[34] L'Hérault n°218 novembre 2012
[34] L'Hérault n°218 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (168 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trait libre, festival international cartoonin for peace du dessin de presse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 GENS D’HÉRAULT QUESTION DU NET ATTENTION RADARS… POUR VÉLOS. À Cagnes-sur mer (Alpes-Maritimes), la vitesse sur la principale piste cyclable est limitée à 10 km/h. Question de sécurité. Et si on limitait la vitesse sur les pistes cyclables ? Vous avez déjà dit Eh, mollo sur la pédale ! Afin de préserver la sécurité des piétons, le maire de Cagnes-sur mer a limité à 10 km/h la vitesse sur la principale piste cyclable de la ville, une voie étroite partagée par les piétons et les cyclistes. Depuis le 11 septembre, l’infraction coûte 35 € d’amende. Aïe. Même avec une selle confortable, ça fait mal aux fesses. Les usagers s’offusquent. D’autant que 10 km/h c’est… lent et qu’il faut s’équiper d’un compteur. Que dit la loi ? Rien de précis, même si les cyclistes sont invités à respecter une vitesse raisonnable. Depuis le décret 98-828 (14 sept. 1998), ils ne sont d’ailleurs plus obligés d’emprunter les pistes cyclables, sauf s’ils voient un panneau « équipement cyclable obligatoire ». Donc, poser des limites pour freiner les « Fangio » de la petite reine, c’est compréhensible. Mais cela ne risque-t-il pas d’inciter les cyclistes à rouler de nouveau sur la voie des automobilistes ? Le débat est ouvert sur herault.fr. « C’est rare que les cyclistes klaxonnent, mais la vitesse n’est pas un problème. Je marche beaucoup le long des pistes cyclables et je n’ai jamais eu de souci. Danielle, 80 ans « A la vitesse où les cyclistes évoluent, le vélo ce n’est pas vraiment un danger. Ce n’est pas le cas des scooters ! Moussa, 33 ans « On ne peut pas vouloir développer à la fois les transports alternatifs et privilégier ce genre de mesure limitative. Je roule souvent à vélo à 12-18 km/h. Il vaudrait mieux empêcher les scooters et les motos de rouler sur les pistes cyclables et les voitures de s’y garer. Après il faut sensibiliser les piétons qui marchent sur les pistes cyclables. Christophe, 44 ans « J’ai déjà croisé des vélos qui roulent très vite. Or, un vélo peut vous renverser et vous porter préjudice, surtout aux enfants, personnes âgées. La solution : la limitation à 10 ou 15 km/h pour que le cycliste puisse gérer sa vitesse et son freinage. Benasser, 53 ans VOTRE AVIS Le nez dans le guidon ? Allez, venez dire ce que vous pensez sur herault.fr. L’Hérault LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT
SORTIR 45 COUP DE CŒUR JEUDI 29 NOVEMBRE MONTPELLIER PIERRESVIVES Habiter la mer Profondément humain, résolument « merien », Jacques Rougerie poursuit une quête : habiter la mer. L’agence de cet architec- te-océanographe se voue à l’expérimentation des technologies pour créer des maisons sous-marines, des véhicules marins et des centres de la mer. Une quête prospective pour répondre aux défis posés par l’univers marin. Ariel Fuchs, docteur en biologie marine, plongeur et journaliste, est directeur scientifique du projet Sea- orbiter, véritable vaisseau destiné aux scientifiques pour des expéditions de longue durée. Avec Jacques Rougerie, il présente à 19 h lors d’une conférence « Ha- biter la mer », les travaux de l’agence et les outils d’architecture bionique ma- rine qu’elle développe pour permettre la vie de l’homme sous la mer. Entrée libre. En partenariat avec l’as- sociation Patrimoine et architectures. Rens. : pierresvives.herault.fr patrimoine-architectures.com N°218 – NOVEMBRE 2012 herault.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :