[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
[35] Nous Vous Ille n°100 fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général d'Ille-et-Vilaine

  • Format : (210 x 296) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 89,7 Mo

  • Dans ce numéro : un million d'habitants en Ille-et-Vilaine (et vous, et nous).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Retour aux sources Après 37 ans de carrière en région parisienne, Georges et Monique sont revenus « au pays ». Ils ont emménagé à Saint-Malo en juin 2012. chute. Originaire du Sud, ce fonctionnaire immatriculé 35 depuis sept ans ne regrette pas son déménagement : « Rennes est une ville dynamique qui fait peu parler d’elle. À tort. Elle est aussi située à deux heures de Paris. Bientôt à 1h37 avec l’arrivée de la LGV. Saint-Malo est à quarante minutes. Idem pour Brocéliande. » Qu’est-ce qui a motivé son emménagement en Ille-et-Vilaine ? Une mutation, comme une promesse d’évolution professionnelle. Le travail, voilà ce qui dope la démographie départementale. Rennes, comme une locomotive « En Ille-et-Vilaine, la principale raison de la captation de population découle du dynamisme économique rennais, explique Olivier David, directeur du laboratoire Espaces et sociétés de l’université de Rennes 2. Ce bassin d’emplois a été moins touché que la moyenne par la crise. Il continue d’être attractif. » Les données Insee confirment l’analyse du géographe. Entre 1999 et 2008, quelque 77 000 nouveaux habitants se sont installés dans l’aire urbaine rennaise. Ils se sont notamment fixés à proximité des axes routiers partant de Rennes et desservant Saint-Malo, Saint-Brieuc, Nantes et plus récemment Fougères. La zone d’influence de la capitale bretonne s’est alors étendue à 205 communes et 650 000 habitants. Quid des autres « Partir d’Ille-et-Vilaine ? La question ne s’est jamais posée. » « pôles » du département que sont Vitré, Saint-Malo, Redon et Fougères ? Toutes ces aires urbaines ont gagné des habitants durant la même période – entre 1 100 et 3 000 en moyenne. Si Saint-Malo ou Fougères voient leur population diminuer, c’est au profit de leur couronne urbaine. Plus de retraités, plus de bébés Rennes capte la majorité des nouveaux arrivants actifs en Ille-et-Vilaine. La Côte d’Émeraude attire, elle, la plupart des retraités. Les « cheveux gris » représentent un tiers des nouveaux arrivants en Ille-et-Vilaine. Des gens comme Monique et Georges, par exemple. Dans leur nouvel appartement malouin qui sent encore la peinture fraîche, ces natifs de la cité corsaire racontent leurs 37 années d’exil professionnel en Ile-de-France. « Cette période de notre vie est passée si vite… En quittant Saint-Malo, nous savions que nous reviendrions ici un jour ! », insiste Georges, 62 ans. Une fois à la retraite, Monique a décidé son époux à quitter l’agitation parisienne pour la quiétude iodée malouine. « Nous avons eu le déclic lorsque nous avons visité cet appartement. D’ici, nous sommes à quelques minutes des remparts et bientôt face à la médiathèque. » Avec ses yeux rieurs et son sourire communicatif, Monique conclut l’échange sur le pas de la porte : « Pour nous, il n’y aura plus de déménagement. Nous ouvrons là la dernière parenthèse de notre vie. » 14 NOUS VOUS ILLE FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013
La revanche des campagnes (ou presque) Hier en perte de vitesse, les campagnes départementales gagnent aujourd’hui des habitants. Entre 2002 et 2007, selon l’Insee, « 260 000 personnes se sont installées dans les campagnes bretonnes, dont 100 000 en provenance des grandes agglomérations ». C’est le cas de Grégory et Clémentine, deux Rennais de naissance. Au moment d’investir dans l’immobilier, ces trentenaires ont eu le choix : acquérir un 60 m² à Rennes ou une maison à Crevin, à 30 km au sud de la capitale régionale. Ils ont opté pour l’option périurbaine. « Le prix du foncier nous a fait relativiser les vingt minutes de voiture pour rejoindre notre travail. Le cadre de vie et le calme de la campagne sont des atouts ! », explique le couple. Que l’on quitte Saint-Malo, Vitré, Fougères ou Redon pour une commune excentrée, l’argumentaire est identique. Reste que toutes les communes rurales ne bénéficient pas du dynamisme des agglomérations. La majorité des communes limitrophes de la Manche et de la Mayenne affichent depuis 1975 des soldes migratoire ou naturel en deçà de la moyenne départementale. Louis Pautrel, maire de Le Ferré et conseiller général du canton de Louvigné-du-Désert, n’élude pas le problème : « Mes concitoyens me réclament des voisins. À nous d’innover pour convaincre de nouveaux arrivants de nous rejoindre ! » L’édile liste les projets : recrutement d’un médecin par la communauté de communes, déploiement de la fibre optique, création de nouveaux équipements… Suffisant pour inverser la courbe démographique ? Verdict d’ici une dizaine d’années. PHOTO FRANCK HAMON Les maternités tournent à bon régime Direction Gahard, une petite commune au nord de Saint-Aubin-d’Aubigné. Dans un lotissement de maisons récentes, voici celle de Sylvain et Gwen. Lui est commercial à la Route du meuble près de Rennes. Elle travaille comme technicienne d’intervention sociale et familiale à Fougères. Ces deux-là ne figurent pas sur la liste des nouveaux arrivants d’Ille-et-Vilaine. Ils y ont grandi et ne l’ont jamais quittée. « Partir d’Ille-et-Vilaine ? La question ne s’est jamais posée. Nos familles, nos études et nos boulots nous ont poussés à rester ici », explique Gwen entre deux rires avant de présenter une nouvelle habitante. Elle s’appelle Enora. Cette enfant aux yeux bleus ronds comme des billes est née le 2 mars 2012. Elle pourrait postuler au titre de millionième habitant du département. « Quand Enora est arrivée, nous ne nous sommes jamais dit : « Attention, c’est la crise ! » Après la maison, avoir un enfant était la suite logique de notre vie de couple. » Une suite logique qui remplit les maternités du territoire. En 2040, 1,3 million d’habitants En 2011, l’Ille-et-Vilaine a dépassé la barre des 13 000 naissances annuelles. Le département affiche un taux de natalité légèrement supérieur à la moyenne nationale. Contrairement aux autres départements bretons, la balance entre les naissances (13 161) et les décès (7 461) est largement excédentaire en Ille-et-Vilaine. Assez pour asseoir le boom démographique départemental. Les analystes de l’Insee tablent, d’ici 2040, sur + 0, 87% d’augmentation annuelle pour les plus prudents, et + 1,13% pour les plus ambitieux. L’Ille-et-Vilaine compterait alors entre 1 177 000 et 1 326 000 habitants, des côtes du pays malouin aux terres redonnaises, et des forêts de Brocéliande aux plaines vitréennes. ■ Association Patrick, Claudine et Bernard vivent dans la région rennaise. Ces quinquagénaires adhèrent à l’association AVF qui aide à l’intégration des nouveaux venus. Chercheur Olivier David dirige le laboratoire Espaces et sociétés à Rennes 2. Ce géographe décrypte les enjeux du boom démographique. FÉVRIER-MARS-AVRIL 2013 NOUS VOUS ILLE 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 1[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 2-3[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 4-5[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 6-7[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 8-9[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 10-11[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 12-13[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 14-15[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 16-17[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 18-19[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 20-21[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 22-23[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 24-25[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 26-27[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 28-29[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 30-31[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 32-33[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 34-35[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 36-37[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 38-39[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 40-41[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 42-43[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 44-45[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 46-47[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 48-49[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 50-51[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 52-53[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 54-55[35] Nous Vous Ille numéro 100 fév/mar 2013 Page 56