[38] Isère magazine n°22 sep/oct 2019
[38] Isère magazine n°22 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur les mobilités de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
> 38 > ENSEMBLE SANTÉ UN BILAN DE SANTÉ POUR LES ENFANTS DE 3 À 4 ANS Chaque année, des médecins et puéricultrices de la protection maternelle et infantile du Département se rendent dans les écoles maternelles pour effectuer un bilan de santé gratuit auprès des enfants de petite ou moyenne section. Adobe Stock Chaque année, plus de 13 000 enfants de 3 à 4 ans bénéficient du bilan de santé proposé par le Département. ISÈRE MAG I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2019 I #22 D u haut de ses 4 ans, Nathan est un peu intimidé. Il parle peu et a du mal à se concentrer. Au bout d’une demi-heure d’échange, Julie Doucet, puéricultrice de la protection maternelle et infantile (PMI) du territoire de l’agglomération grenobloise, diagnostique un léger problème auditif. À l’issue de l’examen, elle enverra un courrier à ses parents pour leur conseiller d’aller voir un médecin ORL dans les plus brefs délais. Dépister de potentiels troubles ou handicaps, évaluer le bon développement de l’enfant, proposer une orientation vers un professionnel si nécessaire, mais aussi rassurer et conseiller les parents  : c’est tout l’enjeu des bilans de santé effectués en petite ou moyenne section d’école maternelle par les services de PMI du Département (ou par le service de santé scolaire pour la ville de Grenoble). Ce rendez-vous a lieu une fois par an dans chaque établissement. Durant la consultation, les puéricultrices, qui interviennent parfois en binôme avec le médecin de PMI, vont échanger sous forme de jeu avec l’enfant, seul ou en présence de ses parents. > DES TROUBLES RÉVERSIBLES S’ILS SONT DÉTECTÉS À TEMPS « Nous vérifions qu’il sache dire son nom, nommer des formes, parler de lui-même en utilisant le « je », faire des phrases avec un verbe, un sujet et un complément. C’est aussi l’occasion de contrôler son poids et sa taille, son état vaccinal et de détecter d’éventuels problèmes du comportement. Un compte rendu via le carnet de santé sera systématiquement remis aux parents. Si nécessaire, ils seront renvoyés par un courrier vers un spécialiste ou le médecin traitant », poursuit Julie Doucet. Informés par les directeurs d’école, les parents doivent remplir un questionnaire sur l’état de santé de leur enfant et fournir le carnet de santé le jour du bilan. Ce bilan est essentiel pour les enfants. Il est également précieux pour les services de PMI, car il permet de disposer de données sur toute une tranche d’âge, à l’échelle d’un département. « Certaines pathologies, comme l’amblyopie, différence d’acuité visuelle entre les yeux, ou les problèmes de langage sont parfaitement réversibles si elles sont décelées à temps. C’est aussi à cet âge que les mauvaises habitudes alimentaires se mettent en place et qu’on peut y remédier », argumente François-Xavier Leupert, médecin départemental de PMI. Pour l’enseignant, cet examen est un outil important. « Il permet de confirmer, en dialogue avec les puéricultrices, des problèmes qui peuvent constituer des freins à l’apprentissage », poursuit Cécile Achard, institutrice à l’école Montfleury de Corenc. En 2018, sur 13 000 enfants testés, 3% souffraient de troubles auditifs, 9% avaient des problèmes visuels et 8% des difficultés de langage. ZOOM Par Annick Berlioz UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE Sandrine Martin-Grand vice-présidente chargée de la famille, de l’enfance et de la santé Isère Mag  : En quoi est-il important ? Sandrine Martin-Grand  : Ce bilan est une compétence du Département dans le cadre de ses missions de PMI. Il est proposé à tous les enfants à un âge clé de leur développement. Ce qui plaît aux familles, c’est que l’on fait un bilan de santé de leur enfant, le même jour et au même endroit. Chaque année, il permet d’identifier les écoliers en difficulté, ceux qui souffrent de troubles du développement, du langage ou de l’apprentissage, mais aussi ceux qui sont victimes de négligence ou de maltraitance.
ROLLER-HOCKEY  : L’AUTRE HOCKEY Moins contraignant et moins physique que le hockey sur glace, le rollerhockey séduit de nombreux Isérois et Iséroises. Des attraits renforcés par une offre abondante de clubs sur le territoire et de joueurs de haut niveau. Alors, on chausse les patins ? Le hockey, un sport violent ? Loin de charges musclées de son cousin sur glace, le roller-hockey a pour lui la grâce du patinage, la technique du tir et l’affrontement… sans les commotions cérébrales. Venu des États-Unis dans les années 1990, le sport séduit de plus en plus de pratiquants. Le roller-hockey conserve les règles du hockey sur glace à quelques exceptions près  : un terrain en goudron (le street hockey, idéal pour débuter), en Stilmat ou en plaques de plastique (facile à installer sur les terrains de handball), pas de hors-jeu, des équipes de 4 contre 4 (plutôt que 5 contre 5), des matchs de deux fois 25 minutes et bien sûr l’interdiction des charges, même si « aller au contact » est autorisé et même fréquent. « Cela demande un peu moins de force pure que sur la glace. Du coup le jeu est plus fin, estime Hugo Rebuffet, entraîneur des Yétis de Grenoble et ancien membre de l’équipe de France. Nos patineurs ont des profils plus arrière, comme les ailiers au rugby. Mais il est quand même important d’avoir une très bonne technique car tout se joue sur l’adresse. » Avant d’enfiler genouillères, coudières, jambières, culotte rembourrée et casque, il convient donc de bien savoir patiner. La majorité des clubs isérois disposent d’une école de patinage, accessible dès 6-7 ans, où l’on apprend en quelques semaines à se déplacer et à freiner. Ensuite, c’est l’apprentissage du maniement de la crosse  : coups droits, revers, slaps (tirs de loin) et… l’adrénaline du jeu. > LA MIXITÉ EST AUSSI SUR LE TERRAIN En Isère, les 865 licenciés bénéficient d’un environnement idéal dans les 11 clubs qui maillent le département. « L’Isère est l’un des départements les plus actifs de France, se réjouit Christophe Smitt, président de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Roller sports. Peut-être à cause de la proximité avec la glace et aussi en raison des excellents joueurs disséminés un peu partout. Mais, paradoxalement, cela pénalise les clubs de haut niveau, qui peinent à constituer une dream team ! » Qu’à cela ne tienne, les Yétis de Grenoble – seul club isérois en catégorie élite –, les Apaches d’Échirolles ou les Grands Lynx du Grand-Lemps ont de quoi faire rêver les passionnés. Voiron dispose même du plus grand terrain de France, pouvant accueillir des compétitions internationales. Des matchs très spectaculaires auxquels Christophe Smitt conseille d’assister  : « C’est un jeu plus fluide, avec de grandes passes, bien plus compréhensible pour les spectateurs que le hockey sur glace. Et l’on y voit aussi beaucoup de mixité. » Même si les licenciés y sont à 80% masculins, la France est l’un des seuls pays européens où le roller-hockey peut rassembler hommes et femmes sur un même terrain. « Nos championnes qui disputent des championnats exclusivement féminins appartiennent parfois aussi à une équipe mixte ! » Par Frédéric Baert Un jeu plus fin et plus technique que sur glace ENSEMBLE SPORT Jeunes hockeyeuses et hockeyeurs du club des Grands Lynx du Grand-Lemps. EN SAVOIR PLUS Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de roller-hockey  : http://rollerhockey.ligueauraroller.frC.Smitt #22 I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2019 I ISÈRE MAGC.Smitt > 39 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 1[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 22 sep/oct 2019 Page 56