[38] Isère magazine n°13 nov/déc 2017
[38] Isère magazine n°13 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : des routes plus sûres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
> 18 > L’ISÈRE AVANCE LA VIABILITÉ HIVERNALE  : UN ENJEU PARTAGÉ TANGUY JESTIN JEAN-FRANÇOIS JULIEN SERVOZ FLORENCE REPELLIN GENEVRAY CHEF DE SERVICE AMÉNAGEMENT À LA MAISON DU DÉPARTEMENT DU HAUT- RHÔNE DAUPHINOIS « ASSURER LA SÉCURITÉ DES AUTO- MOBILISTES ET DES AGENTS » « Je commence à organiser la viabilité hivernale avec mon équipe avant l’été. L’enjeu est que tout soit au point à temps pour affronter la neige et le verglas  : mise en place des procédures d’intervention, planification des astreintes, préparation du matériel de déneigement », explique Tanguy Jestin. À la tête de 26 agents, il assure l’exploitation, la surveillance et la maintenance des 480 kilomètres de routes départementales du Haut- Rhône dauphinois. « En hiver, nous faisons le maximum pour que le réseau soit praticable dans de bonnes conditions. Tous nos camions sont équipés de lames et de saleuses adaptées à nos contraintes géographiques. Le plus important, c’est la sécurité des automobilistes et celle de nos agents qui patrouillent dans des conditions difficiles, la nuit, seuls à bord de leur camion, sous les intempéries. Le travail peut débuter à 3 heures et s’achever à 23 heures. » ISÈRE MAG I NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2017 I #13 DIRECTEUR DES REMONTÉES MÉCANIQUES DES SEPT-LAUX « BÉNÉFICIER D’ACCÈS DÉGAGÉS » Les Sept-Laux, c’est 150 kilomètres de pistes de ski alpin et nordique répartis sur trois sites, Prapoutel, Pipay et le Pleynet, desservis par trois routes départementales  : les RD 281, 281A et 525A. C’est surtout, pour plus de 80% de son activité, une station de proximité où l’on vient skier à la journée depuis les agglomérations grenobloise et chambérienne. « C’est dire si bénéficier d’accès routiers dégagés est essentiel pour la vie économique de la station comme pour nos clients, qui s’attendent à ce que nos pistes soient ouvertes dès 9 heures, explique Jean-François Genevray. Ce sont les agents des centres d’entretien routier d’Allevard et du col des Ayes, à Theys, qui se chargent de sécuriser les accès. « Je les en remercie d’autant plus que je suis très satisfait des nouvelles amplitudes horaires mises en place depuis deux ans. Elles sont enfin adaptées à nos activités touristiques, notamment les samedis, jours de grosses arrivées. » DIRECTEUR D’EXPLOITATION DES AUTOCARS PERRAUD À AUTRANS « MAIN DANS LA MAIN AVEC LE DÉPARTE- MENT » « En hiver, lorsqu’on prend notre service à 7 heures pour la première tournée de transport scolaire, les routes sont déjà bien dégagées. Les équipes ont fait le nécessaire pour que l’on puisse circuler en toute sécurité, et on peut les remercier ! », se réjouit Julien Servoz qui assure le ramassage scolaire des écoles primaires d’Autrans, de Méaudre et du collège de Villard-de-Lans, tout en gérant une entreprise de 400 salariés. « Nous sommes rarement obligés d’interrompre notre service, même si de grosses chutes de neige surviennent dans la journée. Deux fois par jour, nous sommes alertés par le PC Itinisère de l’état des routes et pouvons mettre les chaînes si besoin. Nous sommes aussi en relation permanente avec les autres services du Département présents sur le territoire, qui nous alertent de tout incident. Bien sûr, tous nos cars sont équipés et tous nos conducteurs formés à la conduite sur neige et sur verglas. » Par Annick Berlioz et Richard Juillet AUXILIAIRE DE VIE « CIRCULER PAR TOUS LES TEMPS » « La neige fait partie des joies de la montagne. Bien sûr, c’est un peu contraignant lorsqu’on doit prendre sa voiture pour aller travailler, mais ici, dans le Vercors, les routes sont toujours bien dégagées », témoigne Florence Repellin, 36 ans, auxiliaire de vie depuis treize ans pour l’association de services à la personne, ADMR. Hiver comme été, elle se rend de Villard-de-Lans à Autrans et Méaudre, pour apporter de l’aide aux personnes en perte d’autonomie. Ces Isérois(es) ont besoin d’elle pour accomplir les actes élémentaires de la vie quotidienne, comme se lever, se laver et s’habiller. D’où la nécessité d’arriver à l’heure et de ne pas être trop gênée par les intempéries, y compris lorsqu’il neige fortement. « Sinon, les personnes seraient complètement isolées. Certaines de mes collègues commencent à 7 heures et finissent à 20 heures alors qu’il fait nuit. Il faut qu’elles puissent circuler en toute sécurité », précise-t-elle.
DOSSIER I L’ISÈRE AVANCE Conducteurs d’engin, autocaristes, directeur de station… Ils vivent l’hiver en première ligne. FRANCK DORIOL DANIEL MOLLARD RÉMI LOUBET JEAN-PIERRE VIALLET OPÉRATEUR DE GESTION DU TRAFIC AU PC ITINISÈRE « UNE VIGILANCE DE TOUT INSTANT » « Durant la période hivernale, nous sommes sans cesse sur le qui-vive. Nous devons passer des centaines de coups de fil aux maisons du Département pour connaître l’évolution de la situation et en recevons tout autant », explique Franck. Dès qu’il prend son poste au PC Itinisère, à Grenoble, cet opérateur ouvre son système d’exploitation et consulte les informations transmises par ses collègues des territoires sur les difficultés occasionnées par la neige ou le verglas. Il a trois écrans devant lui  : un premier pour interroger les caméras de vidéosurveillance installées sur les points sensibles de l’Isère et deux autres pour saisir les événements routiers qui se présentent, accidents, intempéries, risques naturels… et interroger à distance les équipements installés aux abords du réseau  : stations de comptage, panneaux à messages variables… Lorsqu’il est d’astreinte à domicile, il dispose d’un ordinateur portable avec tous ces outils à disposition. AGENT D’EXPLOITATION DU TERRITOIRE VOIRONNAIS- CHARTREUSE « 180 KILOMÈTRES DE ROUTES À EXAMINER » En hiver, Daniel a deux missions. La première consiste à patrouiller sur le secteur de Voironnais-Chartreuse pour mesurer les conditions de circulation et déclencher, si besoin, les interventions. « Nous partons en binôme de Saint-Laurent-du-Pont à 4 heures en direction du col de Porte, du col du Cucheron et redescendons par les gorges du Frou. Nous nous dirigeons ensuite vers le col des Mille- Martyrs, via Miribel-les-Échelles. Au total, nous examinons 180 kilomètres de routes départementales sensibles aux chutes de neige et au risque de verglas. » La seconde partie de son activité, Daniel l’exerce comme agent de déneigement. Aux commandes d’un chasse-neige ou d’un camion équipé d’une saleuse, il part « nettoyer » la route. Un travail exigeant où la vigilance doit être permanente. « Parfois, les chutes de neige sont si importantes qu’on ne distingue plus la route du paysage. » CHARGÉ D’OPÉRATION « RISQUES NATURELS » AU DÉPARTEMENT « ANTICIPER LES SITUATIONS DE CRISE » Face aux risques d’avalanche, la prudence est de mise sur les routes de montagne. Rémi Loubet est un expert dans ce domaine. Rattaché à la direction des mobilités du Département, au sein du service expertise routes, pôle risque naturel, il coordonne la mise en œuvre de la stratégie de protection du réseau. « En période hivernale, je dois anticiper les situations de crise  : prévoir la fermeture de la route si le risque est imminent ou proposer le déclenchement des pentes de neige pour écarter le danger. Je m’appuie sur les prévisions de Météo-France, les données des stations météorologiques et les remontées des agents patrouilleurs. » Le Département dispose de son propre système de surveillance. Plusieurs stations de mesures nivo-météorologiques ont été installées dans les massifs ainsi qu’une vingtaine de déclencheurs automatiques d’avalanche. « Nous sommes en lien avec les agents des routes pour les entretenir et les activer. » CONTRÔLEUR AU SERVICE AMÉNAGEMENT DE LA MAISON DU DÉPARTEMENT DE L’ISÈRE RHODANIENNE « FAIRE FACE À LA CIR- CULATION EN HEURE DE POINTE » « J’ai sous mes ordres 15 agents. Entre le 15 novembre et le 15 mars, je fais appel à deux saisonniers pour renforcer les équipes », explique Jean-Pierre Viallet, qui supervise 300 kilomètres de routes départementales sur le territoire de l’Isère rhodanienne. « Nous sommes sur un secteur de plaine venté et humide sujet aux risques de verglas. Nous sommes aussi traversés par des axes stratégiques, dont la RD 1047 entre Vienne et Lyon qui supporte environ 35 000 véhicules par jour et la RD 1082 qui relie l’Isère à l’Ardèche. Lors des gros épisodes neigeux, un camion équipé d’une saleuse tourne en continu sur chacune de ces routes. Via le PC Itinisère, nous sommes aussi en relation permanente avec la cellule de crise Plan intempéries Rhône- Alpes-Auvergne, basée à Lyon, pour les informer en temps réel de l’évolution de la situation. La difficulté  : faire face à la circulation en heure de pointe pour assurer un service de qualité. » #13 I NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2017 I ISÈRE MAG Photos  : F.Pattou/> 19 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 13 nov/déc 2017 Page 56