[38] Isère magazine n°130 novembre 2012
[38] Isère magazine n°130 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de novembre 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : lire c'est vivre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
le dossier d’Isère Magazine.•... >16 Isère Magazine - novembre 2012
Le plan du Conseil général pour faire lire tous les Isérois Lire c’est vivre ! » Pour le Conseil général, il est important de donner le goût de la lecture aux Isérois, notamment aux plus jeunes. En Isère, le Conseil général aide les 519 communes iséroises de moins de 10 000 habitants à construire et aménager des bibliothèques pour rendre le livre accessible à tous. Résultat, 21% de la population est inscrite à une bibliothèque, contre 17% pour la moyenne nationale. Dossier réalisé par Annick Berlioz - Photos : M. Giraud - Fotolia - Illustrations : B. Fouquet Pourquoi lire rend plus « intelligent » La lecture nous rendrait-elle plus « intelligent » ? Des scientifiques d’une université américaine l’ont prouvé : les enfants à qui on a lu beaucoup d’histoires ont souvent une longueur d’avance en entrant à l’école. Ils seraient plus forts en lecture et développeraient de meilleures capacités de langage et de mémoire. Mais ce ne sont pas les seuls bienfaits de la lecture. Voici toutes les bonnes raisons de prendre un livre entre les mains. 1 Le livre éveille les bébés Plus vite un enfant est en contact avec la lecture, plus il a de chances de devenir un lecteur assidu. « Même s’ils n’ont pas l’usage de la parole, les jeunes enfants sont très tôt captivés par les récits, explique Joëlle Turin, critique en littérature jeunesse et auteur de « Ces livres qui font grandir les enfants ». Lorsque vous lisez un livre à votre enfant, il prend du plaisir à écouter le son de votre voix. Sa mémoire va s’accrocher à cette mélodie et ce faisant, faciliter l’apprentissage du langage. Cela le familiarise avec des mots qui ne sont pas utilisés dans le quotidien et enrichit son vocabulaire. » 2 Lire développe l’imaginaire Contrairement à la télévision, qui laisse le cerveau passif, le livre « booste » l’imagination. Audelà des mots, le lecteur se fait sa propre idée des personnages et des situations. Michel Picard, ex-professeur de littérature à l’Université de Reims et critique littéraire, compare la lecture à un jeu combinant deux activités distinctes : la réflexion, qui sollicite notre intelligence et la créativité, stimulée par l’imagination. Cette théorie met en évidence le « voyage imaginaire » proposé par toute fiction narrative, sans dédaigner pour autant l’aspect intellectuel de la lecture. 3 Lire développe les fonctions cognitives L’apprentissage de la lecture renforce aussi les connexions cérébrales. C’est ce qu’ont découvert en 2009 des chercheurs espagnols en comparant les échographies cérébrales de 20 Colombiens ayant appris à lire avec celles de 22 autres restés analphabètes. Chez les personnes qui avaient appris à lire, les zones du cerveau où se fait la reconnaissance des lettres et des sons étaient plus riches en cellules nerveuses (neurones) que chez les analphabètes. La lecture augmenterait la transmission des informations entre les différentes régions du cerveau. Et qui dit développement des connexions cognitives dit stimulation de la vivacité intellectuelle ! 4 Lire, c’est aussi se former, s’instruire, se documenter… Plus d’un livre vendu sur dix est un livre pratique : guide de voyage, de jardinage, de cuisine... >17 Isère Magazine - novembre 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :