[38] Isère magazine n°11 aoû/sep 2017
[38] Isère magazine n°11 aoû/sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de aoû/sep 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Isère

  • Format : (210 x 281) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : ils veillent sur vous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 > ENSEMBLE CITOYENNETÉ DES MÉDECINS PARTOUT EN ISÈRE En avril dernier, le Département a lancé un plan d’aides pour inciter les médecins à s’installer dans les territoires qui manquent de généralistes. un scénario redouté. Un médecin, souvent installé de longue date C’est dans une commune rurale, ferme ses portes. Ses patients doivent faire une vingtaine de kilomètres pour trouver un autre cabinet et attendre plusieurs jours un rendez-vous. Avec 10 médecins pour 10 000 habitants, l’Isère fait partie des territoires français où l’offre de soins de proximité reste la plus importante. Cependant, certaines zones manquent cruellement de médecins. C’est le cas dans des territoires de montagne peu densément peuplés, comme le Trièves, le Vercors, mais aussi en Nord-Isère, dans la plaine de la Bièvre, à proximité de La Tour-du-Pin et de Saint-Jean-de-Bournay (voir carte), où la couverture médicale est inférieure à sept médecins pour 10 000 habitants. Plus inquiétant, la moitié des médecins qui exercent dans ces secteurs ont plus de 55 ans et partiront massivement à la retraite dans dix ans. Certains repoussent même leur départ dans l’espoir de l’arrivée d’un confrère. > ISÈRE MAG I JUILLET/AOÛT 2017 I #11 Dans certaines zones de l’Isère, la densité médicale est inférieure à sept médecins pour 10 000 habitants. Conscient de ce problème, le Département de l’Isère a voté un plan d’aides pour encourager les jeunes médecins à s’installer dans les secteurs qui en ont le plus besoin. > CONVAINCRE 60 MÉDECINS EN QUATRE ANS Premièrement, une bourse de 56 000 euros permettant de financer les trois années de leur internat sera attribuée aux étudiants qui s’engagent à exercer, dans les trois années suivant l’obtention de leur diplôme, dans une zone à faible densité médicale pour deux ans au moins. « Nous voulons convaincre 60 médecins en quatre ans et aussi assurer une continuité des soins. L’installation pourra s’effectuer en binôme ou en maison de santé afin de garantir une prise en charge pluridisciplinaire des patients », explique Magali Guillot, vice-présidente du Département déléguée à la santé. Le deuxième volet prévoit une aide à l’installation, d’un montant maximal de 10 000 euros, permettant à tout nouveau médecin généraliste s’implantant A 7 Aéroport Lyon-St-Exupéry Vienne Beaurepaire Fotolia Bourgoin-Jallieu A 43 Aéroport Grenoble- St-Geoirs St-Marcellin Lac de Paladru en Isère dans les zones concernées d’acheter le matériel nécessaire à son installation. Le Département souhaite aussi étoffer l’offre de stages avec la faculté de médecine et l’agence régionale de santé (ARS). « Toutes ces mesures vont dans le bon sens, se félicite le professeur Jean-Paul Romanet, doyen de la faculté de médecine de Grenoble. Seulement 15% des médecins diplômés s’installent en libéral, au profit du salariat. C’est pertinent de leur laisser trois ans pour faire leur choix. Mais pour inverser la tendance, il faudrait insister sur les qualités humaines des étudiants. Cela encouragerait les vocations au contact des patients. » INTERVIEW Par Annick Berlioz « DES AIDES ADAPTÉES AUX BESOINS » MAGALI GUILLOT vice-présidente du Département déléguée à la santé 49 A A 48 48 Voiron Lac de Monteynard EN ROUGE LES ZONES QUI MANQUENT DE MÉDECINS Grenoble 3 Lacs de Matheysine Isère Mag  : Comment avez-vous mis en place ce plan d’aides ? Magali Guillot  : Nous avons fait passer un questionnaire auprès des internes pour savoir ce qu’il manquait en Isère pour favoriser leur installation. Nous avons ainsi appris que les étudiants avaient du mal à trouver des formations chez les généralistes. Si 45% souhaitent s’installer en Isère, beaucoup redoutent l’isolement, loin des réseaux de santé. A 41 La Mure Pontcharra Lac du Sautet Lac de Grand Maison F. Pattou
J.S. Faure LES BIBLIOTHÈQUES FACE À L’ILLETTRISME En Isère, 47 000 personnes seraient en situation d’illettrisme. Le Département s’appuie sur les bibliothèques pour les aider. Sabrina a vaincu l’illettrisme en poussant les portes du Lefop. Elle travaille aujourd’hui comme aide médico-psychologique dans une maison de retraite. e suis sortie de l’école à 15 ans sans « Jsavoir lire, écrire et compter. C’était une grande source de souffrance au quotidien  : je ne pouvais ni remplir un chèque, ni aider mes enfants à faire leurs devoirs. Cela m’a aussi handicapée dans ma vie professionnelle, j’ai refusé une promotion de peur de ne pas pouvoir y arriver », témoigne Sabrina De Palma, 57 ans. En 2008, Sabrina a poussé les portes du Lieu d’étude et de formation personnalisée (Lefop), une association grenobloise qui vient en aide aux personnes en situation d’illettrisme par des formations individualisées. « Les personnes dites illettrées ne sont pas analphabètes. Elles ont appris à lire et écrire, mais oublié au fil des années. Certaines sont sorties du cursus scolaire sans les bases nécessaires pour être autonomes », explique Isabelle Kraft, coordinatrice du centre de ressources illettrisme de l’Isère. Aujourd’hui, 2,5 millions de Français, dont 47 000 Isérois sont concernés, soit 7% de la population. > L’ILLETTRISME N’EST PAS UNE FATALITÉ Le Département, responsable de la lecture publique en Isère, a décidé de s’appuyer sur les bibliothèques pour les aider. « Depuis 2014, nous mettons en place des actions de prévention avec les bibliothécaires, mêlant formation et accompagnement des assistantes maternelles et actions en direction des enfants de moins de 3 ans. L’objectif est de donner le goût de lire aux tout-petits, mais aussi de toucher les parents », explique Christel Belin, directrice de la médiathèque départementale de l’Isère. L’autre enjeu est de dédramatiser l’illettrisme. Depuis 2016, le Département aide les bibliothèques à organiser des actions culturelles à destination des personnes en difficulté. L’idée ? Utiliser la musique, le slam, le théâtre, les arts plastiques ou numériques pour aborder l’écriture et la lecture d’une manière ludique et susciter la créativité. Plusieurs projets sont en cours sur le territoire, comme des ateliers contes à destination des écoles primaires dans le Roussillonnais ou encore des séances de découverte des albums jeunesse à Saint-Martin-d’Hères. La lutte contre l’illettrisme passe aussi par la formation des bibliothécaires et la mise à disposition d’outils adaptés. « Les personnes en situation d’illettrisme sont souvent invisibles. Elles utilisent des stratégies pour se faire oublier, comme prétendre CITOYENNETÉ I ENSEMBLE 2,5 millions de Français dont 47 000 Isérois sont en situation d’illettrisme soit 7% de la population. avoir oublié leurs lunettes pour ne pas avoir à lire un panneau. Nous devons savoir interpréter les signes et les orienter vers les structures habilitées pour les aider », explique Alice Vernois, chargée du projet illettrisme au Département. Avec le centre de ressources contre l’illettrisme, la médiathèque départementale a élaboré une malle pédagogique comportant des documents (films, livres, musique…) destinés au public éloigné de l’écrit. Depuis 2016, une journée de prévention et de lutte contre l’illettrisme est organisée en septembre. L’illettrisme n’est pas une fatalité. Sabrina s’en est sortie. Elle a suivi une formation, obtenu un diplôme d’aide médico-psychologique et travaille aujourd’hui dans une maison de retraite. REPÈRES Par Annick Berlioz CINQ ASSOCIATIONS SPÉCIALISÉES Le Lieu d’étude et de formation personnalisée (Lefop)  : Centre social Abbaye, 1, place de la Commune de 1871 à Grenoble. 06 81 38 97 92. Savoirs pour réussir  : 53, place Saint-Bruno, à Grenoble. 04 76 54 47 01 (pour les 16-25 ans). Rebond Lire Vienne  : Centre socioculturel, 6, rue Louis- Leydier, à Pont-Évêque. 06 77 05 10 12. Rebond Lire Roussillon  : 15, rue Wagner, à Salaise-sur-Sanne. 07 68 28 43 07. Ose savoir  : 21, quai de la Bourbre, Bourgoin-Jallieu. 07 83 63 07 38. Numéro Vert gratuit destiné aux personnes en situation d’illettrisme 0800 111 035. #11 I JUILLET/AOÛT 2017 I ISÈRE MAG > > 13 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 1[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 2-3[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 4-5[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 6-7[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 8-9[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 10-11[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 12-13[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 14-15[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 16-17[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 18-19[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 20-21[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 22-23[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 24-25[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 26-27[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 28-29[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 30-31[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 32-33[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 34-35[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 36-37[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 38-39[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 40-41[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 42-43[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 44-45[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 46-47[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 48-49[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 50-51[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 52-53[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 54-55[38] Isère magazine numéro 11 aoû/sep 2017 Page 56