[34] L'Hérault n°219 décembre 2012
[34] L'Hérault n°219 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°219 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (168 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : Pierres vives remonte le temps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 ÉLUS SUR LE TERRAIN Comment se déplacer facilement dans mon canton ? 1. Qu’est-ce qui a changé avec « l’Hérault à 1 € » ? Certains habitants de Ganges ou des alentours prennent aujourd’hui le car alors qu’ils n’y auraient pas songé auparavant. Il est devenu plus facile et plus économique d’aller à Montpellier. Un aller-retour en car qui coûtait environ 15 € re- vient désormais à 2 €. Le calcul est vite fait. C’est aussi beaucoup plus économique qu’en voiture, surtout au prix actuel des carburants. « Une amélioration considérable de la vie au quotidien » JACQUES RIGAUD, conseiller général du canton de Ganges 2. Le prix seul fait tout ? Il y a aussi la fréquence et l’amplitude horaire. Plus de cars, plus tôt et plus tard, cela correspond mieux aux besoins des habitants. En outre, à certains horaires, pour aller ou revenir de Montpellier, le soir et le matin, les trajets sont plus directs et les passagers gagnent 15 à 20 mn. Autant dire que les commentaires sont très positifs. Les habitants des hauts-cantons plébiscitent la nouvelle formule. 3. Des exemples concrets de leurs usages ? Oui, on a beaucoup d’associations qui les utilisent en groupe pour venir profiter des loisirs à Montpellier, notamment des musées. Plusieurs habitants empruntent maintenant les cars d’Hérault Transport pour leurs déplacements professionnels. Et puis il y a les lycéens qui descendent à Montpellier. Ganges 200 000 voyageurs par an sur la ligne Hérault Transport de Ganges.. 75% de fréquentation en plus depuis la mise en place de la réforme. L’Hérault LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT
FACE À FACE 29 LOUIS VILLARET ET JACQUES RIGAUD, élus des cantons de Gignac et de Ganges expliquent comment « les cars à un euro » ont changé les habitudes de déplacement. 3 QUESTIONS À… 1. Qu’est-ce qui a changé avec « l’Hérault à 1 € » ? En Cœur d’Hérault, nous avons la plus forte hausse de fréquentation des lignes départementales. C’est la preuve que les gens sont satisfaits et ont modifié leurs habitudes de déplacement. Le car à 1 € intéresse tout le monde. En premier lieu, bien sûr, tous ceux qui ont les moyens les plus modestes : retraités, étudiants, personnes au chômage… Mais beaucoup d’autres aussi. 2. Pourquoi cet engouement ? Cela facilite la vie des gens. Outre le prix, être conduit, cela « économise » du stress. Moins de tension nerveuse sur la route ou à la recherche d’une place de stationnement. Certains, par exemple, viennent en voiture à Gignac ou Lodève puis prennent le car pour Montpellier. Aller à la fac, à la clinique ou à un autre rendezvous devient plus simple et moins onéreux. Avec moins de voitures LOUIS VILLARET conseiller général du canton de Gignac « Le Cœur d’Hérault a la plus forte hausse de fréquentation du département » sur les routes, ce qui est bon pour l’environnement. 3. L’avenir ? Il existe le projet de « cars à haut niveau de service » qui emprunteraient l’autoroute et bénéficieraient de leur propre re voie dans les villes. Pour éviter qu’ils soient pris dans les embouteillages, nous sommes en train d’étudier la possibilité de faire circuler les cars sur une voie réservée et avec une fréquence e de passage plus élevée. Ils seront plus confortables, plus fiables et toujours économiques. Gignac 515 000 voyageurs par an sur l’axe Clermont-l’Hérault- Gignac-Montpellier 130% de fréquentation en plus depuis deux ans N°219 – DÉCEMBRE 2012 herault.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :