[34] L'Hérault n°221 février 2013
[34] L'Hérault n°221 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°221 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (192 x 240) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'abonnement à L'Hérault, ça marche !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
INITIATIVES LOCALES American papilles Dans Les Terroiristes du Languedoc, le réalisateur Ken Payton souligne le dynamisme de la viticulture héraultaise et le savoir-faire de vignerons engagés dans des démarches éco-responsables. R écompensé au festival Œnovidéo 2012, son premier longmétrage, Mother vine (La vigne mère) n’est pas passé inaperçu. Après ce film tourné au Portugal, c’est en Languedoc, et surtout dans l’Hérault, que Ken Payton a posé sa caméra, avec l’aide du Conseil général. Objectif : exposer sa vision de la nouvelle réalité vinicole d’ici. Après plusieurs repérages et rencontres, le réalisateur a arrêté son choix sur douze vignerons. Jeunes ou anciens, hommes 40 —Février 2013 et femmes : ils représentent une large sélection d’AOC, de terroirs et de pratiques culturales. Dans ce documentaire tourné en mai et en septembre 2012, il est également question de l’innovation en vinification, des réalités économiques de la viticulture et de producteurs très engagés. Disponible en DVD courant 2013 (sur internet), ce film participera à plusieurs festivals en France et aux Etats-Unis. De quoi faire briller un peu plus les vins du Languedoc… Ken Payton, écrivain et réalisateur californien, spécialisé dans le vin « Ici, c'était comme si j'étais chez moi… » « Je me suis senti attiré par le Languedoc dès ma première visite. Au cœur de ses vignes, au milieu de paysages aussi vastes qu’imprenables et de collines moutonnantes ou rocheuses, j’ai trouvé que cette région ressemblait au Far West. Tourner ici, c'était comme si j'étais chez moi… J’ai voulu traduire l’innovation, l’inégalable diversité des terroirs et des vins et la forte préoccupation environnementale des vignerons... Mon objectif étant de divertir et d'éduquer les amateurs de vins et les faiseurs d’opinions à travers le monde. »
Tiercé gagnant pour APF Entreprises 34 70% de travailleurs handicapés, des activités de recyclage « vertes », une vision tournée vers le développement durable : APF Entreprises 34 joue gagnant, malgré la crise. C e n’est pas un centre d’aide par le travail, mais une entreprise soumise aux lois du marché. Les règles et le droit du travail s’appliquent à tout le monde, même si 49 salariés sur 69 sont handicapés. Si APF Entreprises 34, à Montpellier, se développe en pleine crise, c’est que la structure a parié sur l’économie verte. Et ça marche. 3 M € de chiffre d’affaires par an, + 20% en 2012. Elle a reçu fin 2011 le prix « Management et initiatives pour le développement durable » du ministère de l’Ecologie. Devant des géants comme McDo, Eiffage ou la Lyonnaise des eaux. « L’entreprise est atypique, explique son directeur, Christophe Rey (photo 2). Sa mission première est de permettre à des personnes porteuses de handicaps moteur, sensoriel, intellectuel, de travailler. Nous avons développé cinq activités différentes, qui demandent des compétences différentes. C’est une adaptation réciproque. » APF Entreprises 34 développe des secteurs « verts », peu délocalisables : d’abord le recyclage des cartouches d’imprimantes laser. « 30 000 ont été collectées en 2012 en entreprises, traitées puis redistribuées. » 2 400 tonnes/an de matériel informatique sont déconstruites et recyclées. « Nous avons créé notre marque de volets roulants, Rollec, vendus en direct aux particuliers. Certains fonctionnent à l’énergie solaire. Enfin nous recyclons les batteries du matériel des professionnels - bâtiment, agriculture. Cela leur revient moins cher. » Et qu’en disent les salariés ? MohamedBenabedrabou (photo 3), 32 ans de maison : « Après un CAP et deux ans de chômage, je suis entré ici, sinon je « Nous avons voulu montrer que le recyclé n’est pas de moindre qualité. Et que l’économie verte est aussi une vision sociale et environnementale. » n’aurais jamais trouvé de travail. La pension d’adulte handicapé, ça ne m’intéresse pas ! Ici, je bosse et l’ambiance est bonne. » C’est une autre particularité de l’entreprise : « Le souci des salariés, majoritairement touchés par des accidents de la vie. On ne va pas y ajouter des accidents du travail ! La pénibilité et le bien-être sont étudiés. » Christophe Rey vise quatre recrutements en 2013 pour lancer une activité « volets roulants de piscine ». Ils seront sans doute nombreux à vouloir se jeter à l’eau. 2 Le matériel informatique recyclé vient de toutes les usines IBM d’Europe. 3 Février 2013 — 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :