[38] Isère magazine n°12 octobre 2017
[38] Isère magazine n°12 octobre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : collège de l'Isère, la classe !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
> 38 ENSEMBLE J.S. Faure SANTÉ C’EST DÉCIDÉ, JE ME REMETS AU SPORT ! Faire du sport ? Passer de l’idée à l’action n’est pas toujours facile, surtout si on n’en a pas fait depuis quelques années. Le projet Sport Santé est là pour vous accompagner. Équipé d’un bracelet connecté, pour pourrez mesurer votre fréquence cardiaque et suivre l’évolution de vos capacités physiques, avec un coach sportif. Se remettre au sport ? L’idée revient, l’envie est là mais vous ne prenez pas le temps, ou vous craignez de ne pas avoir les capacités physiques ? Que vous ayez arrêté depuis longtemps ou dû faire une pause pour raisons de santé, vous pouvez vous lancer sans pression cet automne ! Pour vous y encourager, le Département vous donne rendez-vous sur son stand Sport Santé  : inauguré lors de la coupe Icare, il sera présent sur de nombreux événements isérois. Première étape, un questionnaire pour connaître votre état de forme. Ensuite, vous découvrirez les activités, en adéquation avec vos possibilités et vos envies, proposées par les associations sportives iséroises partenaires, dont les offres et coordonnées ont été rassemblées sur une application unique (lire ci-contre). Vous pourrez aussi être accompagnés par des coachs sportifs, qui proposeront des programmes de reprise d’activité ou des plans > ISÈRE MAG I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2017 I #12 « Découvrir une activité dans un cadre sécurisant et en confiance » d’entraînement adaptés. Ils assureront le suivi des personnes pendant plusieurs mois, via des bracelets connectés mis à disposition des associations partenaires. « Ces outils sont très intéressants car ils mesurent la fréquence cardiaque et l’évolution des capacités physiques, ce qui permet d’adapter les exercices, explique Alexia Menoni, coach sportif pour l’Athletic club Saint-Marcellin. Les pratiquants retrouvent la confiance et sont davantage motivés ! » Cette opération est ouverte à tous, des collégiens aux seniors, car il n’y a pas d’âge pour prendre soin de sa santé en pratiquant un sport  : selon une étude récente, les capacités cardio-vasculaires des 9-16 ans ont baissé de 25% en 40 ans ! > UN DISPOSITIF COMPLÉMENTAIRE SUR PRESCRIPTION Ce projet est complémentaire du dispositif Prescri’bouge, porté depuis janvier par le Comité départemental olympique et sportif isérois (CDOSI) en partenariat avec ZOOM BOUGER AVEC SPORT SANTÉ D epuis un smartphone, l’application « Spotisère » donne accès aux offres d’activités des associations sportives partenaires du Département. « Un moteur de recherche permet de cibler selon vos critères. Vous pouvez par exemple savoir très vite quelles sont les activités accessibles aujourd’hui entre midi et deux près de votre lieu de travail ou ce soir à côté de chez vous », présente Amélie Coudon, qui porte ce projet au Département. Toujours en ligne, et pour découvrir d’autres pratiques sportives en Isère, testez l’application Isère outdoor, qui propose plus de 300 topos gratuits (vélo, trail, escalade, randonnée…). Sur le stand Sport Santé, vous pourrez aussi vivre une expérience immersive de ces activités (VTT, spéléologie, kayak, via ferrata...). le Département et le CHU de Grenoble. Cet accompagnement vers les structures sportives s’adresse aux publics du Plan régional sport santé bien-être (PRSSBE), et notamment aux personnes suivies en oncologie ou en situation d’obésité. « Notre présence permet de découvrir l’activité dans un cadre sécurisant et de lever des barrières psychologiques, témoigne Hugo Chal, coordonnateur. Les premiers retours sont positifs, pour les professionnels de santé et les bénéficiaires. On note une amélioration de la condition physique et leur enthousiasme fait plaisir à voir. » Proposé sur l’agglomération grenobloise, ce dispositif vise à être élargi sur le département aux personnes en affections de longue durée, en situation de handicap, avançant en âge et éloignées de la pratique. Un seul objectif  : permettre à chacun de renouer avec le sport. Par Véronique Buthod Contacts  : www.isere.fr/sports, application « Spotisère » et www.prescribouge.fr
DR LIBRE COMME L’AIR ! À Saint-Hilaire-du-Touvet, berceau de la Coupe Icare, l’école de parapente Prévol forme depuis plus de trente ans débutants et pilotes à toutes les techniques du vol libre. Envie de prendre de la hauteur ? « C’est ouf ! C’est top ! Même pas eu peur… » Alex et Nina viennent de regagner le plancher des vaches après deux heures de vol en parapente biplace en compagnie d’un moniteur. Ce baptême aérien, ils l’ont reçu comme cadeau de Noël six mois auparavant et ont patiemment attendu les beaux jours pour en profiter. En attendant leurs photos souvenirs, ils sont au comptoir de l’école Prévol Parapente, basée à Saint-Hilaire-du-Touvet, et se renseignent sur la pratique. Comment débuter ? Combien ça coûte ? Faut-il posséder des qualités physiques particulières ? « Théoriquement, rien n’empêche une personne d’acheter un parapente et de s’élancer d’un site d’envol, explique Bibou, moniteur diplômé d’État et gérant de l’école. Le vol libre est par définition… libre. Après, il est quand même fortement conseillé de participer à un stage d’initiation pour apprendre les bases de la discipline  : s’équiper, analyser les conditions aérologiques, gonfler sa voile, maîtriser sa course d’élan afin d’accéder à l’envol. » Ce type de stage dure cinq jours – ou deux week-ends – et coûte de 500 à 600 euros. Il est sanctionné dès le deuxième jour par un premier vol en biplace, où le stagiaire est invité à prendre les commandes et à se diriger, puis, au final, par cinq à dix vols en solo, avec un guidage par radio au décollage et à l’atterrissage. « Quatre-vingt-dix pour-cent des stagiaires adorent, souligne Bibou. Voler seul est très agréable. Cela procure un fort sentiment de liberté. » Une liberté que l’on peut continuer à chérir si l’on est à l’aise en l’air et que l’on prend du plaisir. > DU « PLOUF » … À LA RED BULL XALPS Dès lors, toute une série de stages sont proposés pour se perfectionner, passer Le vol libre est par définition… libre. du brevet initial à celui de pilote confirmé et pratiquer les nombreuses déclinaisons du vol libre  : le vol « plouf » – d’un point haut à un point bas –, le vol de distance, le vol acrobatique, le vol montagne, le vol à skis… Et, pourquoi pas un jour, se mesurer aux cadors de la discipline en participant à l’Air Tour ou à la Red Bull X-Alps. Ces courses, qui conjuguent marche et vol, sont considérées comme le summum en matière de compétition de vol libre. Pour l’heure, en plus de Prévol, d’autres écoles de parapente vous attendent pour débuter ou vous perfectionner  : Air 2 Alpes aux Deux-Alpes, Alto à Lans-en-Vercors, Aérosat à Saint-Baudille-et-Pipet, Air School et Pégase & Particule à Allevard ou encore Les Gens d’air à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Par Richard Juillet ENSEMBLE Bernard Dinh, dit Bibou, gérant de l’école Prévol Parapente. À FOND #12 I SEPTEMBRE/OCTOBRE 2017 I ISÈRE MAG R. Juillet DR > 39 >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 12 octobre 2017 Page 56