[37] C'est en Touraine n°102 nov/déc 2012
[37] C'est en Touraine n°102 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Indre-et-Loire

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : près de chez vous, un lieu pour la solidarité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Marie-Amélie le Fur 24 ans, athlète médaillée d’or, d’argent et de bronze aux Jeux paralympiques de Londres 2012 >BLOIS ? Pourquoi C’est en Touraine parle d'elle Le Conseil général accorde une bourse à cette athlète licenciée à Touraine Handisport. Bien plus qu’une icône olympique Des chiffres symboliques : 13 secondes et 26 centièmes. Tel est le temps qu’il aura fallu à Marie-Amélie Le Fur pour passer du statut d’athlète prometteuse à celui d’icône olympique à Londres, le 4 septembre 2012. « Cette médaille d’or est la consécration de nombreuses années de travail, se souvient-elle. Je l’ai partagée avec 80 000 spectateurs fans de sport performance. » Marie-Amélie Le Fur sait que la fenêtre médiatique va se refermer très vite. « J’essaie de répondre aux sollicitations afin de promouvoir le handisport et faire évoluer les mentalités. » Elle incite ainsi les parents à inscrire leur enfant handicapé en club. C’est, selon elle, un excellent moyen de comprendre son handicap et d’être accepté dans la société. INVESTIE DANS L’ATHLÉTISME Comme elle apprit ellemême, encore adolescente, à s’investir dans la pratique de l’athlétisme afin de dépasser le traumatisme de cet accident de scooter la privant d’une jambe. « Quatre mois après, je reprenais l’entraînement. » Notamment en rejoignant Touraine Handisport, seule structure régionale de ce type. « J’y suis toujours, car je m’entends bien avec Marie-Rose Perrin, sa fondatrice, et je m’entraîne à l’AJ Blois-Onzain, mon cocon familial. » Plus famille et amis que jet-set, cette bonne vivante apprécie particulièrement le partage d’un repas, une belle balade en pleine nature... Détentrice d’un master en physiologie de l’exercice et aujourd’hui chargée de communication à EDF, elle garde ses prochains défis bien en vue : les championnats du monde d’athlétisme paralympiques à Lyon en 2013, sans oublier sa qualification aux JO de Rio de Janeiro en 2016. 12 N°102 — NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 — C’EST EN TOURAINE
Chercheur de tradition Bernard Aimé 65 ans, ex-directeur artistique du Petit faucheux >COURÇAY Et le jazz fut ? Pourquoi C’est en Touraine parle de lui Le Département soutient le Petit faucheux qui fête ses 25 années d’existence. L’extraordinaire réputation dont bénéficie le Petit faucheux outre- Atlantique, aussi bien qu’à l’intérieur de nos frontières, aurait-elle à voir avec l’excellence de notre production viticole ? Et cette convivialité tourangelle vantée par les musiciens reçus ici depuis 25 ans est-elle étrangère à ce phénomène ? « Comme nous avions peu de moyens, nous avons tout misé sur la qualité de l’accueil pour attirer les artistes », se souvient Bernard Aimé, programmateur toujours exigeant. Durant ces décennies, il forma un duo, de son propre aveu, parfaitement équilibré, avec Michel Audureau, gestionnaire avisé des lieux. THELONIUS MONK Pourtant, la physionomie de la « plus grande salle spécialisée de jazz de France » avec ses 200 places aurait pu être toute autre… Par exemple si, en 1962, Bernard Aimé avait continué à écouter Eddie Cochran, il n’aurait pas découvert ce 45 tours de Thelonius Monk, chassant ainsi son ennui profond et s'ouvrant les portes de son paradis personnel. « J’ai toujours été attiré par l’originalité, l’inventivité, et c’est valable pour toutes les formes d’art. » Tant mieux pour les amoureux du genre et pour les Tourangeaux qui y trouveront un lieu unique en son genre. Journaliste (Nouvelle République, Jazz Magazine), Bernard Aimé y gagnera ses galons de programmateur et un nouveau métier. Aujourd’hui retraité, il continue à écouter du jazz. Toujours pour son plaisir. ? Pourquoi C’est en Touraine parle de lui Les 8 e Rencontres François Rabelais (23 et 24/11) de l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation reçoivent le soutien du Département. L’étude de notre alimentation doit s’effectuer avec tout le sérieux requis. D’où l’intérêt de la confier à des historiens qui le sont tout autant. Même si, à l’instar de Loïc Bienassis, ils n’ont pas été élevés dans le culte des petits plats maison. Il l’avoue d’ailleurs humblement : « Ce n’est pas réellement dans ma culture familiale : ma mère était le produit des trente glorieuses découvrant le surgelé… » Cela n’a pas mis un frein à la curiosité de cet agrégé d’histoire. Aujourd’hui chargé de mission à l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation (IEHCA), il a coordonné Loïc Bienassis 39 ans, Chargé de mission à l’IEHCA > TOURS la rédaction du volume de l’Inventaire du patrimoine culinaire de la France (Albin Michel) consacré à la région Centre. QUELLE TRADITION ? Avant d’en arriver là, ses recherches consacrées à l’histoire diplomatique du XVII e siècle et ses missions d’enseignement l’ont fait voyager d’Oxford à Aix-en-Provence, en passant par Arras, avant de revenir travailler à Tours, lieu de ses études. « C’est à l’IEHCA qu’ont débuté mes recherches sur l’alimentation. » Désormais, ses travaux portent notamment sur les notions de patrimoine alimentaire et de tradition, deux idées à géométrie variable, car affaire de représentation collective. Dans ce domaine, le Sainte-Maure-de-Touraine et le vin constitueraient les rares symboles identitaires de la Touraine… « Il faut le reconnaître, il est difficile de manger tourangeau à Tours., mais cela n’empêche pas de bien sy nourrir », conclut-il. C’EST EN TOURAINE — N°102— NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 1 3 C’EST EN TOURAINE — N°102 —NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 1 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :