[38] Isère magazine n°150 mar/avr 2015
[38] Isère magazine n°150 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... 70 ans après les premières conquêtes féministes, une femme est-elle égale à un homme ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
le dossier d’Isère Magazine ÉGALITÉ FEMMES – HOMMES : Où EN SOMMES-NOUS ? s Le premier Planning familial de France ouvre ses portes à Grenoble en 1961 la loi, défendue par Simone Veil, qui légalise l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en 1975. ment appliquées, une troisième génération de féministes portée par le mouvement associatif veut maintenant « s’attaquer au problème à sa racine en faisant évoluer les comportements », explique Brigitte Périllié, vice-présidente du Conseil général, chargée de la famille et de l’égalité femmes-hommes. En 2001, le Conseil général de l’Isère avait innové en créant la première délégation départementale pour l’égalité femmes-hommes. Elle agit aux côtés des associations iséroises qui œuvrent pour la reconnaissance des droits des femmes. En 2007, le Conseil général a été aussi l’un des premiers Départements de France à signer la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. « Dès 2015, toutes les collectivités de plus de 20 000 habitants (communes, communautés de communes, conseils généraux) auront à ce titre l’obligation de présenter un bilan et un plan d’actions pour mieux prendre en compte la place des » Une société qui progresse vers l’égalité est aussi profitable pour les hommes : par exemple, ils doivent pouvoir exercer pleinement leur rôle de pères sans être stigmatisés par leur employeur ! femmes dans la société », poursuit Brigitte Périllié. Le combat continue, en France et dans le monde. Un combat qui n’est pas seulement L’égalité dans tous les domaines ? A partir de 1980, les femmes engagent un nouveau combat pour l’égalité au travail et en politique. Le combat contre toutes les formes de violences, conjugales et sexuelles, est aussi prioritaire. En 1983, la loi Roudy établit l’égalité professionnelle. En 2000, la loi sur la parité prévoit l’égal accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives avec une première application en 2001. Un tournant symbolique : les conseils municipaux paritaires des communes de plus de 3 500 habitants. Autre avancée importante : la loi de juillet 2010 protégeant les victimes de toutes les formes de violences, dont les violences conjugales. Parce que toutes ces lois ne suffisent encore pas ou ne sont pas suffisamcelui des femmes mais de la société tout entière. Annick Berlioz » Questions à Hélène Périvier, économiste, enseignante à Sciences Po, responsable du programme de recherche et d’enseignement sur le genre (Presage) « A chacun son rôle ! » Écarts de salaires lemmes - hommes Secteur priva -1. r) -10,h Femmes parmi les élues des principales assemblées politiques n Pourquoi, malgré toutes les lois, l’égalité femmeshommes est-elle si difficile à se mettre en place ? Depuis des décennies, nous avons connu des avancées significatives, notamment du côté des droits. Pour autant, des écarts persistent dans toutes les sphères de l’activité humaine. Que ce soit dans l’emploi, l’accès aux responsabilités civiques et politiques, la création artistique et le sport, il y a d’un côté les rôles dévolus aux femmes et de l’autre, ceux dédiés aux hommes. Cette inertie s’explique par le fait que notre société s’est construite autour des rôles spécifiques attribués à chacun : aux hommes, l’espace public et aux femmes, la famille et l’éducation des enfants. Et cette division sexuée s’auto-reproduit dans tous les domaines, notamment dans l’univers professionnel avec les femmes dans les métiers de service et les hommes dans la technique, l’industrie et la finance. n Comment avancer ? Il faudrait revoir profondément les fondements de nos organisations sociales. La totale égalité est un horizon utopique et plus qu’un objectif, une boussole qui doit nous guider pour façonner nos politiques publiques. La loi de 2012 sur l’égalité femmes-hommes est à ce titre une piste intéressante dans la mesure où pour la première fois de l’histoire, une loi vise à combattre l’inégalité dans tous les domaines. Le combat féministe est toujours d’actualité ! Cadres fmpleyësloevr ; ers Retraite mensuelle moyenne Femmes Horru,r's Part des femmes parmi les dirigeants de sociétés salaries 18% 81,9 6 1. Source : Ministère des droits des femmes (2012) tifir26,9 ASSEMRIEE NATIONALE.4 22riV1 SÉNAT MAIRES Source : Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (2014) > 22 Isère Magazine - mars 2015
 » En octobre 2014, le Conseil général a signé une charte sportive pour l’égalité des chances entre les femmes et les hommes avec 19 présidents de comités sportifs isérois. En Isère, sur la voie de l’égalité femmes-hommes 1. Un plan d’actions pour l’égalité 1. Un plan d'actions pour l'égalité En décembre 2013, le Conseil général a voté son 4 e plan d’actions pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Il vise à appliquer les principes de l’égalité dans les politiques départementales (action sociale, culture, éducation, achats publics), lutter contre les violences 6 mars 2015 faites aux femmes en soutenant les associations iséroises et en développant des partenariats. Enfin, sensibiliser les 4 500 agents du Conseil général à l’égalité au travail et développer la mixité dans les filières les plus sexuées. 2. Lutter contre les violences faites aux femmes 2. Lutter contre les violences faites aux femmes Journée internationale des droits des femmes Journée internationale des droits des femmes A l’occasion du 70 e anniversaire du 1er vote des femmes en France et de la Journée internationale des droits des femmes, le Conseil général organise le 6 mars prochain une série de conférences autour des droits des femmes de la Révolution française à nos jours, avec au programme trois rencontres et débats : Olivier Blanc, « L’engagement politique des femmes sous la Sous le signe de la citoyenneté Révolution française », Mathilde Dubesset, « 1944-1945, l’accès des Françaises à la citoyenneté : un moment symbolique peu perçu comme un réel événement dans le contexte de l’immédiat après-guerre » et Réjane Sénac, « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Clôture à 17 h 45 par un spectacle théâtral « Les femmes et la Révolution française ». » Centre de loisirs et de la culture d’Eybens, de 14 h 30 à 19h. Inscription obligatoire : sce.csp@cg38.fr Le Conseil général est le partenaire de cinq associations qui aident les femmes victimes de violences : Solidarité femmes, l’Association de réinsertion sociale (ARS), Rialto-Issue de Secours, Milena et Passible qui accompagne psychologiquement les auteurs de violences. Des projets spécifiques sont aussi soutenus : sensibilisation à la prostitution, aux mutilations sexuelles, aux mariages forcés, dans les collèges notamment… 3. Insérer les femmes en difficulté 3. Insérer les femmes en difficulté Par un accompagnement des structures d’insertion par l’économique qui permettent aux femmes très éloignées du marché du travail de reprendre confiance en elles pour rechercher un emploi. Deux d’entre elles – l’Envolée féminine et l’Arbre fruité – sont particulièrement réservées aux femmes en grande difficulté sociale. 4. Faciliter la contraception et la vie conjugale 4. Faciliter la contraception et la vie conjugale 25 centres de planification et d’éducation familiale répartis dans tout le département et animés par des professionnels de la santé informent gratuitement sur la sexualité, la contraception, la vie familiale et les relations de couple. » Pour connaître le centre le plus proche de chez vous : www.isere.fr 5. Signature d’une charte sportive 5. Signature d'une charte sportive En octobre dernier, le Conseil général a signé avec 19 comités sportifs isérois rassemblant 2 000 clubs, une charte sportive pour l’égalité des chances entre les femmes et les hommes. Cette charte engage les signataires à mener des actions pour encourager la pratique sportive par toutes et par tous, respecter l’égalité des récompenses, faciliter la promotion des femmes dans les postes à responsabilité au sein des clubs et des fédérations, veiller à l’égalité des femmes et des hommes dans l’accès aux équipements. s >23 Isère Magazine - mars 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :