[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Ille-et-Vilaine

  • Format : (210 x 296) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 89,7 Mo

  • Dans ce numéro : un million d'habitants en Ille-et-Vilaine (et vous, et nous).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Magazine ils agissent Le Bénin pour rebondir QUI ? > Neuf jeunes demandeurs d’emploi, dont six bénéficiaires du Rsa, ont suivi un stage de trois mois en Afrique. Objectif (atteint) : retrouver de la confiance et le goût du travail. QUOI ? > Le programme Atlas Bénin est financé par le Département d’Ille-et-Vilaine et encadré par l’association Jeunes à travers le monde (JTM). Sans emploi ici, ils commençaient à baisser les bras. Les mains occupées là-bas, ils ont retrouvé le goût du travail. Là-bas ? C’est le Bénin. Cet été, neuf jeunes demandeurs d’emploi, dont six bénéficiaires du Rsa, ont suivi la proposition du Département d’enrichir leur cv d’une expérience professionnelle de trois mois en Afrique. Hébergés dans des familles, plongés dans une culture radicalement différente, ils en sont revenus transformés. Motivés comme jamais pour raccrocher les wagons d’une insertion professionnelle qui déraillait. Une leçon de vie À Porto-Novo, Erwan a donné des cours d’alphabétisation aux enfants des rues. Emmanuel a professé l’informatique sur des ordinateurs hors d’âge. Sylvain a joué le guide touristique au Jardin des plantes et de la nature. Chef cuisinier multicartes dans un hôtel de la côte, Olivier résume la leçon de vie qu’ils disent avoir reçue. Comme un électrochoc. « Avec peu de moyens, les Béninois font tous les jours la démonstration de leur savoir-faire, de leur courage, de leur débrouillardise, de leur sens de la solidarité… Ça donne envie de se bouger. » Au Bénin, les jeunes ont fait la preuve de leurs compétences et le plein de confiance. « Je me suis prouvé que je pouvais parler en public et rencontrer du monde sans être agressif », note Sylvain. Au Rsa depuis deux ans – « voire plus » –, Quentin confirme les bienfaits du séjour après s’être frotté aux machines d’une usine de production de jus de fruits. « J’avais perdu l’envie de travailler. Je me suis remis bien, mentalement et physiquement. Je suis de nouveau motivé. » Des emplois à la clé Pour mener cette expérience inédite d’insertion professionnelle, le Conseil général s’est appuyé sur Jeunes à travers le monde (JTM). Cette association rennaise qu’il finance a mené les démarches pour inscrire les jeunes comme stagiaires de la formation professionnelle, leur fournir une couverture sociale, le billet d’avion et faire le lien sur place avec une association de confiance, la Passerelle. « Nos animateurs locaux d’insertion ont mobilisé les participants durant une période d’un mois et demi. Nous avons mis en place un dispositif adapté pour leur permettre de financer le matériel nécessaire au séjour. Durant cette période, le Rsa a continué à leur être versé », commente Gwen Le Tallec, en charge de l’insertion professionnelle au Département. In fine, la mobilisation a payé. À leur retour en France, plusieurs d’entre eux ont reçu une proposition d’embauche… au Bénin. Une nouvelle vie a commencé. OLIVIER BROVELLI PHOTO CHARLES CRIÉ De jeunes demandeurs d’emploi ont vécu une expérience professionnelle de trois mois en Afrique. Ici, en compagnie de Franck Pichot (au centre), conseiller général en charge de la politique jeunesse et des partenaires du projet. 54 NOUS VOUS ILLE FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013
VOS QUESTIONS, NOS RÉPONSES Un métier au Conseil général ÉLODIE LESNÉ Technicienne de laboratoire à l’Institut en santé agro-environnement PHOTO THOMAS CRABOT Recours Martine Nadeau, la médiateure du Département. Puis-je contacter la médiateure du Département ? ■ Depuis début 2012, les usagers, utilisateurs d’un service du Conseil général, ou bénéficiaires d’une prestation peuvent avoir recours, en cas de différend avec le Département, à la médiateure du Conseil général d’Ille-et-Vilaine. Si les démarches préalables auprès du service concerné (recours gracieux ou réclamation) ont échoué, la médiateure peut rechercher une solution. Elle apporte dans tous les cas une réponse détaillée. Sur quels sujets peut-elle intervenir ? Action sociale, handicap, collèges, transports, routes, lecture publique, travaux… La médiateure peut intervenir sur l’ensemble des compétences du Département. Si la réclamation se situe en dehors de son domaine d’intervention, la médiateure en avertit le demandeur, l’informe et l’oriente vers l’organisme compétent. Comment contacter la médiateure ? Elle peut être sollicitée par l’intermédiaire de l’un des 53 conseillers généraux. Après ce moment d’écoute et d’échange, il transmet le dossier à la médiateure. À noter : l’élu sollicité n’intervient pas dans la résolution du litige mais il est tenu informé des suites données. Il est possible de formuler directement sa demande auprès de la médiateure via le formulaire en ligne sur www.ille-et-vilaine.fr (rubrique « espace citoyen ») ou par courrier au Conseil général d’Ille-et-Vilaine, par mail ou par téléphone. SITE DE COMBOURG ÂGE 27 ANS DIPLÔMES LICENCE PROFESSIONNELLE EN SCIENCES ET TECHNIQUES DE L’EAU SIGNE PARTICULIER A D’ABORD TRAVAILLÉ DANS UN LABORATOIRE DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION « Les analyses de l’eau sont un élément de santé publique » Que faisiez-vous il y a cinq minutes ? J’analysais par chromatographie ionique un échantillon d’eau provenant d’une station d’épuration. Au service hydrologieenvironnement du laboratoire, avec deux autres techniciens, nous nous répartissons les analyses. Nous travaillons sur les eaux usées, les eaux superficielles (celles des rivières ou de baignade), les eaux potables et les eaux industrielles. Les collectivités, les syndicats en charge des eaux ou les industriels nous apportent des échantillons. Nous devons être réactifs parce que la nature de l’eau évolue rapidement dans le temps. Nous traquons entre autres les nitrates, les phosphates, les sulfates, les micropolluants organiques et minéraux. C’est un domaine très réglementé. Que ferez-vous demain à la même heure ? Je travaillerai à la mise au point de nouvelles analyses. C’est essentiel pour un laboratoire public, de continuer à fournir de nouveaux services pour s’adapter aux besoins des usagers. Nous sommes accrédités désormais pour doser le cyanure dans l’eau et nous sommes en cours d’accréditation pour la détection des hydrocarbures. Ce sont des analyses beaucoup plus rares qui nous sont plutôt demandées par des industriels. Qu’est-ce qui se passerait si vous n’étiez pas là ? Vous ne sauriez rien sur la qualité de l’eau que vous buvez ou de celle qui est rejetée dans l’environnement. C’est quand même une question importante de santé publique. Au XIX e siècle, Pasteur affirmait : « Nous buvons 90% de nos maladies. » DR Pour contacter la médiateure du Département > ille-et-vilaine.fr, rubrique « espace citoyen » > Tél. : 02 99 02 49 00 > mediation@cg35.fr Comment votre métier va-t-il évoluer dans les dix années à venir ? La réglementation va sans doute diminuer encore les taux acceptables de concentration d’éléments jugés dangereux. On ne pourra plus se contenter de donner des valeurs « inférieures à 0,5 mg/l » par exemple. Il faudra être plus précis. Les matériels vont devoir évoluer. Retrouvez la sélection de livres en pages 38 et 39 de l’agenda distribué avec le magazine. RECUEILLI PAR CÉCILE ROBIN FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013 NOUS VOUS ILLE 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 1[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 2-3[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 4-5[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 6-7[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 8-9[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 10-11[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 12-13[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 14-15[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 16-17[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 18-19[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 20-21[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 22-23[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 24-25[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 26-27[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 28-29[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 30-31[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 32-33[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 34-35[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 36-37[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 38-39[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 40-41[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 42-43[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 44-45[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 46-47[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 48-49[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 50-51[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 52-53[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 54-55[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 56