[38] Isère magazine n°5 sep/oct 2016
[38] Isère magazine n°5 sep/oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de sep/oct 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (209 x 279) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 21,4 Mo

  • Dans ce numéro : en finir avec les bouchons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
> 44 > ENSEMBLE ICULTURE KANDINSKY DU SPIRITUEL AU MUSÉE Bleu de ciel, l’une des peintures des plus connues de Kandinsky et du Centre Pompidou, sera au Musée de Grenoble avec plus de 70 autres œuvres de l’artiste russe, pour une exposition exceptionnelle sur « Les années parisiennes », de 1933 à 1944. Une période méconnue et pourtant haute en couleurs, par l’un des artistes majeurs du siècle dernier. À découvrir absolument ! L’automne sera spirituel au Musée de Grenoble avec cette plongée dans la dernière décennie du grand maître de l’art abstrait à Paris, de 1933 à sa mort en 1944. Explosion des formes et des couleurs pastel, lyrisme cosmique des compositions… Libéré de l’abstraction géométrique pure et des couleurs primaires sur lesquelles il a tant théorisé, Vassily Kandinsky produira durant ces années d’exil parisien un nombre considérable de toiles, dessins ou aquarelles - dont certaines parmi les plus célèbres et éclatantes comme Bleu de ciel, Composition IX ou Actions variées – conservées comme beaucoup d’autres au musée Guggenheim de New York… Paradoxalement, cette ultime période de l’artiste russe est aussi la moins connue. « Depuis l’exposition du Musée d’art moderne de Paris en 1972, elle n’avait plus jamais été mise en lumière », explique Guy Tosatto, directeur du musée. Quand il arrive à Paris en décembre 1933 à l’âge de 67 ans, pour fuir l’Allemagne nazie, l’art abstrait dont Kandinsky s’est fait le chantre n’a pas la reconnaissance espérée en France  : les milieux de l’art moderne se divisent plutôt ISÈRE MAG I SEPTEMBRE-OCTOBRE 2016 I #05 entre partisans de l’abstraction géométrique et surréalistes. Il faudra attendre l’après-guerre pour voir le lyrisme abstrait pleinement reconnu en France - jusqu’à devenir un langage pictural unique. > EXIL INTÉRIEUR Installé avec son épouse Nina à Neuilly-sur-Seine, l’auteur du Spirituel dans l’art et des célèbres Compositions se retrouve donc un peu isolé. En Allemagne pendant ce temps, les Nazis ont fermé l’école du Bauhaus où il enseignait et mis son nom à l’index avec 112 autres artistes, dans une exposition de sinistre mémoire sur « l’art dégénéré », en 1937. Vassily Kandinsky durant ces années se replie dans son monde intérieur, refusant de voir la montée des extrêmes et l’horreur de cette guerre qui va bientôt rattraper Paris occupé. Sa peinture, nourrie de ses recherches sur la biologie et le cosmos, se pare ainsi de légèreté et d’humour, avec cette palette acidulée et ces motifs biomorphiques qui peuplent ses compositions. Une harmonie nouvelle émane de sa création, toujours plus empreinte de spiritualité. On navigue entre infiniment grand et infiniment petit, dans d’autres dimensions. « Cette période, riche de ses échanges avec d’autres artistes exilés à Paris comme Arp ou Miró, fait la synthèse de toutes ses recherches précédentes », considère Sophie Bernard, commissaire de l’exposition. Depuis Développement en brun, dernier tableau réalisé en Allemagne (qui apparaît aujourd’hui comme une sombre préfiguration de la montée du nazisme) à Accord réciproque, son avant-dernière toile datée de 1942, le Musée de Grenoble a réuni un ensemble d’œuvres exceptionnel. Il a bénéficié d’un partenariat avec le Musée d’art moderne de Paris, qui en a prêté une bonne part, complété par des œuvres obtenues auprès des grandes institutions internationales - à New York, Stockholm, Madrid... L’événement inaugurera les festivités du 40 e anniversaire du Centre Pompidou. Par Véronique Granger Du 29 octobre au 29 janvier au Musée de Grenoble. Contact  : www.museedegrenoble.fr 12 œuvres de Kandisky sur www.iseremag.fr
Kandinsky sur le balcon de son appartement de Neuilly-sur-Seine, vers 1938. CULTURE ENSEMBLE #05 I SEPTEMBRE-OCTOBRE 2016 I ISÈRE MAG Bibliothèque Kandinsly, Centre Pompidou, Paris > 45 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 1[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 5 sep/oct 2016 Page 56