[38] Isère magazine n°18 nov/déc 2018
[38] Isère magazine n°18 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (211 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : handicap, ensemble c'est tout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
> 38 > ENSEMBLE F. Pattou CITOYENNETÉ INSERTION PRIORITÉ À L’EMPLOI ! Le Département s’appuie sur les contrats aidés pour favoriser le recrutement des personnes éloignées de l’emploi. Un dispositif gagnant-gagnant qui avantage autant les employeurs que les allocataires du RSA. « E n mai dernier, nous avons embauché Véronique qui était allocataire du RSA depuis six ans. Dès l’entretien, nous avons pressenti que c’était la personne idéale pour occuper le poste de chef cuisinière dans notre association », témoigne Christian Roux, directeur de l’Ermitage Jean Reboul, un centre de vacances pour adultes handicapés situé à Saint-Maurice-en-Trièves. Pour ce recrutement, Christian s’est appuyé sur le dispositif Parcours emploi compétences (PEC cofinancé par le Département et l’État. Ce dernier est ouvert aux employeurs du secteur non marchand qui embauchent des allocataires du RSA pendant au moins un an. Le Département, dans le cadre de son programme départemental pour l’insertion ISÈRE MAG I NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2018 I #18 Le Département pallie au désengagement deltat Véronique a pu retrouver du travail grâce à un contrat aidé financé par le épartement Le Département veut donner de l’élan à l’emploi local. vers l’emploi (PDIE), expérimente actuellement ce dispositif auprès des entreprises du secteur marchand. « L’objectif est de multiplier les chances d’insertion en impliquant davantage les chefs d’entreprise, premiers pourvoyeurs d’emplois. Pour ce type de contrat, nos sommes les sels financers, l’État ayant retiré sa participation », explique Anne Gérin, vice-présidente du Département chargée de l’insertion. Une personne a pu être ainsi recrutée comme vendeuse dans une boutique du village de marques de Villefontaine. Ces contrats sont très avantageux  : tout d’abord pour les employeurs qui perçoivent un soutien financier, dont le montant peut aller de 50 à 60% du Smic. Le Département met aussi de nombreux outils à leur disposition  : accompagnement des candidats, CVthèque, soutien à la formation… Cette offre de service permet d’optimiser l’attractivité des métiers en tension et de contribuer activement à la lutte contre l’exclusion. Quant à la personne recrutée, elle retrouve sa dignité et une expérience qu’elle pourra valoriser dans sa démarche d’insertion. « aranteatre orcents des bnficiaires sortent du chômage dans les six mois qui sient la fin de ler contrat, oire dans le secteur marchand », poursuit Anne Gérin. Concrètement, durant l’année 2018, le épartement s’est engagé à soutenir financièrement 195 contrats aidés pour un montant total de 1,1 million d’euros. Dans un souci d’exemplarité, il s’impose des recrutements dans ses propres services, notamment dans les collèges où les besoins sont importants. Plus d’informations  : www.isere.fr/contrats-aides ZOOM UNE CVTHÈQUE POUR FACILITER LE ECUEMEN Par Annick Berlioz Pour aider les employeurs, le Département va mettre en ligne une plateforme numérique où il pourront onulter le prol des personnes éloignées de l’emploi. Ils seront accompagnés par ses services et ses partenaires dans le cadre notamment de plans locaux pour l’insertion et l’emploi (PLIE). et outil leur orira une iion des compétences disponibles, par territoire et facilitera ainsi la mise en relation entre des demandeurs d’emploi et un besoin de recrutement.
LE BALLON EN VERSION ACCÉLÉRÉE ! Tonique et rapide, le futsal conquiert de nombreux amateurs de ballon rond. Des sections jeunes, seniors, mais aussi féminines s’ouvrent pour permettre la pratique de ce sport d’équipe. Prenez deux équipes de cinq joueurs, un terrain de handball, un ballon légèrement plus petit qu’un ballon de football et moins rebondissant… sitôt le coup de siet donné, vous alle voir le jeu s’emballer et offrir du spectacle ! « Avec le futsal, on est toujours en attaque-défense, ça joue très vite ! », souligne Janick Louis, président de la commission futsal du district de l’Isère de football. Quelques règles majeures le différencient de la pratique traditionnelle du ballon rond. Ainsi, les changements de joueur sont illimités pendant les deux mi-temps de vingt minutes, comme au handball. Les touches se jouent au pied, avec un temps limité à quatre secondes. Le hors-jeu n’existe pas et un penalty sanctionne cinq fautes cumulées par une équipe. ynamique, le futsal oblige à aller en permanence de l’avant, avec l’objectif de marquer  : de six à dix buts par match en moyenne.’eecti tantrdit cin, les joueurs touchent beaucoup plus souvent le ballon et se font plaisir », ajoute Janick Louis. « Le fait d’avoir tout de suite le ballon dans les pieds et de marquer des buts plaît énormément. Les jeunes adorent ! Et pas besoin d’être grand et costaud, ce n’est pas le physique qui ait la dirence, mais ltt la raidit > CRÉATIVITÉ ET PARTAGE Pour Houcine Laouar, entraîneur au Joga, club grenoblois, le futsal développe les qualités techniques et tactiques, que ce soit la manipulation du ballon ou la vision du jeu. « Au Brésil, les jeunes jouent d’abord a tsal, s’l’e de ans, is basculent vers le football. Ce sport permet aussi une liberté d’expression et de la créativité. En oant cin, on doit rendre ses resonsabilits et arendre se matriser or iter les fautes. » Les valeurs sont importantes et les éducateurs travaillent sur l’aspect relationnel. Lionel Herrera, président du club de Saint-Alban-de-Roche, défend lui aussi la dimension sociale et sociétale. « Le futsal, c’est convivial, ludique et festif. Je trouve intéressant de faire se rencontrer les joueurs d’un village de 2 000 habitants près de Bourgoin-Jallieu et ceux de la banlieue grenobloise, d’aborder le artae et la dirence Comme d’autres structures en Isère, ce club cherche à développer une forme de mixité, en ouvrant la pratique aux jeunes, aux femmes et aux personnes présentant un handicap. À l’instar du Joga, qui a monté une section féminine, plusieurs clubs ont ce projet, comme à irieu, Noyarey, chirolles ou Crolles qui vient de lancer une section masculine. univeau du district, l’objectif serait de proposer à terme un championnat pour les catégories féminines et pour les 8-13 ans, en plus du championnat seniors. vis à celles et ceux qui ont envie de mouiller leur maillot ! Technique, vision du jeu et vivacité. En Isère, 17 clubs proposent l’activité futsal, souvent rattachée à un club de football. Par éronique uthod OÙ PRATIQUER ? ENSEMBLE Contact  : district de l’Isère de football, 04 76 26 82 90 ; futsal/À FOND #18 I NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2018 I ISÈRE MAG Photos  : Lucas Mallard > 39 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 1[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 18 nov/déc 2018 Page 56