[38] Isère magazine n°21 mai à aoû 2019
[38] Isère magazine n°21 mai à aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mai à aoû 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : médecins, on recrute en Isère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
> 16 > L’ISÈRE AVANCE Le village de Gresse-en-Vercors n’a plus de médecin depuis mars dernier. Comme beaucoup d’autres ! UN REMÈDE CONTRE LES DÉSERTS MÉDICAUX ISÈRE MAG I MAI/JUIN 2019 I #21 En avril 2017, le Département a lancé un dispositif pour inciter les médecins à s’installer dans les territoires qui en ont le plus besoin. Objectif, convaincre 60 généralistes en quatre ans et assurer ainsi une meilleure qualité de soins dans l’ensemble de l’Isère ! L a petite commune de Gresse-en-Vercors, située dans le Trièves, à 1 200 mètres d’altitude, vient de « perdre » son médecin. Après trente ans de bons et loyaux services, il a pris sa retraite en mars dernier. Cette situation se retrouve dans de nombreux territoires peu peuplés, comme le Trièves et le Vercors. Mais aussi en Nord- DES SOINS ACCESSIBLES PARTOUT ET POUR TOUS Isère, dans la plaine de la Bièvre, à proximité de La Tour-du-Pin et de Saint- Jean-de-Bournay, où la couverture médicale est inférieure à sept médecins pour 10 000 habitants. Pourtant, il n’y a jamais eu autant de médecins. En Isère, on compte 1 200 généralistes, soit une couverture médicale de 10 médecins pour 10 000 habitants. Problème, près de la moitié ont plus de 55 ans et partiront à la retraite dans dix ans. L’offre de soins est aussi inégalement répartie. « Les jeunes privilégient des secteurs offrant de bonnes perspectives de scolarisation pour leurs enfants et des opportunités d’emploi pour leur conjoint. Ils ne s’imaginent pas être médecins de campagne, seuls dans un village et travaillant soixante heures par semaine, sacrifiant leur vie personnelle comme l’ont fait leurs aînés, rappelle Véronique Scholastique, directrice des Solidarités au Département de l’Isère. Nous devons aussi faire face à des besoins croissants, du fait du vieillissement de la population, de l’augmentation des pathologies chroniques et de la complexité des parcours de soins. Pour un médecin qui part, il en faudrait deux pour le remplacer. » Face à cet enjeu de santé publique, l’État va supprimer dès la rentrée 2020 le numerus clausus, qui limite le nombre d’étudiants autorisés à entrer en deuxième année. « Les études de médecine durant de neuf à douze ans selon le cursus de médecine générale ou de spécialiste, il faudra attendre au moins 2028 pour voir les premiers résultats de cette mesure », rappelle Magali Guillot, vice-présidente du Département déléguée à la santé. Pour assurer la relève, le Département de l’Isère a pris les devants en créant dès 2017 la cellule Isère Médecins et en votant un plan d’aide de 6 millions d’euros. Il prévoit une bourse de 56 000 euros pour les internes qui s’engagent à exercer pendant 570 jours au moins dans une commune prioritaire. Une aide de 10 000 euros est également proposée pour l’achat de matériel, afin de favoriser l’installation de tout nouveau médecin généraliste dans un territoire où les besoins sont importants. En complément de ce soutien financier, une cellule, Isère médecins, a été mise en place pour donner des conseils et mettre les candidats en relation avec les communes concernées. Le Département finance aussi à hauteur de 100 000 euros la création des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Une solution intéressante pour les jeunes médecins, qui souhaitent de plus en plus se regrouper et travailler en réseau avec d’autres professionnels de la santé. Par Annick Berlioz F. Pattou
Infographies DRE MAGALI GUILLOT vice-présidente du Département déléguée à la santé. Isère Mag  : Quel est l’enjeu du dispositif Isère Médecins ? Magali Guillot  : La pénurie de médecins et la difficulté d’accès aux soins sont un vrai sujet de préoccupation et même d’inquiétude pour les Isérois. C’est pourquoi le Département a souhaité se saisir de cette problématique en créant le dispositif Isère Médecins, conçu à partir des besoins réels du terrain. Nous finançons aussi à hauteur de 100 000 euros les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP), qui sont un élément dynamique et structurant pour un territoire. Le Département s’est montré précurseur, puisque ce dispositif se voit renforcé par le projet de loi « Ma santé 2022 », présenté à l’automne dernier par la ministre de la santé, Agnès Buzyn. INTERVIEW UN DISPOSITIF GAGNANT-GAGNANT BASÉ SUR LA RÉCIPROCITÉ Nous avons déjà les premiers résultats avec 23 médecins qui ont pu bénéficier d’une aide à l’installation. L’esprit du dispositif est intéressant car il est basé sur une logique de réciprocité, dans une démarche gagnant-gagnant. I. M.  : Quel est le rôle des élus locaux ? Magali Guillot  : Qu’ils soient en ville ou en milieu rural, les élus sont très souvent interpellés lors de leurs permanences sur les problématiques de santé. Il est important qu’ils puissent nous faire remonter leurs difficultés et leurs besoins pour structurer l’offre de soins sur le territoire, en s’appuyant sur le projet régional de santé porté par l’agence régionale de santé (ARS). Cette démarche LE DISPOSITIF ISÈRE MÉDECINS EN CHIFFRES LA SITUATION EN ISÈRE L’ACTION DU DÉPARTEMENT 1 200 MÉDECINS DONT 567 ONT PLUS DE 55 ANS Communes prioritaires Communes non prioritaires 421 COMMUNES PRIORITAIRES SUR 512 11 23 18 6 M € 6 DOSSIER I L’ISÈRE AVANCE collective nécessite bien évidemment l’implication des médecins généralistes, mais surtout de tous les acteurs de la santé. Nous invitons les élus locaux à organiser des rencontres sur le sujet, et à inciter à l’échange. Sur le site www.medecins.isere.fr, un espace est ainsi dédié aux collectivités. Désormais, ils peuvent être acteurs de ce dispositif en favorisant l’installation de médecins sur leur commune, avec par exemple la mise à disposition d’un logement communal. La cellule Isère Médecins est d’ailleurs de plus en plus sollicitée pour accompagner les médecins ou conseiller les élus, en partenariat avec l’ordre des médecins, l’ARS et la CPAM. DE BUDGET MAISONS DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRES FINANCÉES EN ISÈRE (sur 22 existantes) MÉDECINS GÉNÉRALISTES ONT BÉNÉFICIÉ DE L’AIDE À L’INSTALLATION INTERNES EN MÉDECINE ONT SOUSCRIT À LA BOURSE D’ÉTUDES MAÎTRES DE STAGE UNIVERSITAIRE FORMÉS DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE #21 I MAI/JUIN 2019 I ISÈRE MAG > 17 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 1[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 21 mai à aoû 2019 Page 56