[34] L'Hérault n°260 octobre 2016
[34] L'Hérault n°260 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°260 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (192 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : viticulture, cap sur l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
TERRITOIRE Offrir des services accessibles à tous Le Département de l’Hérault et l'État veulent améliorer l’offre de services sur le territoire. Une large concertation est en cours pour élaborer un plan d’actions d’ici à la fin 2016. P ermettre à tout un chacun d’accéder rapidement aux services indispensables, c’est l’objectif que le Département de l’Hérault et l'État souhaitent atteindre d’ici six ans dans tous les domaines touchant à la vie quotidienne  : commerces de première nécessité, transports, santé, éducation, services sociaux, numérique… Mot d’ordre  : l’équité territoriale. La démarche consiste à mettre en œuvre dès 2017 un « Schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public », en application de la loi sur la Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe). Un plan d’actions très concret dont l’élaboration est en cours. 20 — Octobre 2016 Ce plan s’appuie en premier lieu sur une enquête de l’Insee publiée début septembre. Celle-ci étudie des gammes de services définies en fonction du public visé (jeunes, parents, seniors), ainsi que les temps de trajets pour s’y rendre. Si les habitants de l’Hérault apparaissent plutôt bien lotis, notamment grâce à un bon maillage routier, l’étude pointe de réelles disparités territoriales. Ainsi, les franges montagneuses du nord et de l’ouest de l’Hérault sont sous-équipées. Autre faiblesse majeure  : de nombreux secteurs manquent de gymnases et de terrains de football. Le schéma tiendra également compte des avis exprimés par les habitants de l’Hérault. Ceux-ci ont été largement sollicités, du 7 septembre au 8 octobre, de même que les intercommunalités. Quels sont les services les plus utiles, selon eux ? Et sont-ils accessibles ? Les réponses à ces questions permettront d’affiner l’analyse et de bâtir le plan d’actions. Si les habitants de l’Hérault apparaissent plutôt bien lotis, notamment grâce à un bon maillage routier, l’étude pointe de réelles disparités territoriales. Ainsi, les franges montagneuses du nord et de l’ouest de l’Hérault apparaissent sous équipées. L’ambition est de mobiliser l’ensemble des opérateurs de services publics et privés, par exemple l’Agence régionale de santé, l’Ordre des médecins, La Poste, la Caisse d’allocations familiales, les intercommunalités, la Fédération de la boulangerie, etc. Ces opérateurs prendront en charge la mise en œuvre de solutions concrètes. Parmi les pistes déjà évoquées  : implanter de nouvelles Maisons de services au public (il en existe cinq actuellement), développer les mutualisations, renforcer l’accès au très haut débit… « À l’avenir, l’accès aux services sur les territoires où ils ne sont plus présents passera par le développement du numérique, assure Pierre Bouldoire, premier vice-président du Conseil départemental. Par exemple, en milieu rural, où le nombre de médecins a diminué, le très haut débit devrait faciliter la mise en place de la télémédecine. » Cinq Maisons de services au public existent déjà dans l’Hérault à  : - Roujan (photo) - Olargues - Olonzac - Capestang - Lodève
Le très haut débit pour tous en 2022 En 2022, 100% des Héraultais pourront accéder au très haut débit. Le Département a lancé pour cela un programme d’équipement ambitieux. Il bénéficie désormais du soutien affiché de l'État. U ne nouvelle étape a été franchie dans le projet de déploiement du très haut débit sur le territoire héraultais d’ici à 2022. Le 26 août, l'État a donné au Département de l’Hérault son accord de principe au financement du programme à hauteur de 57 millions d’euros. Une subvention très attendue, qui représente 19% du coût total, estimé à 300 millions d’euros. Le Département de l’Hérault s’est engagé en avril 2015 dans ce projet ambitieux. L’objectif est que 93% des foyers soient raccordés à internet par fibre optique d’ici à 2022. Ce raccordement assurera un débit minimum de 100 Mbit/s, qui pourra augmenter jusqu’à 200 Mbit/s, voire 1 gigabit dans les années suivantes, au lieu de 1 à 2 Mbit/s avec une ligne ADSL classique ! Pour les 7% de foyers restants, des solutions alternatives permettront d’accéder au très haut débit (30 Mbit/s) et de préparer un futur déploiement de la fibre optique. Les grands opérateurs équipent progressivement les zones urbaines et péri-urbaines, mais ils délaissent les zones rurales où réside pourtant un tiers de la population. Il incombe donc au Département d’agir pour garantir l’équité territoriale. Il financera lui-même une partie du programme, aux côtés de l'État, de la région Occitanie et du Fonds européen de développement régional (Feder). Le reste du financement sera pris en charge par un industriel privé, dans le cadre d’une délégation de service public concessive d’une durée estimée entre 25 et 30 ans. Le délégataire sera désigné courant 2017. Pierre Bouldoire, premier vice-président du Conseil départemental de l’Hérault « Une question d’équité » « Nous sommes très satisfaits du soutien que l'État apporte à notre projet. Le très haut débit représente un enjeu majeur. Il permettra de renforcer notre attractivité économique et de faire de l’Hérault un territoire pilote. Les entreprises, le secteur de la santé, les administrations ont besoin d’échanger rapidement des données volumineuses. Cela favorisera également le maintien de la population en milieu rural. C’est une question d’équité entre urbain et rural, fondamentale pour nous, élus du Conseil départemental. L’impact sera positif avant même la mise en place du très haut débit  : le chantier d’installation de la fibre optique devrait créer environ 400 emplois. » Calendrier 2017 Attribution de la délégation de service public pour l’installation de la fibre optique. Lancement des travaux. 2018 10 000 foyers et entreprises connectés en fibre optique. 2019 à 2022 Chaque année, 40 000 à 60 000 foyers et entreprises seraient raccordés à la fibre. www.herault.fr Octobre 2016 — 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :