[34] L'Hérault n°260 octobre 2016
[34] L'Hérault n°260 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°260 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (192 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : viticulture, cap sur l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DOSSIER L’œnotourisme est en marche Le monde du vin, du tourisme et de la randonnée ont uni leurs forces autour d’un projet commun  : les Œno-Rando en Hérault, un concept unique dans l’Hexagone. M ettre en place des itinéraires de randonnée sécurisés et aménagés au cœur des vignobles héraultais  : ce projet, impulsé par le Conseil départemental, Hérault Sport et Hérault Tourisme, avec le Comité départemental de la randonnée pédestre et Coop de France LR*, s’est concrétisé en 2013 avec la création d’un premier sentier à Cabrières. Depuis, Œno-Rando a fait du chemin. Dix caves coopératives ont déjà été accompagnées dans cette démarche qui rapproche grand public et vignerons. Les balades, libres ou guidées mais toujours accessibles, commencent et se terminent au caveau. Poésie à Saint-Saturnin, art et sculpture à Montagnac, biodiversité à Abeilhan ou encore histoire à Montpeyroux  : chaque circuit a son identité et bénéficie d’un balisage, 14 — Octobre 2016 d’une signalétique et d’une communication communes. Il nécessite en moyenne 13 000 euros d’investissement. Le jeu en vaut la chandelle  : outre un gain de notoriété, les caveaux voient leurs ventes bondir de 25 à 30% certains week-ends. L’initiative, elle, a été récompensée lors du 1er Concours national de l'œnotourisme coopératif, en juin dernier. Aujourd’hui, le Département veut aller plus loin. Il travaille à la création d’une route œnotouristique qui aurait pour particularité d’offrir des micro-circuits, avec des caveaux étapes à même de diffuser une offre large, incluant hébergement et restauration, animations culturelles et loisirs de plein air. Une manière de valoriser à la fois nos vins et nos territoires. * Fédération des caves coopératives de la région. Thierry Boyer, sommelier-conseil découvreur de vins. Soyez Vincœurs ! Le Département lance un savoureux concours ouvert à tous les Héraultais (majeurs). Les lauréats, tirés au sort, participeront à l’un des ateliers « vins et mets » organisés dans treize villes héraultaises tous les lundis à partir du 10 octobre. Au menu  : présentation et dégustation de vins par le sommelier-conseil découvreur de vins Thierry Boyer, et recette en accord, mitonnée par un chef. Chaque participant repartira avec le diplôme d’ambassadeur « Vincœurs et Saveurs en Hérault ». Tentez votre chance, en vous inscrivant sur le site www.herault.fr À vos baskets Les fiches Œno-Rando, créées par la FFRandonnée Hérault, en collaboration avec Hérault Tourisme, fournissent aux randonneurs le descriptif et la carte IGN de la randonnée mais aussi de nombreuses informations sur les sites  : curiosités, faune, flore, gastronomie et caractéristiques viticoles du lieu visité. Elles sont disponibles dans les offices de tourisme, collectivités locales concernées, caves coopératives et en téléchargement à partir du lien suivant  : http://herault.ffrandonnee.fr/html/26/fiches-randos-heraultet-fiches-balade Pour organiser vos week-ends  : www.herault-loisirs.fr
Comment le Département soutient la viticulture de terres en cours d’aménagement (valorisation de friches, aires d’alimentation de captages 11 200 ha d’eau potable, abords d’infrastructures, etc) 3 M € pour financer les grands projets d’irrigation (aqueduc Aqua Domitia et réseaux secondaires) Promotion 40 événements « Vincœurs & Saveurs » pour promouvoir les vins et les producteurs du territoire et nos délicieuses routes des vins Soutien à la filière 60 organisations professionnelles aidées dans la réalisation de leurs missions de soutien au développement de la viticulture. 150 000 € pour financer l’Observatoire viticole, (œnothèque, site internet, colloques et soirées professionnelles) Hydraulique agricole  : 3 000 000 € Lutte biologique contre le ver de la grappe  : 370 000 € Observatoire viticole  : 150 000 € 33 dossiers d’aide à l’acquisition de matériel dans les Cuma (coopératives d’utilisation de matériel agricole) 17 211 ? caves coopératives et caves particulières engagées dans la lutte biologique par confusion sexuelle*, pour un total de 5 328 ha * Diffuseurs de phéromones empêchant les papillons de ver de la grappe de trouver des femelles Divers  : 726 000 €  ! Aide aux organisations professionnelles agricoles  : 1 200 000 € Œnotourisme  : 150 000 € Budget 2016 de la filière viticole  : 5,6 M € Octobre 2016 — 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :