[38] Isère magazine n°14 jan/fév 2018
[38] Isère magazine n°14 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de jan/fév 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 279) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : l'Isère, terre olympique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
> 38 ENSEMBLE JS.Faure SANTÉ À CHACUN(E) SA CONTRACEPTION Cinquante ans après sa légalisation, la pilule fait à nouveau débat. L’occasion d’en parler dans l’un des 26 centres de planification et d’éducation familiale financés par le Département sur l’ensemble du territoire. Des lieux où l’on peut être informé et choisir le moyen de contraception qui nous convient. Certaines ne jurent que par elle et d’autres la rejettent. Même si son usage a reculé de 27% entre 2010 et 2016, la pilule reste en France la méthode contraceptive la plus utilisée par les femmes (36,5%) derrière le stérilet (22,6%). Mais cinquante ans après sa légalisation, elle est à nouveau contestée. « Cette désaffection touche principalement les pilules de troisième et de quatrième génération suite à la polémique sur les risques et les effets secondaires plus importants. De plus, les femmes s’interrogent davantage sur ce qu’on leur prescrit, et il existe une suspicion vis-à-vis des hormones », explique Catherine Zanolini, médecin au centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) de Fontaine. Le Département de l’Isère finance 26 CPEF où les Isérois(es) peuvent parler en toute confidentialité de sexualité et de contraception. « Trente-six pour-cent des > ISÈRE MAG I JANVIER/FÉVRIER 2018 I #14 ZOOM LES TROIS MODES DE CONTRACEPTION La contraception hormonale (pilule, patch, anneau, implant)  : elle s’adresse uniquement aux femmes. Le but est de bloquer le cycle menstruel afin d’empêcher l’ovulation ou d’épaissir la glaire cervicale, ce qui complique le passage des spermatozoïdes. La contraception mécanique (stérilet au cuivre ou hormonal)  : elle consiste à faire barrière entre les spermatozoïdes et l’ovule. La contraception locale (préservatif féminin ou masculin, spermicides, diaphragme). personnes qui nous sollicitent ont moins de 21 ans. Pour elles, les consultations sont gratuites, de même que les contraceptifs et les examens. Plus de 10% viennent pour la première fois et n’ont jamais eu recours à la contraception. D’où la nécessité de les accompagner dans leur choix », ajoute Stéphanie Zehr, coordinatrice des centres de planification et d’éducation familiale de l’Isère. > DONNER LE CHOIX Lors du premier rendez-vous dans un CPEF, la personne est reçue par un(e) conseiller(e) conjugal(e) et familial(e) à qui elle peut parler de sa vie affective et relationnelle, mais aussi de ses questionnements sur la contraception. « Nous disposons d’une mallette avec toutes les méthodes existantes  : pilule, implant, patch, préservatifs féminin et masculin… Pour chacune, nous rappelons les avantages et les inconvénients. Nous jouons aussi un rôle pédagogique important. Beaucoup de jeunes femmes ignorent le mécanisme de l’ovulation et ont beaucoup d’a priori », commente Marie-Christine Varnier, conseillère conjugale au CPEF de La Tour-du-Pin. Le relais est ensuite pris par un médecin. « Certaines femmes ne peuvent pas ou ne veulent pas d’une contraception hormonale – contre-indication médicale  : hypertension, diabète, risques familiaux de maladies vasculaires ou effets secondaires. D’autres solutions peuvent leur être proposées, comme le stérilet, par exemple. » Car la meilleure contraception est toujours celle qu’on choisit. Par Annick Berlioz Contact  : www.isere.fr/centre-de-planification JS.Faure
LA GLISSE EN LÉGÈRETÉ Le son des carres, la sensation de légèreté sur la glace, la puissance d’un saut… Dans la fraîcheur de la patinoire, le patinage sur glace permet de vivre des moments uniques. Seul face aux juges ou avec ses amis du club, on y développe persévérance, rigueur et concentration. Lorsque Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron déroulent leur programme en danse sur glace, tout en grâce et virtuosité, le temps paraît suspendu. Derrière l’apparente facilité et le sourire des champions du monde, les mouvements ont été répétés pendant des heures. « Le patinage artistique, ce n’est pas un sport où l’on fait juste des évolutions sur la glace, on se fait mal parfois ; il faut être persévérant », témoigne Anaëlle, 13 ans (en photo ci-contre). Depuis qu’elle a mis les pieds sur les patins avec le club de Grenoble Isère Métropole Patinage, en grande section, cette passionnée ne les a plus quittés et s’entraîne quinze heures par semaine. « J’aime cette sensation de glisse et de légèreté, les pirouettes et les sauts. Mon objectif est de passer le double axel et le triple ! » Fin novembre, elle a vécu aux premières loges les Internationaux de France à la patinoire Polesud, les yeux rivés sur l’élite mondiale. « C’était le premier grand rendez-vous de ce niveau à Grenoble, cinquante ans après les Jeux olympiques ! », se félicite Gérard Balthazard, président du club grenoblois. Une belle occasion de mettre en lumière l’Isère, « un territoire où la culture du patinage a toujours existé ». > PATINER À TOUT NIVEAU Depuis une quinzaine d’années, le sport connaît un nouvel engouement  : Grenoble Isère Métropole Patinage compte aujourd’hui 500 licenciés, et deux de ses champions, Chafik Besseghier et Kevin Aymoz, font partie des meilleurs Français. Mais la pratique s’est aussi ouverte au plus grand nombre  : la patinoire Polesud accueille chaque année plus de 25 000 scolaires et, tous les samedis et dimanches matin, les « jardins de glace » permettent aux familles de se lancer sur les patins. L’activité se développe également à Villard-de-Lans comme à Vaujany, où le club a été créé il y a quatre ans à la demande des parents ; aujourd’hui, ils sont 75 à venir enchaîner les sauts, des plus jeunes aux seniors. La patinoire de Villard-de- Lans est, elle, devenue le royaume de la danse sur glace  : le club est même reconnu depuis un an comme pôle espoir, le seul en France dans cette discipline. Karine Arribert, entraîneuse, développe aussi le ballet sur glace (en équipe), et anime une école de spectacle. « Nous cultivons avant tout la passion du patinage. Ce sport nourrit l’âme et le corps. Il combine un aspect athlétique, technique, et un côté artistique, plus sensible. Mais il faut aimer travailler pour progresser ! », précise-t-elle. Le plaisir en découle, lié aux sensations sur la glace et à la satisfaction de dépasser une difficulté, d’avoir touché les juges et les spectateurs. Pour réussir cela, deux mots sont majeurs  : la rigueur et la concentration… des qualités essentielles, et qui serviront ensuite toute la vie ! Par Véronique Buthod ENSEMBLE Ce sport, c’est de l’artistique sur une lame de rasoir d’infos sur www.iseremag.fr ZOOM OÙ PRATIQUER ? > Grenoble Isère Métropole Patinage www.grenoble-patinage.com 04 76 23 05 35 > Vaujany Artistique Club sur Facebook 07 87 09 30 82 > Villard-de-Lans Vercors Patinage http://csvillard-de-lans.wixsite.com/dansesurglacevillard 04 76 95 99 77 À FOND #14 I JANVIER/FÉVRIER 2018 I ISÈRE MAG DR > 39 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 1[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 14 jan/fév 2018 Page 56