[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Ille-et-Vilaine

  • Format : (210 x 296) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 89,7 Mo

  • Dans ce numéro : un million d'habitants en Ille-et-Vilaine (et vous, et nous).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
EN DIRECT DES 7 PAYS>RENNES Double Rachel Jouvet, victime de violences conjugales, et Isabelle Féné qui interprète la jeune femme sur scène. À Melesse Rachel des larmes au drame THÉÂTRE La comédienne Rachel Jouvet met en scène son histoire d’amour tragique pour dénoncer les violences faites aux femmes. PHOTO FRANCK HAMON ERDF RECRUTE EN BRETAGNE ■ ERDF Bretagne va recruter 70 personnes cette année (en CDI et en alternance). Les candidats intéressés ont jusqu’au 8 février pour consulter les offres de postes et déposer leur CV en ligne sur erdfrecrute-enregion.fr. Si le candidat correspond au profil, un entretien lui sera proposé le 15 ou le 16 février au Stade rennais. Un deuxième entretien à suivre validera le recrutement. Sur le site du Stade rennais, les candidats pourront également échanger avec des personnes qui exercent le métier pour lequel elles postulent. Ils pourront s’informer sur l’actualité de la distribution d’électricité ou assister à des conférences. ■ Amoureuse à 17 ans. Maman à 18 ans. Battue, humiliée puis harcelée… D’enlèvement en procès, l’histoire d’amour de Rachel a sombré dans un bain de sang. Son père est abattu d’un tir de carabine par son ex-compagnon. C’était il y a treize ans. La vie de Rachel bascule dans le néant, sous les yeux de sa fille. Le théâtre comme exutoire La jeune femme s’est reconstruite comme elle a pu. Elle a délaissé la banque pour embrasser la scène, sans quitter Melesse. « On n’a qu’une vie. On ne sait pas combien de temps elle durera. Alors je préfère vivre libre. » Pendant huit ans, le théâtre lui a servi d’exutoire pour vivre d’autres destins que le sien. Jusqu’au jour où Rachel a décidé de tout dire, tout écrire. « Pour explorer l’horreur que je porte en moi. » Avec Je te veux impeccable, la comédienne s’est faite auteure, aidée par le metteur en scène Loïc Choneau. Ce récit intime est celui de sa romance tragique. Pour un collant filé De la première œillade à l’ultime regard assassin, Rachel livre ses confidences sincères, sans pathos. « J’étais une plante verte, un objet sexuel, tout sauf une femme, se souvient-elle. Le titre de la pièce fait écho à une remarque balancée la première fois pour un collant filé. » Pour tenir ses émotions à distance, Rachel a confié son rôle à une comédienne. Elle, elle préfère se concentrer sur les débats qui suivront les représentations. Son expérience douloureuse l’a transformée en militante de la cause des violences faites aux femmes. Rachel est retournée au lycée pour prévenir, informer et détecter. « La justice a pris mon cas au sérieux quand l’affaire est arrivée aux assises. J’ai appris en regardant la télévision que je faisais partie des femmes battues, regrette-t-elle. Les discours ont évolué. La prise de conscience est réelle. Mais l’aide aux victimes est insuffisante. » La jeune femme plaide pour d’autres solutions qui placeraient les femmes en lieu sûr, à l’abri des coups. « En me réfugiant chez mes parents, je les ai mis en danger. » Rachel ne passera pas sous silence les fragilités des hommes violents. À 34 ans, elle se dit toujours « en sursis ». Sa peine, devenue pièce, interpelle aujourd’hui les consciences. OLIVIER BROVELLI Je te veux impeccable, mardi 19 février (20 h 30), salle de la Forge à Saint-Grégoire (02 99 23 19 23). 34 NOUS VOUS ILLE FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013
À Rennes la Maison de l’Europe forme des citoyens BRUXELLES Vingt ans après le traité de Maastricht, la Maison de l’Europe informe toujours les citoyens sur l’esprit, les institutions et nos voisins de l’Union européenne. Une vocation La Maison de l’Europe est une association d’intérêt général à caractère éducatif et culturel. Elle s’emploie à rapprocher l’Union européenne (UE) de ses citoyens, en leur donnant les clés pour mieux la comprendre et se l’approprier. Espace de documentation, la Maison de l’Europe informe sur les institutions, le projet et les politiques communautaires. Elle organise aussi des formations, des animations et des événements pour développer la connaissance des états membres de l’UE. Quinze Relais Europe relaient son action dans le département avec l’aide du Conseil général (25 000 €). 2013 année des citoyens Il y a vingt ans, le traité de Maastricht consacrait la citoyenneté européenne. En 2014, les Européens éliront leurs représentants au Parlement, à Bruxelles. Pour la Commission, ces deux événements font de 2013 l’« Année européenne des citoyens ». La Maison de l’Europe relaiera le message en organisant un séminaire de formation (16-17 février), des ateliers, des cafés citoyens (mars), un forum eurocitoyen (novembre)… Avec l’objectif PHOTO FRANCK HAMON UE Julien Cahu, directeur de la Maison de l’Europe et Jeanne-Françoise Hutin, présidente. d’informer les Bretons sur les droits de la citoyenneté européenne et d’encourager leur participation au prochain scrutin. Une quinzaine Du 11 au 22 mars, la Maison de l’Europe mettra l’Irlande à l’honneur. Conférences, débats, rencontres culturelles, quizz, animations jeune public… À Alléger l’ordonnance En complément des soins conventionnels, le lien avec l’animal apaise et évite le recours aux psychotropes. « C’est aussi un moyen de s’exprimer, d’entretenir l’échange avec les autres », explique le Dr Laure Jouatel, médecin coordinateur des Ehpad- CIAS Rennes Ouest, le réseau qui accompagne les personnes âgées. Depuis deux ans, aux Champs-Bleus, trois groupes de personnes volontaires atteintes de troubles de la mémoire, cognitifs ou moteurs, suivent deux heures de médiation par semaine. « Le travail avec Elsie stimule les personnes dépressives qui peinent à réagir et les personnes aphal’heure de la présidence irlandaise du Conseil de l’UE, la quinzaine irlandaise brossera le portrait du tigre celtique et de sa contribution à la construction européenne. O.B. Retrouvez la programmation détaillée sur www.maison-europe-rennes.org Contact Maison de l’Europe de Rennes et Haute-Bretagne, 10 place du Parlement de Bretagne, à Rennes. Tél. : 0299795708. Au poil Caresser l’animal, une méthode douce pour retrouver de l’agilité. PHOTO FRANCK HAMON À Vezin Elsie le retriever soigne les personnes âgées SANTÉ À l’Ehpad des Champs-Bleus de Vezin-le-Coquet, près de Rennes, la rééducation passe par les caresses faites à Elsie. Une thérapie toute en douceur, qui soigne et apaise. ■ Mardi, 17 heures. Pour MadameL., la séance de médiation animale démarre. « Aujourd’hui nous allons travailler l’amplitude de votre bras gauche », annonce Emmanuel Doumalin de l’association Umanima-AZBR. MadameL., se remet d’un AVC. Elle a besoin de mouvements doux pour retrouver son agilité. Elsie, jeune golden retriever, s’allonge devant elle. MadameL.commence à la caresser du cou jusqu’aux pattes. « Je me contente d’accompagner ses gestes, explique Emmanuel Doumalin. C’est un prétexte pour développer la motricité de sa main gauche. » siques qui n’ont que le corps pour s’exprimer », constate Emmanuel Doumalin. 1h30 de travail et de tendresse plus tard, la séance touche à sa fin. MadameL. a mis du sien pour atteindre la patte avant et l’oreille gauche de la chienne. « Avant l’été, elle ne pouvait pas déplier ses doigts », indique Emmanuel Doumalin. « Pour faire leur toilette, prendre leur repas ou se déplacer en fauteuil roulant, les personnes gagnent en agilité, en confiance aussi », apprécie Karine, aide-soignante aux Champs-Bleus. LAURA BOURGAULT Contact association Umanima-AZBR, La Budorais, 35590 Saint-Gilles zootherapie.asso.fr FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013 NOUS VOUS ILLE 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 1[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 2-3[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 4-5[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 6-7[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 8-9[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 10-11[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 12-13[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 14-15[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 16-17[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 18-19[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 20-21[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 22-23[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 24-25[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 26-27[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 28-29[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 30-31[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 32-33[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 34-35[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 36-37[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 38-39[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 40-41[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 42-43[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 44-45[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 46-47[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 48-49[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 50-51[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 52-53[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 54-55[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 56