[37] C'est en Touraine n°103 jan/fév 2013
[37] C'est en Touraine n°103 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°103 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Indre-et-Loire

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes pousses de l'économie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
La collectivité mobilisée Le Conseil général se veut exemplaire en faisant partager ces vingts engagements par l'ensemble de ces services. Touraine 2020 : une administration éco-responsable FUTUR > LA TOURAINE S’ENGAGE POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDAIRE DU TERRITOIRE. En ces temps de crises sociales, économiques et environnementales, le Conseil général veut assumer ses responsabilités. Comment ? En intégrant le développement durable à l’ensemble de ses politiques publiques. Prévu pour être traduit en actions concrètes au cours des huit prochaines années, cet engagement a été récemment pris par Christophe Boulanger, vice-président chargé du développement durable. Une charte en fixe le cadre politique et opérationnel : « Touraine 2020 ». Le Conseil général y affiche l’ambition d’être une collectivité volontaire, responsable et exemplaire au service des territoires de Touraine et de ses habitants. CINQ ORIENTATIONS « Touraine 2020 » prend la forme de cinq objectifs (voir En pratique) concrétisés au travers de vingt engagements partagés par l’ensemble des services du Conseil général. La collectivité souhaite montrer l’exemple en intégrant le développement durable dans ses pratiques professionnelles. Le Département va également faire en sorte que ses actions bénéficient à l’activité économique locale ; notamment les secteurs du bâtiment et des travaux publics. Citons également la lutte contre les exclusions, le soutien à la vie associative, à l’économie sociale, à un urbanisme durable économe en espace, à la gestion de la ressource en eau, à la valorisation des déchets… PARTENAIRES Un certain nombre de ces actions est déjà engagé et de nouvelles initiatives vont être lancées progressivement. En effet, certaines suggestions nécessitent une étude de faisabilité. Elles seront mises en place en fonction des opportunités, des projets portés par les collectivités (communes, communautés de communes, etc.) et l'ensemble des partenaires du Conseil général. Contact : developpementdurable @cg37.fr. EN PRATIQUE Les objectifs Pour le Département, choisir le développement durable, c’est viser cinq objectifs essentiels. - Animer un service public départemental de qualité et de proximité. - Renforcer les solidarités et la cohésion sociale. - Construire une économie plurielle, solidaire et responsable. - Favoriser un développement harmonieux et un aménagement équilibré du territoire. - Faire face aux défis environnementaux. 8 N°103 — JANVIER, FÉVRIER 2013 — C’EST EN TOURAINE
Un pont sur les rails SÉCURITÉ > LE CHANTIER DE CONSTRUCTION DU PONT REMPLAÇANT LE PASSAGE À NIVEAU DE NEUILLÉ-PONT-PIERRE VA DÉBUTER. De nombreux incidents routiers, certains graves, ont été constatés au passage à niveau de la RD766 à Neuillé-Pont-Pierre. Ils ont conduit le Conseil général et l'ensemble de ses partenaires (Etat, RFF, Région...) à modifier ce point de rencontre entre la route et le rail. Janvier 2013 : la ligne Tours-Le Mans s’apprête à voir disparaître ce passage classé « préoccupant ». Une notification qui déclenche automatiquement la participation financière croisée de l’État et de Réseau ferré de France (RFF). LE CONSEIL GÉNÉRAL PILOTE Aujourd’hui, le chantier de construction d’un pontroute remplaçant à terme ce passage à niveau entre dans sa phase concrète (voir planning En pratique). Le Conseil général est maître d’ouvrage et pilote de cette opération. Ses services ont réalisé les études réglementaires, obtenu la déclaration d’utilité publique, acheté les terrains, etc. Réseau ferré de France reste maître d’œuvre du démantèlement du passage à niveau. Il aura lieu dès la mise en service du pontroute. 4 500 VÉHICULES/JOUR Aujourd’hui, 4 500 véhicules, dont 30% de poids lourds, circulent quotidiennement sur cette départementale située entre le centre de la commune et l’échangeur A 28. Ils y croisent 25 à 30 convois de passagers et de marchan- dises. Le trafic routier devrait encore augmenter avec la mise en service progressive de la zone d’activités Polaxis. EN PRATIQUE Le planning - Mi-janvier 2013 : début du chantier de réalisation de l’ouvrage d’art (pont). Durée : 10 mois. L’entreprise Eurovia Béton va installer la « base-vie » du chantier, planter les clôtures, nettoyer les emprises foncières, etc. - Novembre 2013-février 2014 : interruption du chantier. - 1 er trimestre 2014 : réalisation des terrassements, de l’assainissement et de la chaussée. Durée : environ un semestre. - Hiver 2014-2015 : exécution de la partie paysagère. Estimation du projet : 6, 7 M €, dont 1,7 M € pour la seule construction du pont. Le Conseil général engage environ 34% du montant total aux côtés de l’État, de Réseau ferré de France (RFF), de la Région et d'EDF. Trafic Entre vingt-cinq et trente convois ferroviaires empruntent la ligne SNCF Tours-Le Mans. C’EST EN TOURAINE — N°103 —JANVIER, FÉVRIER 2013 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :