[34] L'Hérault n°259 septembre 2016
[34] L'Hérault n°259 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°259 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (192 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, c'est la rentrée dans les collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
eullègas de l'Hérault en chiffres Le Département consacre cette année 37,2 M € à la construction et à l'entretien des collèges ainsi qu'à la vie des collégiens. Revue de détail. sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) 1 euro collèges publics accueillant 42 943 élèves et 23 collèges privés pour 8 486 élèves Somme que les parents d'un enfant entrant en 6° ont à payer pour l'achat d'une licence de sport scolaire, grâce au COUPON SPORT offert par le Département (pour un tarif annuel de 14 euros, soit une remise de 13 euros). w d 10 collèges équipés de tablettes numériques à Clermont-l'Hérault, Roujan, et Montpellier (Las Cazes et les Garrigues) e de produits bio, régionaux ou labellisés sont servis dans les restaurants scolaires élèves, du collège au lycée, utilisent les services du transport scolaire. L'Hérault consacre 45,5 M € par an au transport de passagers (scolaires et autres), dont 9 M € versés aux agglomérations de Béziers, Agde, Sète, Etang de l'Or et à la Métropole de Montpellier pour le transport scolaire. Soit une aide de 38%. « L'Hérault est le seul département de la grande région à consentir cet effort, témoigne Kléber Mesquida, président du Conseil départemental. Si les transferts de compétences ne nous permettaient plus de le faire, nous trouverions d'autres moyens pour aider ces collectivités. » 10 — Septembre 2016 unités de production culinaires (UPC)  : Agde, Fabrègues, St-Clément-de-Rivière, Lansargues et Puisserguier. Elles servent 18 000 repas/jour dans 54 collèges. Les autres collèges disposent d'une cuisine intégrée où sont approvisionnés par une collectivité tierce (région, commune ou autre). 60% des collégiens sont demi-pensionnaires. prix moyen du repas au collège Le Département verse une aide aux familles à revenus modestes (de 0,60 à 120 euro par repas).10 000 jeunes sont concernés. du coût global du transport est pris en charge par le Département I familles exonérées
VENDANGES « À nos débuts, il s’agissait d’un coup de main non négligeable. Aujourd’hui, le but est d’expliquer au public en quoi consiste notre métier. » À vos sécateurs… Prêts ? Coupez ! Fruit d’une année de labeur, les vendanges sont également synonymes de partage. De nombreux vignerons invitent petits et grands à mettre la main aux grappes, le temps d’une journée. C haque année, ils viennent vendanger au Chemin-des-Rêves, à Saint-Gély-du-Fesc*, près de Montpellier  : jeunes couples, retraités, familles… Benoît Viot, propriétaire du domaine, les trouve « appliqués et très motivés ». « De plus en plus de gens estiment inconcevable d’habiter une région viticole sans en vivre les moments clé. À commencer par les vendanges, perçues comme un passage obligé. » Ici, les journées débutent à la fraîche, matériel fourni. Puis, après deux à trois heures de récolte, place au piquenique et à la découverte des vins du domaine. « À nos débuts, il s’agissait d’un coup de main non négligeable. Aujourd’hui, le but est d’expliquer au public en quoi consiste notre métier. » Un avis partagé par Françoise Ollier, dont les parents faisaient déjà de l’œnotourisme il y a quarante ans. « C’est aussi une question d’image et de valorisation, car cette démarche permet de booster la vente directe et de fidéliser les clients, tout en contribuant au développement du territoire. » À Fos, le domaine Ollier Taillefer multiplie donc les animations, dont la fameuse balade des vendanges**  : 8 km dans les vignes de l’AOC Faugères. « L’occasion de couper quelques grappes et de partager le casse-croûte des vignerons. Puis, de suivre l’itinéraire du raisin en cave avant de déguster nos vins et des produits locaux. » Autant de rendez-vous conviviaux… à consommer sans modération. * Le 18 ou le 25 septembre selon la vendange et la météo. Gratuit. ** Le 15 septembre, 10 € . Visite de la cave les 23 et 24 septembre. INTEMPÉRIES Le Département aux côtés des viticulteurs Le 17 août, un important épisode de grêle a frappé l’est du département de l‘Hérault. Les dégâts sur les vignes et exploitations agricoles sont importants. Selon la Chambre d’agriculture, le bilan est de 1 500 ha de vignes dévastés sur le secteur du pic Saint-Loup et 600 ha sur l’est de Montpellier. Il est probable que la moitié des surfaces concernées soient touchées à 100%. L’événement a affecté 5 communes de l’appellation Pic Saint-Loup et 60 exploitations représentant 150 emplois. Kléber Mesquida, président du Département et député de l’Hérault, a déclaré à la profession  : « Cet épisode de grêle inédit cause un grand émoi au sein de la profession viticole, à quelques jours des vendanges. Le Département a toujours mis en œuvre des politiques de soutien à la viticulture. » Et Kléber Mesquida d'annocer  : « Les aides classiques seront donc renforcées par des aides exceptionnelles qui seront votées en assemblée au mois d’octobre. Vous pouvez compter sur la solidarité pleine du Département. Par ailleurs, la grêle n'étant pas éligible à l'état de catastrophe naturelle, il est urgent de se mobiliser tous ensemble, aux côtés des parlementaires, pour saisir les ministres concernés et appuyer la possibilité de déroger à la règle. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. » Septembre 2016 — 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :