[38] Isère magazine n°20 mar/avr 2019
[38] Isère magazine n°20 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la culture sort du cadre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
> 46 ENSEMBLE I CULTURE R. juillet RADIOSCOPIE DU PAYS VOIRONNAIS Puisant dans la diversité du patrimoine local, l’exposition « Patrimoine en Isère, le Pays voironnais » brosse à grands traits la vie de la communauté, depuis les premières traces de l’occupation humaine jusqu’au XXI e siècle. Après Voiron, La Buisse et Grenoble, elle est actuellement présentée à Rives. L’histoire du Pays voironnais remonte à la plus lointaine époque. La présence de chasseurs-cueilleurs est attestée aux Balmettes, à Saint- Aupre, dès la fin de la période glaciaire. Bien avant le début de l’ère chrétienne, les Gaulois occupent la plaine de l’Isère. Les Romains s’installent ensuite dans la région, faisant de Moirans une agglomération, équipée d’un port sur l’Isère. Puis, au Moyen Âge, la région connaît un essor sans précédent jusqu’à la Grande Peste, en 1348. La suite de cette histoire, vous la découvrirez dans l’exposition présentée à Rives jusqu’au 22 mai. Urbanisme, habitat, art de la guerre, pratiques religieuses, activités agricoles et industrielles, arts culinaires… L’exposition réalisée par le service du patrimoine culturel du Département, dans le cadre de son travail d’inventaire, sans > ISÈRE MAG I MARS/AVRIL 2019 I #20 être exhaustive, ouvre toutes les portes. Objets issus de collections privées ou des réserves de musées, cartes, maquettes, images, sons… Des vestiges représentatifs et singuliers du territoire, habilement mis en scène au sein d’un parcours dynamique et contemporain, permettent de dérouler le fil de l’histoire. Certains d’entre eux ont été restaurés pour l’occasion et font leur première apparition publique. C’est le cas du chapiteau issu des fouilles de l’église Saint-Pierre de Moirans, découvert remployé comme simple moellon de maçonnerie récente. > DES TRÉSORS INSOUPÇONNÉS Les incontournables du territoire trouvent naturellement leur place dans la muséographie  : à l’image du village des Baigneurs de Charavines installé à Plus de 41 000 visiteurs ont déjà parcouru l’exposition Patrimoine en Isère, le Pays voironnais, aujourd’hui présentée à Rives jusqu’au 22 mai. Paladru il y a 5 000 ans, du siège du château de la Perrière à Saint-Julien-de-Ratz au cours duquel le dauphin Guigues VIII trouva la mort, en 1333, ou de l’ordre des Chartreux. Au-delà, l’exposition lève le voile sur des pans insoupçonnés du territoire. Qui sait, par exemple, que les croix de chemin servaient de signalétique au Moyen Âge ? Que l’érection de la statue de Notre-Dame de Vouise, à Voiron, a été financée grâce à une loterie ? Les cimetières réservent, eux aussi, leur lot de surprises. On n’en recense pas moins de 47 dans les 34 communes du Pays voironnais. Parmi leurs singularités, la présence de tables de marbre blanc ou la concentration des outils de métiers, inhabituelle, ailleurs en Isère. Cette rétrospective permet aux Voironnais de prendre conscience de la richesse et de la diversité de leur patrimoine et les invite à redécouvrir les sites dont sont issues les collections. Un objectif en passe d’être atteint puisque plus de 41 000 visiteurs l’ont déjà parcourue. Un chiffre significatif pour un territoire restreint. « Au-delà, nous avons l’ambition d’éclairer les choix des aménageurs publics et privés. Car les villes et les villages sont tous porteurs d’enjeux d’aménagement urbain et paysager, au sein desquels le patrimoine est un véritable atout », souligne Anne Cayol-Gerin, commissaire de l’exposition. REPÈRES Par Marion Frison À RIVES JUSQU’AU 22 MAI, à l’hôtel de ville, place de la Libération. Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Le vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h. Les 1er et 3 e samedis du mois de 9h à 11h30. Contact  : 04 76 91 46 44. Livre Patrimoine en Isère, le Pays voironnais, dans toutes les bonnes librairies.
DR DÉTOURS BABÉLIENS Trois semaines durant partout en Isère, les sons vont franchir allègrement murs et frontières avec des musiciens d’ici ou là-bas, pour les Détours de Babel. Une jeune pianiste française (Ève Risser) et une griotte malienne (Naïny Diabaté), une légende du violon indien (Lakshminayarana Subramaniam) et un virtuose de la kora (Ballaké Sissoko), un chanteur et corniste de jazz (Médéric Collignon) et une rappeuse (Pumpkin) sur fond de hip-hop des années 1980 (Jus de Bocse), des derviches tourneurs (Bab Assalam) et de la poésie circassienne (Sylvain Jullien)… Voilà, au hasard, quelques-uns de ces « croisements » inouïs repérés entre les 272 artistes de 26 nationalités différentes qui vont débouler avec tambours, trompettes ou orgues aux quatre coins de l’Isère, hors des sentiers battus. Métisser genres musicaux et couleurs de peau pour de nouvelles saveurs musicales, c’est dans l’ADN de ce festival unique en France. « Face au repli identitaire, la rencontre est une force plus qu’une menace. Appréhender la culture de l’autre, c’est la reconnaître », défend Benoît Thiebergien, directeur du Centre international des musiques nomades et orchestrateur en chef de ce méga-événement. > DES CRÉATIONS ET DES CONCERTS FESTIFS L’une des spécificités de ce festival, c’est aussi l’absence de « têtes d’affiche » – même si beaucoup d’artistes sont des stars dans leur pays. La batteuse et compositrice de jazz française Anne Paceo (Victoire de la musique en 2011) et son orchestre franco-birman, Fables of Shwedagon, donneront ainsi leur unique concert en Europe à Vienne, au Manège. Soutenus par le Département, l’État, la Ville de Grenoble et la Région, les Détours font également la part belle à la création en contribuant à faire émerger des talents locaux. Parmi les neuf productions du festival, citons ce carnet de voyage musical entre la comédienne Anne Alvaro Le Kaladjula Band, l’orchestre féminin-phare de Bamako, à découvrir au Musée dauphinois le 24 mars avec sa chanteuse Naïni Diabaté. de photos sur www.iseremag.fr Appréhender la culture de l’autre, c’est la reconnaître CULTURE I ENSEMBLE et le pianiste François Raulin (à Grenoble, le 22 mars). Ou Pièces à vivre, de la chorégraphe iséroise Sylvie Guillermin, avec le chanteur multi-instrumentiste Arash Sarkechik (à Saint-Paul-lès-Monestier, le 5 avril). Danse, transes, groove… Les Détours, ce sont également de nombreux moments festifs et des dimanches en famille à « bruncher » et se prélasser en musique au Musée dauphinois  : on se retrouve sous la yourte ou sur les terrasses de l’ancien couvent pour une journée de spectacles, d’installations, de performances et d’autres surprises sucrées ou salées… Le tarif est libre, donc pas de contrainte, dans l’esprit de ce festival « ouvert » à tous les curieux. Sachant quand même que quasi tous les concerts en salle font le plein, n’oubliez pas de réserver ! Par Véronique Granger ZOOM UN DIMANCHE INOUBLIABLE AU FORT BARRAUX Pour clore le festival en beauté le 7 avril, les Détours de Babel et Paysage>Paysages vous donnent rendez-vous dans l’une des plus anciennes et prestigieuses places défensives des Alpes, au fort Barraux, au-dessus de la vallée du Grésivaudan. Un lieu exceptionnel pour tout un dimanche de concerts, de visites guidées ou d’ateliers de découverte, qui nous feront voyager du golfe Persique à la Sibérie, via le Rajasthan ou Bali à travers les différents espaces du fort. PRATIQUE - Du 15 mars au 7 avril - 117 concerts et spectacles dans 22 communes de l’Isère - 272 artistes de 26 nationalités différentes - 9 créations internationales et 8 chantiers (appels à projets jeunes créateurs) www.detoursdebabel.fr #20 I MARS/AVRIL 2019 I ISÈRE MAG > 47 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 1[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 20 mar/avr 2019 Page 56