[38] Isère magazine n°17 sep/oct 2018
[38] Isère magazine n°17 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : peintre des profondeurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 > ENSEMBLE CULTURE Autoportrait, 1982. > ISÈRE MAG I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2018 I #17
ISarkantyu-Domaine-de-Kerguehennec-Adagp ENSEMBLE ICULTURE TAL COAT  : PEINTRE DES PROFONDEURS Après une grande rétrospective, six autres expositions et un colloque en 2017, le musée Hébert à son tour rend hommage au peintre français Tal Coat, en s’attachant aux vingt dernières années de sa création. Celles de l’envol… C haque vraie rencontre avec une œuvre ou un artiste est une expérience unique. Les deux autoportraits sans regard qui ouvrent l’exposition de Tal Coat au musée Hébert possèdent ce pouvoir d’attraction mystérieux. Happé par le visage sans regard quasi en voie d’effacement, on découvre au fil de l’exposition une peinture vivante et vibrante, faussement monochrome, tout en profondeur. Au-delà des apparences, on plonge aux sources d’une nature primitive, avec laquelle Tal Coat n’eut de cesse de se reconnecter. Il en va ainsi pour les grands peintres. Tal Coat, né en 1905 en Bretagne, est sans conteste de ceux-là. Très célébré de son vivant, ami de Giacometti, Calder ou de Staël, il tombait pourtant un peu dans l’oubli depuis son décès en 1985 en Normandie. Laurence Huault-Nesme, directrice du musée Hébert, mûrissait de longue date le désir de le remettre en lumière. Elle a pris contact avec le centre Tal Coat-Domaine de Kerguéhennec, dans le Morbihan, et avec d’autres collectionneurs privés qui lui ont ouvert grand leurs portes. armi uneuvre prolifique ou tableaux ou dessins en soixante ans), elle a ainsi rassemblé des pièces des vingt dernières années  : des toiles, mais aussi des lavis sur papier, des autoportraits dessinés, exercice d’introspection auquel il se livra tout au long de sa carrière, des correspondances avec ses amis poètes ou philosophes… « Cette dernière période marque une rupture dans son travail et fut incomprise de ses contemporains. Mais ce fut celle de l’envol et de l’accomplissement », considère Laurence Huault-Nesme. > « UN MORCEAU D’UNIVERS DANS UNE CARAFE » Dégradés de bruns et d’ocres, de sable et d’or, de terre de Sienne et de vert-de-gris, de rouge grenat ou de bleus d’écume… La palette et les lumières ne sont plus celles du Sud, o l’artiste breton fortement marqué par Cézanne) se réfugia pendant la guerre et passa une longue partie de sa vie. Confronté à la maladie de sa femme et à ses propres problèmes de santé, Tal Coat à partir des années 1960 s’enferme dans son immense atelier dans la vallée de la Seine, non loin de Giverny et laisse remonter les impressions de son enfance en Bretagne, où il revint régulièrement. Nourri par cette culture celtique et par des années d’observation attentive et d’immersion dans la nature, broyant lui-même ses couleurs, il opère alors un lent dépouillement, aux limites de l’abstraction. Les formes sont toujours là, inscrites dans la chair picturale cent fois remodelée, tels un limon ou une cicatrice. « C’est l’émergence aérienne de la profondeur », écrit celui qui fut aussi proche de nombreux poètes, comme André du Bouchet qui lui consacra de bien belles pages. « En ces peintures nul coenceent nulle n elles font corps avec l’atmosphère que nous respirons […]. Tal Coat enferme un morceau d’univers dans une carafe en verre et place la carafe dans l’univers. » Plus qu’à un simple accrochage, c’est à un voyage cosmique que nous invite donc le musée Hébert. Par Véronique Granger REPÈRES Jusqu’au 29 octobre 2018 Musée Hébert, 38700 La Tronche De l’autre côté et cabinet des dessins maison du peintre. Contact  : 04 76 42 97 35. de d’infos sur www.iseremag.fr #17 ISEPTEMBRE/OCTOBRE 2018 I ISÈRE MAG D.R. > 45 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 1[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 17 sep/oct 2018 Page 56