[34] L'Hérault n°218 novembre 2012
[34] L'Hérault n°218 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Hérault

  • Format : (168 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trait libre, festival international cartoonin for peace du dessin de presse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 ÉLUS SUR LE TERRAIN Favoriser le bien-manger dans mon canton 1. Quelle réalité observez-vous aujourd’hui, à l’échelle de votre canton ? Nous sommes dans un canton péri- urbain. La spéculation foncière est très forte et l’agriculture est faible, voire mourante. On manque claire- ment de production locale. Mais je travaille pour stabiliser le foncier agri- cole et développer l’agriculture bio. 2. Des exemples d’initiatives qui marchent ? Les jardins partagés à Prades-le-Lez rencontrent un grand succès, tout « Nous devons imaginer des solutions avec les grandes surfaces » CHRISTIAN DUPRAZ conseiller général du canton des Matelles.comme les jardins pédagogiques, dans certaines écoles. Tout ce qui permet de retrouver le contact avec la production. Sans oublier les Amap * et les circuits courts. Après, il y a un principe de réalité : nous achetons 90% de notre alimentation en supermarché. Mais la grande distribution pourrait être un allié du bien-manger, plus qu’un ennemi. Quand elle propose des rayons de produits locaux, par exemple, je trouve ça bien. 3. Quel rôle peut jouer l’élu dans tout ça ? On essaie de remettre en place une agriculture de proximité. Nous réfléchissons par exemple à la création d’un hameau agricole à Combaillaux. J’encourage aussi toutes les actions liées à l’éducation à l’environnement et à la santé. C’est très important qu’un enfant sache comment pousse un poireau ! * Association pour le maintien de l’agriculture paysanne. Les Matelles 14 communes dans le canton 31 500 habitants y vivent L’Hérault LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT
FACE À FACE 29 CHRISTIAN DUPRAZ ET ANTOINE MARTINEZ, élus des cantons des Matelles et de Bédarieux. 3 QUESTIONS À… 1. Quelle réalité observez-vous aujourd’hui, à l’échelle de votre canton ? Il existe à Bédarieux une spécificité historique : l’existence de cent-soixante jardins familiaux. Ce sont des anciens jardins ouvriers. Ils étaient concédés par leurs employeurs aux mineurs et aux cheminots. Aujourd’hui, ils jouent un rôle social important et leur succès témoigne bien de l’engouement autour du bien-manger et du lien retrouvé avec les activités de la terre. 2. Des exemples d’initiatives qui marchent ? Bédarieux fourmille d’initiatives ! On a mis en en place le marché BioNat, tous les samedis matin, avec des produits bio et naturels. L’enjeu, c’est d’aider les producteurs locaux à se maintenir dans le territoire. Il existe aussi une Amap depuis 2006, qui encourage l’agriculture locale. ANTOINE MARTINEZ conseiller général du canton de Bédarieux. « Chaque semaine, une trentaine de familles récupère un panier de produits frais des hauts-cantons. » 3. Quel rôle peut jouer l’élu dans tout ça ? Beaucoup de ce qui existe est là par décision politique. Ces jardins familiaux, par exemple, il a fallu les préserver ! Nous introduisonsons aussi du bio dans les cantines et ça a un coût. Vous savez, dans toute cette politique, notre mentor c’est Pierre Rabhi (agriculteur, écrivain et penseur,ndlr). Et il dit quelque chose de très juste : « Le plus urgent n’est pas la réconciliation n de l’homme avec l’homme, mais bien la réconciliation de l’homme avec la nature ». Bédarieux 9communes constituent le canton 8 500 habitants N°218 – NOVEMBRE 2012 herault.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :