[38] Isère magazine n°6 nov/déc 2016
[38] Isère magazine n°6 nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de nov/déc 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 281) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : exemplaire contre les inondations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
> 16 > L’ISÈRE AVANCE LE SYMBHI, LA PARADE ANTI-INONDATIONS ! Pour assurer la protection de nos territoires face aux crues de l’Isère, du Drac et de la Romanche, tout en rapprochant les usagers et les riverains de leur rivière, le Symbhi aura investi 160 millions d’euros en 9 ans. Le prix de notre sécurité. Achaque drame la mme phrase « On n’avait jamais vu ça. » Var et Gard en 2014, Alpes-Maritimes en 2015, Seine-et-Marne, Loiret et Paris en juin 2016… Le risque d’inondation est bien présent dans l’Hexagone et l’Isère n’en est pas exempt ! > LE CONTEXTE L’agglomération grenobloise, située au confluent de deux rivires imprévisibles le Drac et l’Isère, est depuis toujours sujette à ce risque. De terribles catastrophes ont eu lieu par le passé et surtout en 1859 où des hauteurs d’eau de à mtres avaient été relevées au centre de renoble. ans les années 1860, des digues ont donc été élevées pour protéer la capitale des lpes mais les ouvraes construits avec des matériaux de l’époque, ne permettaient que de contenir les crues moyennes. D’autant qu’au fil des ans, des points faibles avaient été constatés sur certaines diues. Pour protéger durablement un bassin de vie de habitants entre renoble et Pontcharra et un second de 20 000 habitants entre ivetetavet et Champsur Drac, le Département créait, en 2004, le Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’sre avec deux principales missions ISÈRE MAG I NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2016 I #06 Le projet Romanche-Séchilienne, qui a démarré en 2013, est aujourd’hui achevé. Les aménagements réalisés permettent de protéger les zones habitées de la vallée contre les cutulllcttuiullctiliiécéti prévenir les risques d’inondation de l’sre du Drac et de la Romanche, et restaurer les rivires et les milieux aquatiques. > LES PROJETS ISÈRE AMONT ET ROMANCHE SÉCHILIENNE Après plusieurs années d’études et de concertation, le Symbhi lançait, en 2012, la première tranche du projet Isère Amont entre Grenoble et Saint-Ismier pour un montant de 52 millions d’euros. Au pro- ramme curae du lit de la rivire renorcement et élargissement des digues, création de champs d’inondation contrôlée… es travaux qui se poursuivent auourd’hui avec le démarrae des tranches et entre Saint-Ismier et Pontcharra pour un coût de millions d’euros. Parallèlement au projet Isère Amont, le Symbhi apportait également une réponse au risque d’inondation dans la Moyenne et asse omanche. es travaux achevés en juin dernier, ont également porté sur des aménaements structurels conortement et rehaussement des digues, construction de déversoirs de sécurité dessablement du lit de la rivire... millions d’euros ont été nécessaires pour finaliser ce chantier.’environnement et les loisirs ne sont pas oubliés non plus. Les deux projets ont intégré, dès les premières études, la mise en valeur des milieux naturels avec la création de orts alluviales et d’interconnexions piscicoles la réouverture de bras morts l’aménaement de ravires mais aussi la réalisation d’équipements de détente et de pratique sportive sentiers haltes vertes pistes cyclables, aires de pique-nique… > QUI FINANCE ? our accomplir tous ces travaux lembhi s’appuie sur ses membres ondateurs le Département, Grenoble-Alpes-Métropole, la Communauté de communes du résivaudan et lendicat d’assainissement du canton de l’Oisans. Il est également aidé par des partenaires institutionnels comme l’Etat et l’Agence de l’eau Rhône-MéditerranéeCorse.nfin en onction des pro- ets il peut recevoir des aides de la éionuvernehnelpes et de l’urope. Entre 2004 et 2021, le Symbhi aura ainsi investi millions d’euros pour protéer les sérois potentiellement exposés aux risques d’inondations. * hors acquisitions foncières. Par Richard Juillet D.R.
FABIEN MULYK, président du Symbhi et vice-président du Département délégué à l’aménagement des rivières et à l’environnement INTERVIEW « MISSION ACCOMPLIE » ZOOM LE SYMBHI PRIMÉ Dans le cadre des ateliers « réirisq inondations 2016 » qui se sont tenus à Lyon, le 17 octobre dernier, le Symbhi a été récompensé pour l’exemplarité du projet Isère Amont iétitil réalisation de 16 champs d’inondation contrôlée, situés de part et d’autre de la rivière, a été citée lutlétcnique, elle a nécessité, en amont, une large concertation avec les agriculteurs et les riverains. Selonlcitiiétblissements publics territoriaux de bassins (Fleuves & rivières de citicéirisq 2016 », 18,5 millions de personnes sont directement concernées par le risque d’inondation en France ! I Le projet Romanche- échilienne est achevé. uel bilan en tire vous F Après quatre années de travaux ce proet est trs positi l ore auourd’hui aux riverains de la omanche des beres sécurisées avec de nouveaux espaces de loisirs et de promenade, le tout dans un environnement revalorisé. l aut se remémorer la situation il y a quelques années encore et les risques qui pesaient sur les populations une crue de la rivire combinée au risque d’éboulement des ruines de Séchilienne ! rce à l’implication de tous les travaux ont pu tre livrés dans le respect du calendrier avec le tour de orce d’avoir réalisé une économie de millions d’euros sur l’enveloppe initiale. Ces travaux ont aussi permis de aire travailler une quinaine d’entreprises locales orant une participation non négligeable à l’économie et à l’emploi sur ce territoire. Et notamment par l’embauche de personnes éloignées de l’emploi. REPÈRES QU’EST-CE QU’UN CHAMP D’INONDATION CONTRÔLÉE ? Révolutionnaires dans l’approche de la gestion des crues, les champs d’inondation contrôlée, au nombre de 16 entre l t tc permettent de donner de l’espace à l’Isère en cas d’inondation. Ces aménagements peuvent recevoir et stocker jusqu’à 35 millions de m 3 d’eau dansct d’espaces agricoles et naturels prévus à cet ttclcu trentennale. Le débit de l’Isère se trouvant alors limité, les zones urbanisées situées en aval sont mieux protégées. Ce iitiuiétu est unique en France de par son ampleur. DOSSIER I L’ISÈRE AVANCE I t sre mont F es travaux du proet omancheéchilienne terminés la vie ne s’arrte pas pour autant pour lembhi ous avons inauguré la première tranche d’Isère Amont le novembre dernier et déà lancé avec anticipation les travaux des tranches et pour une durée de six ans. C’est un chantier énorme de l’ordre de millions d’euros au total qui va permettre de protéer définitivement les habitants de la vallée du résivaudan contre ce risque. e montant peut paratre élevé mais au reard des dommages matériels estimés en cas de crue majeure, de l’ordre de 1 milliard d’euros c’est un trs bon investissement. ans compter les éventuels drames humains I’autres proets F Oui. Des réflexions autour de l’inondabilité de la plaine de l’Oisans sont à l’étude et d’autres pourraient voir le our dans d’autres cours d’eau du département. Le Symbhi s’intéresse aussi à la coordination des actions de prévention des inondations à l’échelle de l’ensemble des bassins versants de l’sre depuis sa source en avoie usqu’à sa conluence avec le hne. nin nous participons avec l’tat les communes et les intercommunalités concernées, à l’élaboration d’une stratégie locale de gestion des risques d’inondation sur le territoire Grenoble-Voiron. F.P. #06 I NOVEMBRE-DÉCEMBRE I ISÈRE MAG > 17 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 1[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 6 nov/déc 2016 Page 56