[38] Isère magazine n°131 décembre 2012
[38] Isère magazine n°131 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de décembre 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : découvrez la gastronomie du terroir, saveurs d'Isère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Vivre mieux visite cantonale » PÉAGE DE VIZILLE : première étape de la visite cantonale d’André Vallini au Péage-de-Vizille, où le Conseil général va réaliser une déviation sur la RD 1091. » RUINES DE SÉCHILIENNE : un éboulement majeur peut survenir à tout instant. Les parades routière et hydraulique sont présentées au président du Conseil général. 500 millions d’euros pour Vallée de la Romanche-Oisans Pour aider les entreprises du secteur du bâtiment et des travaux publics à traverser la crise, le Conseil général accélère la GRENOBLE BOURG-D’OISANS mise en œuvre de grands projets VIZILLE dans la vallée de la Romanche et l’Oisans, notamment. Le président du Conseil général, André Vallini, était en visite sur place en septembre dernier. le bâtiment va, tout va ! » Cette phrase, prononcée en « Quand 1850 à l’Assemblée nationale par Martin Nadaud, député de la Creuse, reflète bien l’état d’esprit des élus du Conseil général de l’Isère, à l’heure où plans sociaux et délocalisations plombent la croissance comme le moral des Français. Pour aider les entreprises iséroises à traverser la crise, le Conseil général, fort d’une gestion rigoureuse et d’un endettement maîtrisé, a décidé d’accélérer sa poli- tique d’investissements. Une volonté particulièrement visible dans la vallée de la Romanche, entre Vizille et Bourgd’Oisans, où se déroulent des travaux titanesques, estimés à 500 millions d’euros ! A l’invitation de Gilles Strappazzon, conseiller général du canton de Vizille, et Christian Pichoud, conseiller général du canton de Bourg-d’Oisans, le président André Vallini s’est rendu sur place, en septembre dernier, pour une visite de terrain, accompagné des vice-présidents Charles Bich et Robert » Zoom Des milieux aquatiques bonifiés Pourra-t-on un jour se baigner dans la Romanche ? Si rien n’est moins sûr, le projet hydroélectrique d’EDF à Livet-et-Gavet est une véritable opportunité pour l’Isère et l’Oisans. Non seulement, il augmente la part de production d’énergie propre et renouvelable dans notre département, mais il permet aussi de reconquérir et d’aménager cette partie de la vallée de Romanche pour des usages ludiques, pêche, activités sportives, éco-tourisme... Avec le démantèlement des cinq barrages actuels, la rivière sera, en effet, continue de Gavet à Bourg Veyret et de nombreux élus locaux. La déviation de Péage-de-Vizille La première étape de cette journée cantonale s’est déroulée au Péage-de- Vizille où le Conseil général va réaliser une déviation sur la RD 1091 dans le cadre de son programme d’amélioration de l’accès à l’Oisans. Cette opération, qui devrait démarrer fin 2015, prévoit la création de plusieurs aménagements, destinés à améliorer la fluidité du trafic sur cet axe qui supporte jusqu’à 25 000 véhicules/jour en période de pointe. Il s’agit de supprimer le carrefour à feux tricolores qui génère d’importants bouchons, de créer un giratoire à l’emplacement de l’actuelle déchèterie ainsi qu’un nouveau segment de route de part et d’autre du hameau. Ce projet, mené en concertation avec la ville de Vizille et d’Oisans et son débit renforcé, gage d’une amélioration sensible de la qualité des milieux aquatiques. le Symbhi*, prévoit aussi d’améliorer sensiblement la desserte des différents quartiers de Péage-de-Vizille. La déviation des Ruines de Séchilienne Trois kilomètres plus loin, en direction de Bourg-d’Oisans, le président du Conseil général s‘est ensuite rendu au lieu-dit de l’Ile-Falcon, sur la commune de Saint-Barthélémy-de-Séchilienne, où trois millions de mètres cubes de roche peuvent dévaler à tout instant depuis le versant sud du mont Sec. Un risque majeur dont les conséquences seraient dramatiques, avec la coupure de la RD1091 et l’obstruction du lit de la Romanche. La parade développée par le Conseil général consiste à dévier la plateforme routière hors de l’emprise de l’éboulement attendu, en la déplaçant sur les flancs du mont Falcon et en la rehaussant de 30 mètres. D’une longueur de 1km, le projet comprend une chaussée à deux fois deux voies, ainsi qu’une piste pour les cyclistes et les piétons. Commencés en juin dernier, les travaux, d’un montant de 30 millions d‘euros, devraient être achevés fin 2014. La centrale hydraulique d’EDF Plus haut encore dans la vallée de la Romanche, à Livet-et-Gavet, se dé- >12 Isère Magazine - décembre 2012
 » LIVET-ET-GAVET : visite du plus gros chantier hydroélectrique de France, développé par EDF : 250 millions d’euros d’investissement ! » Le projet d’EDF prévoit la suppression des six centrales existantes au profit d’un seul barrage. La fin des travaux est prévue pour 2017. la Romanche et l’Oisans roule actuellement le plus gros chantier hydroélectrique de France développé par EDF. Accueilli par Florent Baup, André Vallini a visité les travaux de ce nouvel aménagement, dont le coût est estimé à 250 millions d’euros ! Le projet prévoit la suppression des six centrales existantes au profit d’un seul barrage et d’ouvrages en majeure partie souterrains. Une fois achevé en 2017, l’ensemble fournira une produc- tion d’électricité en hausse de 30% par rapport à aujourd’hui — la consommation d’une ville de 60000 habitants. Le Conseil général a pris la maîtrise d’ouvrage routière de ce chantier pour faciliter l’accès aux zones de travaux : en amont de Livet où se situera la prise d’eau, aux Ponants où sera percée la « fenêtre » de la galerie d’amenée et à Gavet où sera construite la centrale souterraine. La déviation de Livet Enfin, la visite cantonale s’est achevée à Livet où le Conseil général réalise actuellement la seconde tranche de la déviation. Ce tronçon, de 860 mètres de longueur, va permettre aux automobilistes d’éviter le bourg, renforcer la fluidité du trafic et, surtout, améliorer durablement les conditions de vie des Toute une vallée redynamisée de vizille à Bourg-d’Oisans habitants par la suppression des nuisances routières — mise en place de protections phoniques — et la réalisation d’aménagements paysagers. Le coût de cette déviation, qui sera achevée courant 2013, est de 7 millions d’euros. ■ Richard Juillet * Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère. Si les Jeux olympiques d’Albertville, en 1992, ont « boosté » les dessertes routière et autoroutière des stations de sports d’hiver savoyardes, l’Oisans est en train de rattraper son retard. A terme, on pourra se rendre de Vizille à Bourgd’Oisans, distants de 35 km, sans aucune traversée de village, avec des routes plus sûres et un potentiel de développement économique renforcé. Mieux irriguée, la vallée de la Romanche pourra alors faire valoir ses nombreux atouts : tourisme vert, patrimoine industriel (centrale des Vernes, classée au titre des Monuments historiques), activités piscicoles et nautiques. Et bien sûr faciliter l’accès aux stations de sport d’hiver. >13 Isère Magazine - décembre 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :