[33] Gironde n°128 oct/nov/déc 2019
[33] Gironde n°128 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Gironde

  • Format : (187 x 274) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : le numéro du service public.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Regards croisés 14 Ensemble de génération en génération 1989, Nicolas Delas pénètre pour la première fois dans l’hémicycle du Département. Mai 2019, Chaïma, 12 ans déclame son dernier slam et termine son premier mandat. Une même aventure citoyenne, celle du conseil départemental des jeunes ! Rencontre… 1. Avant 2015, appelé Conseil Général des Jeunes 2. En compagnie d’Agents du Département ou d’animateurs issus de l’Éducation nationale. Chronologie des réalisations du CDJ  : 1992 Partenariat entre les jeunes élus et Vétérinaire pour tous afin de mieux prendre soin des animaux de compagnie des SDF. 1999 « Eau secours » jeu de société autour de l’avenir de l’eau et de sa préservation, primé par la Cité des Sciences et Techniques de la Villette et EPIDOR. 2012-2013 Le groupe Solidarité, Droits de l’enfant et humanitaire a réalisé une vidéo intitulée « Du cœur au ventre », afin de sensibiliser les Le Conseil des jeunes a 30 ans ! En 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution, le Conseil général des jeunes 1 est lancé. Cette instance permet aux collégiennes et collégiens de 5 e et 4 e de s’exprimer sur les politiques qui les concernent. « Je suis de la première promotion, se souvient Nicolas Delas, la seule année où nous n’étions pas élus au suffrage universel direct par l’ensemble des élèves, mais par les délégués de classe. Arrivé de Langon, j’avais l’impression d’être à l’Assemblée nationale. J’adorais le côté officiel des séances plénières même si l’action se passait réellement en commissions ! » Formidable expérience de la vie citoyenne et de la démocratie locale, les Conseillères et Conseillers Départementaux Jeunes, chaque année, proposent de nouvelles idées et réalisent de nouvelles actions. Génération Chaïma La promotion de Chaïma comptait 224 jeunes, l’an passé, répartis en 8 commissions thématiques. Ils ont choisi de travailler sur l’environnement et le développement durable, la santé, la lutte contre les discriminations, la culture… « Après un chouette petit-déjeuner, lors de la séance inaugurale, j’ai rejoint la commission Égalité filles – garçons 2. Tous ensemble sur un même projet, nous avons écrit, participé à la composition et à la réalisation de notre clip « Les étiquettes » ». Le texte est clair  : « il est temps que changent les comportements ! » Une promotion 2018/2019 riche en émotions, enthousiasmante, solidaire, engagée et à l’origine de nombreux projets passionnants  : affiche, manga, vidéo, solutions anti-gaspi… De cet incubateur d’idées naissent des actions concrètes, des projets parfois repris par leurs aînés. De Chaïma à Nicolas, au-delà des générations, une même passion, un même enthousiasme. gironde.fr/cdj jeunes à la lutte contre les discriminations et au harcèlement scolaire. 2017 La commission Citoyenneté européenne et relations internationales a réalisé une vidéo outil qui tente d’expliquer l’Europe, son fonctionnement en matière de sport, d’égalité femmes-hommes, de solidarité. Recherche d’anciens élus  : 30 ans d’engagement, ça se fête ! Vous avez été élu au conseil départemental des jeunes ? Nous organisons une « soirée des anciens ». Le 27 novembre, à Bordeaux. Pour participer, inscrivezvous sur gironde.fr/30anscdj
Livre Vert et vertueux Dans un hangar discret de Bordeaux Nord, Le Livre Vert fait du recyclage du livre un outil d’insertion professionnelle. Rencontre. En chiffres 220 000 livres en stock 110 000 livres revendus en 2018 Plus d’1 million de livres collectés prévu en 2019 Plus de 350 tonnes de livres recyclés en pâte à papier ou carton prévus en 2019 300 à 500 livres expédiés chaque jour 85% d’autofinancement par la revente des livres. L’activité du Livre Vert est une vraie aventure humaine. Le livre, cet objet porteur d’affect qui s’entasse sur nos étagères, a désormais un autre avenir que la déchetterie. L’entreprise bordelaise Le Livre Vert récupère, trie et lui offre une seconde vie. Co-créée en 2013 par deux grands lecteurs, Vera Dacunha et Nicolas Fesquet, elle devient entreprise d’insertion en 2016. Depuis ses débuts, elle rencontre une forte croissance. « C’est une expérience exigeante et complexe », confie la co-fondatrice avant d’ajouter ; « L’impact économique et social de l’activité est local. D’autres Livre Vert pourraient voir le jour pour créer à leur tour cette même dynamique sur d’autres territoires ». Entre 800 000 et 1 million de livres sont collectés par an. L’entreprise récupère sa matière première par plusieurs biais, auprès de particuliers ou de structures publiques et privées. Selon l’état du livre, elle vend, recycle ou donne à des associations liées à des pays en développement. Un tremplin vers l’avenir Au-delà du recyclage, l’activité du Livre Vert est une vraie aventure humaine. En 2019, elle compte 16 salariés dont 10 en CDD insertion, de 26 à 57 ans. « Cette action est très vertueuse », explique Caroline Laversin, 57 ans, intégrée au Livre Vert par le dispositif PLIE (plan local pluriannuel pour l’insertion et l’emploi). Avec une formation en ressources humaines et forte d’une carrière administrative en accueil et secrétariat, elle travaille au Livre Vert depuis un an. Dans cette expérience Parole d’élue où l’humain prime, elle se sent reconnue et a trouvé sa place. « C’est confortable et rassurant », ajoute-t-elle. Fière de participer à cette démarche écologique et sociale, elle prévoit pour la suite une formation logistique en contrat professionnel. C’est dire la valeur d’un simple livre avant sa fin de vie… lelivrevert.com « Dans la création d’un dispositif d’insertion, l’initiative et l’innovation citoyennes sont un gage de réussite quand elles répondent aussi intelligemment à un besoin d’économie circulaire. L’aventure du Livre Vert prouve bien qu’animé par la passion, on peut beaucoup. Cet outil mis au service des personnes en insertion vise un accompagnement et un dialogue qui ont valeur d’exemple. » Denise GRESLARD- NÉDÉLEC, vice-présidente chargée de la politique de l’insertion 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :