[38] Isère magazine n°15 mar à jun 2018
[38] Isère magazine n°15 mar à jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mar à jun 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : dans les pas des huguenots.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
> 18 > L’ISÈRE AVANCE CES ISÉROIS QUI MARQUENT DES POINTS NORBERT ROJON ANNE BUTHION CLÉMENT GARNIER NINA STRIPPOLI ENTRAÎNEUR BÉNÉVOLE AU FOOTBALL-CLUB LA TOUR/SAINT-CLAIR LE JEU PRIME SUR L’ENJEU « Pour moi, dans le football, le jeu prime sur l’enjeu. Et je veux faire passer cet état d’esprit dans ma pédagogie », arme Norbert Rojon, entraîneur bénévole au Football-Club La Tour/Saint-Clair. S’il y a une figure emlématique dans la commune, c’est bien cet ancien agent de maîtrise de la SNCF, qui, à 67 ans, consacre deux après-midi par semaine à l’entraînement des débutants, des enfants de 5 à 8 ans. « À cet âge, tout se construit  : la perception du corps dans l’espace, l’équilibre, mais aussi le sens de l’eort et l’esprit d’équipe. C’est aussi important d’impliquer les parents, les encourager à assister aux matchs pour soutenir leurs enfants. Le footballamateur a besoin de soutien. Ils peuvent s’investir comme bénévoles. C’est trs ratifiant Le FC La Tour/Saint-Clair compte licenciés et figure parmi les clubs de football les plus dynamiques de l’Isère. ISÈRE MAG I MARS/AVRIL 2018 I #15 ENSEIGNANTE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE À LA CITÉ SCOLAIRE DE VILLARD- DE-LANS APPRENDRE À DÉPAS- SER SES LIMITES « Dans mes cours, j’apprends à mes élèves à dépasser leurs limites, à se mesurer aux autres tout en faisant preuve d’humilité », rapporte Anne Buthion, 44 ans, enseignante en éducation physique et sportive à la cité scolaire de Villard-de-Lans, un établissement qui accueille 1 100 élèves de la sixième à la terminale. Elle enseigne aussi bien au collège qu’au lycée. Au collège, des sections sportives scolaires sont proposées en tennis, en ski alpin et nordique. Au lycée, une scolarité adaptée (pôle espoir) accueille les meilleurs jeunes du Dauphiné en ski, snowboard et biathlon. L’objectif est de leur permettre de concilier leur pratique sportive avec leur scolarité. « Tout le monde n’atteindra pas un niveau d’excellence, poursuit-elle. Mais mon rôle est de donner le goût à la pratique sportive, à tous et tout au long de laie. Le sport ore eaucoup de plaisir et permet de rester en forme très longtemps ! » JOUEUR DE RUGBY AU SAINT- SAVIN SPORTIF DES VALEURS TRANS- POSABLES DANS LA VIE « Le rugby aide à se dépasser. C’est aussi un sport qui développe des valeurs transposables dans la vie, comme le courage et la solidarité », témoigne Clément Garnier, ans, oueur de rug au clu de Saint-Savin Sportif dans la catégorie des moins de 16 ans. Son père, mais surtout son oncle Julien Bonnaire, devenu rugbyman professionnel international après avoir fait ses armes au club de Saint-Savin, lui ont transmis leur passion. Entré dans le monde de l’ovalie à 7 ans, le jeune homme est aujourd’hui numéro 12, c’est-à-dire premier centre  : un poste qui consiste à perforer la ligne adverse par la puissance physique et l’agilité. Clément possède ces qualités. Élève en classe de troisième au collège de Saint-Chef, il a rejoint le centre d’entraînement territorial du comité du Lyonnais et espère intégrer l’an prochain une section sportive ou le pôle espoir qui forme l’élite du rugby. Pour cela, il doit avoir de bons résultats sportifs et scolaires. Par Annick Berlioz VICE-CHAMPIONNE DE FRANCE DE GYMNASTIQUE AU PRIX DE NOMBREUX SACRIFICES C’est un tout petit bout de eune fille qui a déà tout d’une grande. Le 11 juin 2017, à 13 ans et du haut de son 1,53 mètre, Nina Strippoli est devenue vice-championne de France de gymnastique par équipe et 3 e en individuelle. En 2016, elle s’était déjà classée 5 e en individuelle et avait été sacrée championne de France par équipe. Sa maman, gymnaste de haut niveau dans les années 1990, lui a ouvert la voie. « J’ai toujours admiré ses photos et ses médailles, explique Nina. À 7 ans, je voulais déjà m’inscrire dans un club, mais, consciente des dicultés de la discipline elle ne m’y encourageait pas. » Après avoir pratiqué le tennis, le basket-ball et la danse, Nina, qui habite Montbonnot- Saintartin, otient enfin, en 2014, l’autorisation parentale d’adhérer à un club. Ce sera l’Entente sportive de Saint- Martin-d’Hères. Une ténacité qui s’est avérée d’autant plus payante que Nina a rapidement démontré qu’elle avait de réelles capacités.
DOSSIER I L’ISÈRE AVANCE ortifs e at nivea, enseinants, entraners o sies aaters it sérois nos arent e er assion. DAVID LEVRAT JORDAN POTHAIN CATHERINE FRECON FRANCK VOLPI PRÉSIDENT DU MEYLAN GRENOBLE HANDIBASKET DES SPORTIFS À PART ENTIÈRE « Les joueurs en situation de handicap sont des sportifs à part entière. Mais contrairement à l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie, la France ne leur permet pas de devenir professionnels », s’insurge David Levrat, 33 ans, président du Meylan Grenoble Handibasket. Créé en 1982, seul club d’handibasket de l’Isère, il compte 28 licenciés âgés de 25 à 60 ans. Engagée en National 1B, l’équipe a mal débuté cette année contrairement à l’an passé où, après avoir remporté 11 matchs sur 14, elle a été sacrée vice-championne de France. Président, capitaine, joueur, mais aussi employé par le club comme agent de développement, David a plusieurs challenges à relever. Outre la compétition, il se rend dans les entreprises et les écoles pour défendre le handibasket et sensibiliser les jeunes au handicap. Amputé de la jambe gauche à l’âge de 13 ans à la suite d’un cancer, il a découvert le basket en fauteuil à l’âge de 15 ans. VICE-CHAMPION DU MONDE DE NATATION, LICENCIÉ À ÉCHIROLLES AVOIR UN MENTAL D’ACIER Décembre 2016  : Jordan Pothain est sacré vicechampion du monde au relais quatre fois 100 mètres nage libre en petit bassin, à Windsor, au Canada. Quelques mois plus tôt, il accédait en finale du mètres nage libre aux Jeux olympiques de Rio. « J’ai commencé la natation à l’âge de 6 ans, à Échirolles, au Nautic Club Alp’38. Très longtemps, j’ai pensé que le haut niveau n’était pas pour moi. » En 2012 pourtant, à raison de heures d’entranement par semaine, Jordan franchit un cap et, dès 2014, s’illustre aux championnats de France en 200 et 400 mètres nage libre. « Ce n’était pas facile tous les jours  : il faut avoir un mental d’acier ! Ce qui me plaît, ce sont les émotions vécues en retour. C’est fantastique de pouvoir défendre les couleurs de la France ! À 23 ans, cet espoir de la natation française suit actuellement une formation de masseur-kinésithérapeute après avoir réussi une licence de Staps et un diplôme universitaire de préparateur mental. FOOTBALLEUSE AU CHATON FOOTBALLEUR D’ESTRABLIN ACCROÎTRE NOTRE POPULARITÉ En juin 2019, la France – et Grenoble – accueilleront la Coupe du monde de football féminin. Catherine Frecon, 34 ans, footballeuse au club d’Estrablin, près de Vienne, se réjouit déjà. « Cet événement devrait permettre à notre discipline d’accroître sa popularité. En France, nous sommes passés de 50 000 à 85 000 licenciées en trois ans. Mais il y a encore des progrès à aire pour qu’on prenne les filles davantage en considération. » Le Chaton footballeur d’Estrablin compte 328 licenciés, dont 47 femmes de 6 à 50 ans. Initiée par ses frères, Catherine, qui entraîne aussi les U18 (14-18 ans), défend ses convictions  : « Le football, qu’il soit pratiqué par des femmes ou des hommes, reste le même. Nous avons les mêmes règles et les mêmes objectifs. Les matchs de l’équipe de France féminine en sont la preuve, tout comme le succès des équipes françaises en Ligue des champions cette année, OL et PSG. » DIRECTEUR DU CENTRE TREMPLIN SPORT FORMATION, À VOIRON LE SPORT DANS TOUTES SES DIMENSIONS Implanté à Voiron, le centre Tremplin Sport Formation ait figure d’eception Nous sommes aujourd’hui le seul établissement de la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’un des 15 en France à aborder le sport dans toutes ses dimensions  : loisirs, formation et entraînement de haut niveau », rappelle Franck Volpi, 51 ans, son directeur. Gymnases, salles de musculation, mur d’escalade, hébergement… le centre propose, sur un site de 18 hectares, tout un package de serices dans diérents domaines d’activité. « Chaque année, nous formons 150 jeunes aux métiers du sport, dans l’animation et l’encadrement  : fitness musculation et remise en forme, notamment. Nous recevons aussi une trentaine de ligues sportives en stage ainsi que le pôle espoir de basket-ball, le pôle France escalade, les équipes nationales de rollerhockey, de boxe, de badminton et de nombreuses formations étrangères. » J.S. Faure/F. Pattou #15 I MARS/AVRIL 2018 I ISÈRE MAG > 19 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 1[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 15 mar à jun 2018 Page 56