[38] Isère magazine n°12 octobre 2017
[38] Isère magazine n°12 octobre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : collège de l'Isère, la classe !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
> 40 D.R. ENSEMBLE ASSOCIATIONS CHAMPIGNONS  : POUR UNE CUEILLETTE SANS RISQUE LUZINAY Bolet, chanterelle, trompette-de-lamort, lactaire sanguin… Avec l’arrivée de l’automne, la saison des champignons va débuter pour le plus grand plaisir des cueilleurs et des gastronomes. Pour autant, ce loisir n’est pas sans risque, avec > ISÈRE MAG I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2017 I #12 Attention aux espèces sosies ! chaque année des intoxications qui peuvent se révéler mortelles. La méconnaissance des espèces en est la principale cause, mais pas seulement. « Avec le réchauffement climatique, on constate un bouleversement dans la pousse des champignons, explique Colette Reymond, qui a exercé pendant vingt-quatre ans comme pharmacienne à Villette-de-Vienne. Certaines espèces apparaissent plus tôt dans l’année, ce qui génère de la confusion et le risque de cueillir des espèces sosies toxiques. » Pour partager son expertise, elle a créé, en 1986, l’Association mycologique de la Sévenne et œuvre depuis à la vulgarisation de cette science complexe avec quelques adhérents tout aussi passionnés  : Jean Dufut, Bernard Chomette ou encore Bernard Prost. « Nous organisons des sorties en forêt, mais également des cours pour débutants et de perfectionnement. Nous sommes aussi présents tous les lundis soir à la L’équipe du « bistrot mémoire » réunie au restaurant La Croccinelle, à Saint-Jean-de-Bournay. Rompre l’isolement malgré les troubles de la mémoire Colette Reymond avec de jeunes cueilleuses lors des 30 ans de l’association. Un « bistrot » pour boire un café ou une menthe à l’eau. Et, le temps d’un après-midi, venir déposer ses « valises ». Parler pour ne pas rester seul. Créée en 2009, l’association Art’âge et Alchim’aide anime depuis quelques mois un « bistrot mémoire » à Saint-Jean-de- Bournay, le seul du genre en Isère. Le principe ? L’association organise les deuxième et quatrième vendredis du mois une rencontre destinée aux personnes âgées touchées par des troubles de la mémoire ou à leurs proches, dans le bistrot-restaurant La Croccinelle. C’est à Rennes qu’est né le tout premier « bistrot mémoire », en salle des Arcades de Luzinay pour des séances de détermination. Chacun peut y apporter son panier », poursuit-elle. Enfin, si vous voulez participer à la grande exposition annuelle de l’association et bénéficier, par exemple, de conseils de cueillette – les champignons doivent être ramassés en entier, dans un panier en osier et séparés par espèces –, rendez-vous le 15 octobre prochain à la salle communale de Saint-Just-Chaleyssin. Contact  : 06 64 63 99 21 Par Richard Juillet SAINT-JEAN-DE-BOURNAY UN « BISTROT MÉMOIRE » EN NORD-ISÈRE 2004. Depuis, une quarantaine ont fleuri partout en France. Le concept est toujours le même  : accueillir les personnes dans un lieu non médical, ouvert à tous et chaleureux, pour un temps d’échanges et de convivialité, animé par un psychologue et une équipe de bénévoles formés. « L’objectif, c’est de partager en toute simplicité et de créer du lien social pour rompre l’isolement. Les participants parlent des difficultés au quotidien, trouvent une écoute bienveillante et rencontrent des personnes confrontées aux mêmes problèmes », explique Delphine Moras, psychologue animatrice. Des thèmes peuvent être proposés (mobilité, alimentation, expression non verbale…), avec des interventions de professionnels (gériatre, ergothérapeute, aide-soignante…), mais aussi des activités plaisir animées par des artistes (conteur, photographe, musicothérapeute…). Contact  : 07 70 92 10 04 Par Sandrine Anselmetti N. Raymond
CORRENÇON-EN-VERCORS UNE PARENTHÈSE POUR OUBLIER LA MALADIE personne a un cancer, tous "Lorsqu’une ses proches sont en souffrance. L’entourage familial est mis durement à l’épreuve de façon continue », explique Sylvie Bocquet, présidente de Cœur vers corps. Créée en 2008 à Corrençon-en-Vercors, cette association, qui regroupe six bénévoles et une salariée, vient en aide à ces familles en leur offrant une semaine de vacances gratuites dans un hôtel du plateau. « L’idée est de leur permettre de se réunir pour faire ensemble le plein d’énergie, et ce quel que soit le stade de la maladie. Nous leur proposons du golf, du biathlon, des massages… et des temps d’écoute bienveillante. Tout au long de leur séjour, nous les libérons des soucis matériels pour qu’elles puissent se ressourcer et profiter de l’instant présent. » Chaque année, une quinzaine de familles sont ainsi accueillies dans ce petit coin de paradis. Elles sont choisies par le CHU de Grenoble et l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de Lyon en fonction de leurs ressources financières et de leur besoin de répit. Cœur vers corps fonctionne essentiellement avec des dons privés. Les communes du plateau du Vercors, de nombreux hôteliers, Quinze familles sont accueillies chaque année dans le Vercors L'équipe de Cœur vers corps. restaurateurs et commerçants la soutiennent depuis sa création. Le 23 septembre prochain, un concert a été organisé par le Rotary Club à la salle Olivier-Messiaen de Grenoble au profit de cette association qui a toujours besoin de généreux donateurs. Contacts  : 04 76 95 84 40 contact@coeur-vers-corps.com www.coeur-vers-corps.com LES CANCERS DE L’ENFANT 2 550 nouveaux cas diagnostiqués par an 1 ère cause de mortalité avant 14 ans Par Annick Berlioz LES CANCERS PLUS FRÉQUENTS CHEZ LES MOINS DE 15 ANS Leucémies  : 28% Tumeurs du système nerveux central  : 25% Lymphomes  : 11% Plus de 80% des enfants soit 4 enfants sur 5, peuvent être guéris d’un cancer contre 50% pour les adultes, toutes localisations confondues F. Pattou Source  : Institut national du cancer. ASSOCIATIONS I ENSEMBLE « T’AS VU MES COMPÉTENCES ? » Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de diplôme que l’on n’est pas capable ! Les compétences doivent être reconnues. L’association Territoire Insertion 38, qui fédère les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) de l’Isère, organise trois rencontres et débats publics du 8 au 13 octobre. Ils donneront la parole aux salariés, aux professionnels et aux élus. En Isère, 77 entreprises, ateliers ou chantiers d’insertion, soutenus par le Département, emploient 4 500 personnes dont un tiers d’allocataires du RSA. Le 8 octobre de 9 à 13 h sur le marché de La Côte- Saint-André. Le 11 octobre de 9 à 13 h sur le marché de Voiron Le 13 octobre de 13 h à 17 h sur la place Félix-Poulat à Grenoble. Contacts  : ti38.fr ou 07 88 34 81 60. HANDISPORT  : DES ACTIVITÉS POUR LES JEUNES Depuis la rentrée, le comité handisport de l’Isère a mis en place des cycles sportifs, tous les mercredis après-midi, hors vacances scolaires, pour les enfants de 6 à 18 ans présentant une déficience motrice ou sensorielle. Au programme  : athlétisme, natation, sports de glisse, de raquettes et de précision (tennis de table, escrime…) et des activités de pleine nature. Les documents d’inscription sont téléchargeables sur  : http://isere-handisport. org/(onglet tremplin handisport). Contact  : 06 32 50 92 87 #12 I SEPTEMBRET/OCTOBRE 2017 I ISÈRE MAG > > 13 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 56