chez Porcher Industries, à Badinières), aecemétier ouent paionnant prendre le virage des textiles techniques dès les années 1950 pour s’imposer tout en haut du podium à l’international. Avant de devenir la première usine au monde de tissage de fibres de carbone, l’usine d’Hexcel aux Avenières tissait aussi la soie au temps de Pierre Genin. Ces fibres intelligentes habillent les carénages d’avion, les moteurs automobiles ou les stades olympiques. L’innovation dans ce domaine semble illimitée  : D exinov, à Saint-Didier-de-la-Tour, a lancé un textile lumineux constitué de fibres optiques pour soigner certains cancers de la peau ou la jaunisse du nourrisson… Elle gagne aussi les procédés  : op Tex Cube, une start-up fondée par l’ancien patron de Lafuma, Philippe offard, à Chanas, lance une ligne de vêtements sans couture avec sa technologie de formage nouvelle génération… Depuis 2011, le textile est aussi un secteur qui recrute  : Porcher Industries, passé sous le contrôle du fonds d’investissement Warwick, a annoncé plus de 30 millions d’euros d’investissements sur ses sites français (dont 4 sur 5 sont en Isère) avec un plan de recrutement. Le géant américain Hexcel, qui doit honorer un contrat de 15 milliards d’euros avec Airbus, double sa capacité aux Avenières et construit une nouvelle usine à Roussillon. L’Allemand aertex à Arandon vise de nouveaux développements dans le textile 3 D en verre pour le nautisme. À la clé, des centaines d’emplois, avec des formations d’opérateurs qualifiés très pointues. ne grie prestigieuse pour l’Isère ! Par éronique ranger



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 7 jan/fév 2017 Page 56