[38] Isère magazine n°132 janvier 2013
[38] Isère magazine n°132 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de janvier 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (228 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
L’image du mois En avant les chiens de traîneaux ! En Isère, l’appel du grand Alors que les stations de l’Alpe-du-Grand-Serre et de Méaudre accueillent respectivement en ce mois de janvier le Championnat national de pulkas et de traîneaux à chiens et l’Aventure polaire, ce sont des dizaines d’attelages venus de toute la France qui s’affrontent sur les neiges iséroises ! L’occasion de découvrir le petit monde des mushers et des chiens nordiques, et de se laisser gagner par le plaisir enivrant de la glisse avec les meutes sauvages. Si on ne compte officiellement que six mushers professionnels en Isère, ils sont une bonne centaine à jouer les chefs de meute dans la poudreuse, principalement sur le plateau du Vercors. L’activité bat son plein au cœur de l’hiver lors des compétitions, mais les entraînements se poursuivent toute l’année. Une fois les skis remisés, les chiens eux sont toujours là et doivent courir tous les jours excepté par forte chaleur ! Une passion souvent dévorante qui commence avec l’achat d’un premier chien nordique, puis d’un second et qui engage souvent toute une vie et toute la famille... « L’idéal, c’est un attelage à six chiens », considère Daniel Chomette, parmi les pionniers de la discipline en Isère avec sa femme Valérie, aujourd’hui à la tête d’un petit élevage amateur, à Méaudre. Comme pour tous les sports, cette passion a un coût, entre l’achat du chien (compter 800 à 1000 euros), la nourriture (70 euros par tête et par mois minimum), le matériel (sangles, harnais, mousquetons, traîneaux), les déplacements pour les entraînements et les courses... Le bon musher est celui qui a le feeling avec l’animal, une bonne connaissance de la neige et du parcours, plus que la force physique. Si vous voulez vous initier, le mieux est de pratiquer avec un musher professionnel en station. En Isère, le massif le plus réputé et le mieux adapté pour cette activité est le Vercors avec son plateau. Le Haut Breda, Chamrousse, le Collet d’Allevard et l’Alpe-du-Grand-Serre sont également connus des mushers. Tout le monde peut participer - les jeunes enfants au chaud dans le traîneau - les femmes comme les hommes au guidon. Un beau rêve nordique à réaliser... Corine Lacrampe » Pratique Où s’initier ? Des mushers profesionnels proposent aux novices des sorties sur le plateau du Vercors, à Méaudre, Autrans ou Gresse-en-Vercors (à partir de 35 € le baptême de traîneau). » Informations : www.crac38.com Philippe Poulet - Illustration : B. Fouquet >10 Isère Magazine - janvier 2013
blanc Dans le Vercors : Tenant ferme son guidon, le musher doit donner de la voix pour informer son chien de tête d’une descente ou d’un virage, motiver la meute dans les montées, régler l’allure de l’attelage. La confiance s’installe, l’équipage peut se laisser gagner par l’euphorie de la neige immaculée et la grisante sensation de liberté et de solitude sauvage. >11 Isère Magazine - janvier 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :